DeFi : la plateforme de prêt Compound Finance et les fermes de rendement

Partager l’article
EN BREF
  • Compound Finance a été l'une des premières exploitations de fermes de rendement.

  • De bons taux d'intérêt sont payés sur les garanties en cryptomonnaies.

  • Les tokens COMP et la TVL du protocole ont augmenté en 2021.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La plateforme de prêt Compound (COMP) de financement décentralisé (DeFi) peut être considérée comme le déclencheur de la frénésie du yield farming qui a débuté à la mi-2020.



Alors que MakerDAO était le premier projet DeFi permettant aux utilisateurs de contracter des prêts, Compound a été le premier à offrir des prêts sans autorisation, permettant aux utilisateurs de gagner des intérêts sur leurs dépôts de cryptomonnaie.

Essentiellement, Compound permet aux prêteurs et aux emprunteurs d’interagir directement avec le protocole pour gagner ou payer un taux d’intérêt variable. Ils n’ont pas à négocier des conditions telles que l’échéance, les taux d’intérêt ou les garanties avec la contrepartie.



Le protocole regroupe les actifs basés sur Ethereum (ETH) et les prête à un taux flottant ajusté automatiquement, ce qui est généralement bien meilleur que celui proposé dans n’importe quelle banque de grande distribution. Chaque marché monétaire est unique à l’actif ERC-20 et contient un registre transparent, avec un enregistrement de toutes les transactions et des taux d’intérêt historiques.

Au moment de la rédaction de cet article, Compound Finance était le troisième plus grand protocole DeFi en termes de valeur totale verrouillée (TVL), qui était de 5 milliards de dollars selon DeFi Pulse.

Un historique du protocole

Le livre blanc de Compound Finance a été publié en février 2019 par le fondateur Robert Leshner et le co-fondateur Geoffrey Hayes. Il a introduit un protocole décentralisé qui établit des marchés monétaires avec des taux d’intérêt fixés par algorithme en fonction de l’offre et de la demande.

En 2018, Compound a levé un peu plus de 8 millions de dollars dans un premier tour de table et 25 millions de dollars supplémentaires dans un tour de série A, en novembre 2019. La plateforme est fortement soutenue par les fonds d’investissements avec de grands noms tels que Andreessen Horowitz, Polychain Capital et la Participation de Coinbase Ventures. Ce sont désormais les plus grands détenteurs du token de gouvernance et peuvent donc exercer une influence majeure sur le vote et la direction du protocole.

Compound Finance ne prenait initialement en charge que six tokens : Ethereum (ETH), 0x (ZRX), Augur (REP), Basic Attention Token (BAT), Dai (DAI) et l’USDC. Actuellement, il en existe quelques autres, notamment le bitcoin enveloppé (WBTC), Tether (USDT), Uniswap (UNI) et, bien sûr, son propre token de gouvernance COMP.

Comment ça marche ?

Tout comme la plupart des protocoles DeFi, une garantie de cryptomonnaie doit être fournie avant que les utilisateurs puissent faire quoi que ce soit sur le système. Les soldes d’actifs fournis sont représentés par des cTokens, qui sont émis à 1: 1 représentant l’actif sous-jacent qui rapporte des intérêts et sert de garantie.

La fourniture d’actifs implique des transactions de confirmation supplémentaires et des frais de transactions, tout comme leur retrait et la réclamation des COMP gagnés. Pendant les périodes de forte demande d’Ethereum, les frais de transactions peuvent grimper, rendant la plateforme très coûteuse à utiliser pour les petites transactions.

Source: compound.finance

Les taux d’emprunt sur ces jetons de garantie dépendent du tokens, car certains ont de meilleures valeurs que d’autres. Ces cTokens nouvellement créés agissent comme un token IOU (d’endettement) et de remboursement, permettant au détenteur de racheter les jetons d’origine.

Leur valeur augmente grâce aux intérêts gagnés sur les jetons de garantie d’origine, de sorte que les encaisser (ou les reconvertir) rapporte généralement plus que les actifs sous-jacents.

Emprunter sur Compound nécessite que les cTokens soient déposés en garantie, dont le facteur et le montant pouvant être emprunté varient en fonction du jeton.

Par exemple, un utilisateur fournit 100 DAI sous forme de garantie et le facteur de cette garantie pour le DAI est de 75%, l’utilisateur peut alors emprunter au plus 75 DAI d’autres actifs à tout moment. Le protocole met de côté 10% des intérêts payés sous forme de réserves, et le reste va aux fournisseurs de garanties.

Compound a son propre contrat «Open Price Feed» qui contient les taux de change actuels de tous les actifs pris en charge. Ceci est dérivé d’échanges en cryptomonnaie à haute liquidité et est également utilisé pour calculer les taux d’intérêt et les facteurs de garantie.

Il fonde son taux d’intérêt sur un «taux d’utilisation», qui définit la part des actifs des prêteurs destinée aux emprunteurs afin d’éviter une ruée vers la liquidité. Grâce à ces mécanismes, Compound a survécu à l’événement du «jeudi noir» de mars 2020 qui a provoqué des liquidations massives sur les coffres MakerDAO.

Si la position de la dette devient supérieure au montant de la garantie (ou sous garantie), le protocole échange l’actif sur-emprunté contre la garantie fournie à un taux légèrement inférieur au taux du marché. Le mécanisme incite également les utilisateurs à gérer efficacement leurs positions de dette.

Compound permet également aux membres de la communauté d’agir en tant que liquidateurs en utilisant des outils tiers comme le Compounder Liquidator, qui leur permet de rembourser les prêts des autres en échange d’ETH à un meilleur taux du marché.

Le protocole a fait l’objet de plusieurs audits de sécurité et est l’un des rares de l’écosystème DeFi à ne pas avoir subi de piratage ou de prêt flash.

