Un fonds de relance s’ouvre, les victimes de l’hiver crypto enfin indemnisées ?

14 novembre 2022, 11:04 CET
Mis à jour par Matias Calderon
14 novembre 2022, 14:29 CET
EN BREF
  • Plusieurs acteurs du secteur crypto ont annoncé mettre leur argent à disposition pour sauver les victimes de cette nouvelle crise.
  • Binance, Tron ou encore Huobi se positionnent désormais en sauveurs, rappelant la place qu'occupait encore Sam Bankman-Fried cet été.
  • Pour certaines victimes de l'hiver crypto, le calvaire pourrait également prendre fin.
  • promo

Binance et d’autres projets mettent la main à la pâte pour sauver l’industrie. De quoi présager de bonnes choses pour les anciennes et nouvelles victimes de la crise.

Binance et les grandes entreprises rassemblent leur argent

Alors que le secteur crypto s’est à peine remis de la crise de la semaine dernière, certains acteurs réfléchissent d’ores et déjà à une manière de sauver l’industrie. Les victimes de la faillite de FTX continuent de se multiplier, ajoutant davantage de victimes à la liste de celles de l’hiver crypto. Afin de sauver les apparences et d’endiguer les chutes, une seule solution semble se profiler à l’horizon : mettre la main au portemonnaie à travers un fonds de relance.

Tout comme l’avait fait Sam Bankman-Fried l’été dernier en plein hiver crypto, les entreprises les plus fortunées de l’industrie se portent volontaires pour sauver les sociétés à la dérive. Alors que le créateur de FTX avait proposé une levée de fonds pour indemniser tout l’écosystème qui tourne autour de sa plateforme d’échange, sa concurrente Binance vient d’annoncer l’ouverture d’un fond de relance dédié à tout le secteur.

Source : compte Twitter de Changpeng Zhao

Pour l’instant, peu d’informations ont été données concernant ce nouveau projet. Selon CZ, l’argent rassemblé serait versé exclusivement aux entreprises sérieuses ayant des problèmes de liquidités suite à la chute de FTX. La petite centaine de sociétés dans lesquelles SBF a investi pourraient donc se voir verser un petit pactole dans les semaines à venir.

Source : compte Twitter de Genevieve Roch-Decter

De même, cette initiative pourrait endiguer la fuite des détenteurs et des investisseurs effrayés par à la perte éventuelle de leurs fonds. Certaines cryptomonnaies pourraient voir leur cours se stabiliser et, dans le meilleur des cas, remonter.
Dans la foulée, d’autres projets tels que Tron, Poloniex ou encore Huobi ont annoncé participer au fonds de recouvrement. Une promesse dans la lignée directe de leurs initiatives précédentes.

Source : compte Twitter de Justin Sun

La double peine prend fin pour les victimes de l’hiver crypto

De nouvelles entreprises pourraient également rejoindre le mouvement dans les jours à venir tandis que les indemnités pourraient se diversifier pour secourir les clients lésés. Quoi qu’il en soit, les victimes de l’hiver crypto et des faillites de sociétés telles que Celsius Network ou encore Voyager Digital n’ont pas été oubliées.

Bien que l’indemnisation continue de se faire attendre pour elles, Voyager Digital s’emploierait d’ores et déjà à trouver un nouveau candidat pour acheter ses actifs. Sam Bankman-Fried avait gagné la dernière vente aux enchères mais la chute de son empire est venue briser tous les espoirs des clients de la société. Dans un communiqué, Voyager Digital a annoncé lancer de nouvelles négociations avec des acteurs intéressés afin de pouvoir enfin renflouer ses dettes.

Voyager a rouvert le processus d’appel d’offres pour la société et est en discussion active avec d’autres soumissionnaires. Voyager et l’UCC agissent avec toute la diligence requise et une rapidité délibérée pour identifier un plan alternatif de réorganisation conforme à l’objectif principal tout au long de ce processus : maximiser la valeur restituée aux clients et autres créanciers.

Extrait du communiqué de presse de Voyager Digital.

L’entreprise déchue rappelle en outre qu’Alameda Research lui doit encore de l’argent et que Sam Bankman-Fried avait versé 5 millions de dollars d’acompte avant le rachat promis. Cette somme est désormais intouchable mais, malgré la mauvaise situation financière de Voyager Digital et la valeur désormais relative de ces actifs, l’entreprise CrossTower serait bien décidée à acquérir l’ensemble. Cette dernière souhaiterait soulager les créanciers de Voyager et permettre de clore ce chapitre désormais éclipsé par le scandale entourant FTX.

Source : compte Twitter de Kapil Rathi

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.