Une étude de BNP Paribas analyse l’expansion des tokens non fongibles (NFT)

Partager l’article
EN BREF
  • L’agrégateur de données NonFungible.com et l’Atelier BNP Paribas publie une étude sur les tokens non fongibles (NFT).

  • La valeur des transactions de NFT est passée de 62M$ en 2019 à plus de 250M$ en 2020.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le marché des tokens non fongibles (NFT) a connu une forte croissance en 2020 avec une augmentation des cas d’utilisation et la multiplication des ventes records.



Une nouvelle étude de 140 pages réalisée par l’agrégateur de données NonFungible.com et l’Atelier BNP Paribas fait un point sur l’évolution de ce marché en plein essor.

Une année historique pour les NFT

Le rapport prend en compte les transactions de NFT sur la blockchain Ethereum.



Selon les données, la valeur totale de toutes les transactions de NFT est passée de 62 millions de dollars en 2019 à plus de 250 millions de dollars en 2020.

En 2020, les ventes d’art numérique ont augmenté à elles seules de 2 800%. Ainsi, de grandes marques telles que Turner Sports et l’horloger Breitling se sont jointes au marché, faisant de cette classe d’actifs un secteur très populaire.

Nadya Ivanova, COO de l’Atelier BNP Paribas, a déclaré :

Des marques traditionnelles comme Nike, Louis Vuitton et la Formule 1 sont déjà le fer de lance de la première génération de NFT commerciaux (…) Nous nous attendons à voir plus de marques entrer dans cet espace et y investir plus de ressources.

Segmentation des NFTs

Selon le rapport, le nombre total de portefeuilles actifs effectuant des transactions de NFT a augmenté de 97% entre 2019 et 2020 (de 112 731 à 222 179). De plus, l’accélération de la croissance des NFT tout au long de 2020 suggère une accélération de cette tendance en 2021. Nous pouvons lire dans l’étude :

« Les NFTs sont prêts à devenir une classe d’actifs émergente de premier plan pour l’économie virtuelle dans les années à venir, tant en termes de valeur financière que d’utilisations pratiques, et un moteur majeur de l’activité économique dans le monde virtuel ».

Si l’on se concentre uniquement sur les ventes de NFT, les mondes virtuels qui proposent des actifs numériques constituent le plus grand secteur du marché, avec 25% des ventes totales.

L’art virtuel est toutefois le segment le plus performant en termes de croissance et représente 24% du marché. Les ventes sont passées de 456 885 dollars en 2019 à 12,9 millions de dollars en 2020. Les jeux impliquant des NFT ne sont pas en reste et représentent 23 % du marché en 2020 et ont fourni le plus grand nombre de ventes (629 553). 

Ainsi, l’étude conclut que l’essor des NFT ne fait que commencer.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rédacteur freelance basé à Paris et Zagreb. Je suis engagé dans l’écosystème blockchain depuis 2017. Je m'intéresse particulièrement au Bitcoin et à la finance décentralisée.

SUIVRE CET AUTEUR