Un pionnier de l’agriculture de rendement

Lorsque Compound Finance a lancé son token de gouvernance COMP en juin 2020, l’équipe derrière le projet a franchi la première étape pour décentraliser la propriété d’actifs, la gestion et la gouvernance du protocole.

« En plaçant le COMP directement entre les mains des utilisateurs et des applications, un écosystème de plus en plus vaste sera en mesure de mettre à niveau le protocole et sera incité à gérer collectivement le protocole dans le futur avec une bonne gouvernance ».

Il s’agissait également de la première incitation à l’agriculture de rendement lorsque Compound a commencé à distribuer du COMP aux utilisateurs du protocole en fonction de la quantité de garantie qu’ils avaient fournie. Son éthique a déclenché une flopée de copieurs lançant leurs propres tokens de gouvernance communautaire dans le but de devenir entièrement décentralisés.

Cependant, ce qui est réellement arrivé à Compound et à un grand nombre de protocoles DeFi qui ont suivi, c’est que la majorité des tokens se sont retrouvés dans les mains de quelques balaines et des premiers investisseurs.

Quoi qu’il en soit, lors de son premier jour de lancement le 16 juin 2020, le COMP est devenu l’actif DeFi le plus précieux, à l’époque, faisant du protocole une «licorne» de capitalisation boursière alors qu’il atteignait un milliard de dollars.

Les tokens ont été placés dans un «contrat de reserve», qui a transféré 0,5 COMP par bloc Ethereum dans le protocole de distribution. À l’époque, environ 2 880 tokens étaient distribués par jour et les garanties ont augmenté grâce à la première véritable ferme de liquidités de l’industrie.

Le pisteur de la distribution de Compound indique la quantité distribuée à chaque ressource de tokens. Au moment de la rédaction de cet article, plus de 614 000 COMP avaient été distribués et il y en avait environ 3,8 millions à passer sous le système tokénomique des protocoles.

Tokénomique et gouvernance COMP

L’objectif principal du token COMP était la gouvernance communautaire et, selon le fondateur de Compound, Leshner:

« Les individus, les applications et les institutions qui utilisent le protocole Compound sont capables de le gérer collectivement dans le futur – et sont incités à assurer une bonne gouvernance ».

Cependant, comme les propositions sont limitées aux adresses avec plus de 100 000 tokens, ce ne sont vraiment que certains individus et les investisseurs qui peuvent faire la différence.

Une fois soumis, une période de vote de trois jours commence et un minimum de 400 000 votes doit être émis pour atteindre le quorum. Si une majorité des votes soutiennent la proposition, le nouveau changement sera mis en œuvre après une période d’attente de deux jours.

Source: compound.finance

La distribution publique de COMP comprend environ 4,3 millions de tokens sur un approvisionnement maximum de 10 millions, répartis sur une période de quatre ans via le protocole aux fournisseurs de liquidité.

Les 5,7 millions de tokens restants seront répartis comme suit: 24% reviendront aux actionnaires de Compound Labs, Andreessen Horowitz (a16z) et Polychain Capital détenant près de 7%. Ces deux détenteurs de tokens représentent à eux seuls 27% des droits de vote, Bain Capital Ventures détenant 10% supplémentaires, selon l’aperçu de la gouvernance du protocole.

Les fondateurs et l’équipe obtiennent 22,25% des tokens COMP restants qui sont soumis à l’acquisition sur quatre ans, et le reste sera réservé aux nouveaux membres de l’équipe et aux futures incitations à la participation à la gouvernance.

Le protocole est fortement soutenu par le fond d’investissement, avec moins de la moitié de l’offre de tokens entre les mains des utilisateurs et de la communauté. Bien que la plateforme elle-même soit autonome et décentralisée, le système de gouvernance ne peut pas vraiment être considéré comme tel par rapport aux autres plateformes DeFi, bien qu’il soit très transparent à ce sujet.

Compound en 2021

Compound était le principal protocole DeFi en termes de valeur totale bloquée à la mi-2020, alors que la liquidité a bondi pour propulser les niveaux de garantie à près de 1 milliard de dollars à la mi-août.

Le protocole a commencé à perdre du terrain face à des protocoles rivaux offrant de meilleurs rendements grâce à des fermes de rendement sur le thème de l’alimentation alors que la frénésie “agricole” (aussi surnommée degen) prenait de l’ampleur. Les prix des token COMP ont chuté de leur sommet de lancement de plus de 335$ à moins de 100$ début novembre et la TVL avait chuté à 600 000$.

Cependant, étant l’un des premiers protocoles DeFi comme MakerDAO, Compound a connu une résurgence vers la fin de l’année et a bondi en 2021 en termes de volume, de prix de tokens et de liquidité.

À la mi-février, les prix des tokens COMP avaient atteint un nouveau sommet historique d’environ 550 dollars et la valeur totale verrouillée sur la plateforme avait atteint un record de 5 milliards de dollars selon DappRadar. DeFiPulse a rapporté un chiffre similaire.

Source: defipulse.com

À la mi-février 2021, il y avait eu 38 propositions de gouvernance, dont 32 avaient été adoptées. Son intérêt le plus élevé, au moment de la rédaction de cet article, était l’USDC, avec 13% APY.

Aucune annonce officielle n’a encore été faite, mais il est probable que le protocole implémentera des solutions de mise à l’échelle de couche 2 (Layer-2) à un moment donné en 2021 pour alléger des frais de transaction élevés.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Martin écrit sur les thèmes de cybersécurité et d'infotechnologie depuis vingt ans. Fort de son expérience en tant que trader, il couvre activement le secteur des blockchains et de la crypto-monnaie depuis 2017.

SUIVRE CET AUTEUR