L’adoption des cryptomonnaies s’intensifie dans le monde selon Triple A 

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • Les utilisateurs cryptos dans le monde sont passés de 101 millions à 320 millions en moins de deux ans.
  • L'Afrique est le deuxième continent à avoir le plus grand nombre de détenteurs de cryptomonnaies dans le monde
  • 10,34 % de la population du Nigeria possède des cryptos contre 5,04 % pour la France.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Malgré les répressions de plusieurs pays contre l’adoption générale des cryptomonnaies, celles-ci gagnent en utilisateurs à travers le monde. Les deux dernières années ont été déterminantes dans cette adoption. Actuellement, près de 4,2 % de la population mondiale détient des cryptomonnaies (320 millions).

Profil des utilisateurs de cryptomonnaies dans le monde

Sur tous les continents, de nombreux utilisateurs ont commencé à se joindre au marché des cryptomonnaies au moment du rallye haussier de 2021. Rappelons que le Bitcoin a atteint un taux de croissance annuel de 60 % en 2021 et que la capitalisation boursière du marché a connu un pic de 3 000 milliards de dollars.

La venue des investisseurs institutionnels a aussi participé à l’émergence des cryptomonnaies. D’ailleurs selon une enquête menée par Deloitte, 85 % des commerçants américains qui ont été interrogés disent faire de l’acceptation des paiements crypto une priorité. Les données montrent que les marchands qui ont accepté les paiements crypto ont eu un retour sur investissement moyen de 327 %

On compte aujourd’hui 320 millions d’utilisateurs du monde entier. Ce chiffre a triplé depuis le rapport de l’Université de Cambridge, lequel a établi qu’ils étaient de 101 millions au troisième trimestre de 2020. La représentativité des femmes reste encore faible, avec seulement 37 % contre 63 % pour les hommes. On remarque également que les propriétaires de crypto ont un revenu annuel de 25 000 dollars et sont 71 % à détenir une licence ou sont d’un niveau d’éducation supérieur.

Les jeunes sont plus enclins à utiliser les cryptomonnaies. Dans le rapport de Triple A, une entreprise qui évolue dans le domaine des paiements de cryptomonnaie, 72 % des utilisateurs de crypto ont moins de 34 ans. Quand il faut dépenser son argent en crypto, 25,1 % l’utilisent soit pour acheter ou jouer à des jeux en ligne en 2021. Selon les prédictions, ce nombre pourrait bien passer à 48,6 % des propriétaires de cryptomonnaies.

Focus sur l’Afrique

Après l’Asie, l’Afrique est le deuxième continent à avoir le plus grand nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies. L’inflation et la faible inclusion financière ont ainsi favorisé l’adoption des cryptos chez la la population à faible revenu, qui cherche à chercher une alternative aux coûts de transaction élevés des banques. 

Selon le classement mondial, les États-Unis viennent ensuite en tête de liste avec 46 millions d’utilisateurs, mais cela ne représente que 13,74 % de sa population. Les Vietnamiens ne sont certes que numéro cinq et ne totalisent que 20 millions, mais cela représente 20,27 % de la population du pays. Le Nigeria, avec ses 22 millions de détenteurs crypto, est en quatrième position, et vient après l’Inde et le Pakistan qui comptent respectivement 27 et 26 millions d’utilisateurs.

C’est actuellement 10,34 % de la population nigériane qui détient des cryptomonnaies, contre 11,60 % au Kenya et 12,45 % en Afrique du Sud. Ces chiffres dépassent grandement la France avec 5,04 %, ou le Canada avec ses 3,49 %.

Rappelons que cette année, la République Centrafricaine est devenue le premier pays d’Afrique à accepter le Bitcoin comme monnaie légale. De plus, on peut aussi mentionner le projet appelé Sango, qui consiste à la tokenisation des ressources minières du pays.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.