Voir plus

DAO : comment peuvent-elles contribuer au financement des startups ?

7 mins
Par Shubham Pandey
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Malgré tous ses avantages, le capital-risque a aussi son lot d’inconvénients. Les DAO peuvent-elles changer la donne ?
  • Alors que le bear market bat son plein, les DAO poursuivent leur croissance.
  • Tout comme n’importe quelle nouvelle technologie, les DAO présentent des risques en matière de sécurité et de gouvernance.
  • promo

En 2021, les capital-risqueurs ont investi 612 milliards de dollars dans les startups, soit une hausse de 108 % par rapport à l’année précédente. Malgré tous ses avantages, le capital-risque a aussi son lot d’inconvénients. Peut-on changer la donne avec les DAO ?

En 1979, les capital-risqueurs ont financé plus de la moitié des entreprises cotées en bourse, ce qui représente un tiers de la valeur du marché boursier. Sans capital-risque, GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) n’aurait peut-être jamais vu le jour.

Les fonds de capital-risque sont spécialisés dans le financement des startups qui n’ont pas encore réalisé de bénéfices mais qui ont un fort potentiel de croissance. Plutôt que de recourir aux prêts, ces fonds financent les startups avec leurs capitaux propres. Il s’agit certes d’un pari risqué, mais le retour sur investissement peut parfois atteindre x100.

Outre le soutien financier, les fonds de capital-risque aident les jeunes entreprises avec leur savoir-faire, leur expertise et leurs réseaux. Cependant, les démarches fastidieuses, la bureaucratie et les exigences strictes de ces organismes poussent certaines startups à chercher d’autres formes de financement.

La bonne nouvelle est que les organisations autonomes décentralisées (DAO) peuvent résoudre la plupart des problèmes liés au capital-risque. Étant entièrement gouvernées par leurs communautés, les DAO ont le potentiel d’accélérer le processus décisionnel et de simplifier le financement des startups. De même, ces organisations offrent davantage de choix et de flexibilité aux investisseurs.

Alors, les DAO peuvent-elles vraiment changer la donne pour les startups et les capital-risqueurs ?

Qu’est-ce que le capital-risque ?

Les startups ont le choix entre trois types de financement, à savoir : le rachat, les fonds de développement et le capital-risque. 

Le capital-risque est une forme de capital-investissement qui se focalise sur les jeunes entreprises à fort potentiel de croissance. Dans la pratique, les sociétés de capital-risque créent généralement des fonds appelés “blind pools” où les investisseurs placent leur argent sans vraiment connaître les entreprises dans lesquelles ils investissent. Les investisseurs ont cependant la possibilité de choisir les types et les secteurs d’activité des entreprises bénéficiaires.

Voici un petit schéma qui explique le fonctionnement du capital-risque : 

Source : Medium

Alors que le rendement annuel des fonds de capital-risque varie entre 15 à 27 %, celui du S&P 500 n’a pas dépassé 9,90 % au cours des dix dernières années. Avec la croissance de l’économie, en particulier en Asie, le montant total des financements accordés aux startups a considérablement augmenté.

En 2021, l’activité de capital-risque a atteint 612 milliards de dollars, soit une augmentation de 108 % par rapport à l’année précédente. En effet, le montant annuel investi dans les entreprises a augmenté de 92 % en 10 ans. 

Source : Crunchbase news

De même, le nombre de deals de capital-risque a augmenté de 24 % en 2021, atteignant un total de 11 601 transactions. Malgré cette forte croissance, le capital-risque présente de nombreux inconvénients, notamment en matière de délais de financement et de distribution du pouvoir décisionnel.

Les DAO de capital-risque : comment ça marche ?

Les DAO de capital-risque s’appuient sur le concept de la gouvernance communautaire. Contrairement aux fonds d’investissement traditionnels, ces DAO sont entièrement décentralisées. Par conséquent, elles rendent le processus de financement beaucoup plus simple et équitable pour les startups. 

En d’autres termes, les DAO de capital-risque sont des plateformes qui permettent aux investisseurs particuliers de se lancer dans le monde de la crypto quels que soient leurs budgets. De même, elles donnent aux startups la possibilité d’accéder à un pool diversifié d’investisseurs. 

L’essor de la technologie blockchain a attiré des dizaines de capital-risqueurs vers le secteur. Certains d’entre eux envisagent même d’adapter leurs fonds aux besoins des investisseurs crypto. Ce, en les rendant plus décentralisés et inclusifs.

Investissement capital-risque
Source : moneycontrol

Les DAO : un concept prometteur

Afin d’attirer davantage d’investisseurs, les fonds de capital-risque commencent à se tourner vers les DAO et à créer des modèles de financement hybrides qui imitent les ICO (Initial Coin Offerings).

Une DAO peut être décrite comme une “communauté réunie autour d’une idée centrale dans laquelle chaque membre pense qu’il vaut la peine d’investir. La DAO collecte les fonds des investisseurs et leur donne des droits de gouvernance au prorata du montant investi”. 

Certes, les DAO sont un concept relativement nouveau, mais leur croissance rapide laisse présager qu’elles occuperont une place importante dans le monde du capital-risque. Il y a moins de deux ans, quand Ethereum s’échangeait à 230 $, les DAO étaient rares. La plupart d’entre elles n’avaient que quelques milliers de dollars d’actifs sous gestion.

Cependant, après une année de croissance du marché crypto, des millions de nouveaux investisseurs se sont intéressés à ces organisations. Aujourd’hui, les actifs sous gestion des DAO se comptent par milliards de dollars.

Selon les données de DeepDao, le total des actifs sous gestion des organisations autonomes décentralisées est passé d’environ 380 millions de dollars en janvier 2021 à un sommet d’environ 16 milliards de dollars en décembre de la même année.

La croissance des DAO entre 2021 et 2022

BeInCrypto a contacté Rona Perry, la directrice des opérations de DeepDAO, afin de comprendre l’impact du bear market actuel sur la croissance des DAO. Voici sa réponse : 

“Alors que le bear market se poursuit, le rythme de croissance des nouvelles DAO s’accélère. Le nombre total de nouvelles DAO créés cette année est plus important que l’année dernière. Ces chiffres reflètent l’intérêt croissant pour les organisations autonomes décentralisées et leur place unique en tant qu’infrastructure clé du Web3”.

Entre mai et octobre, 2863 DAO ont démarré leurs activités de gouvernance, ce qui dépasse de deux fois les chiffres de l’année dernière.

Croissance des DAO
Données compilées par Rona Perry

Dans un tweet publié le 24 novembre 2022, DeepDAO a partagé davantage d’informations sur la croissance des DAO au cours des quatre dernières années.

Avec 2,30 milliards de dollars d’actifs sous gestion, la DAO Uniswap arrive en première position, selon DeepDAO. Elle est suivie de BitDAO qui compte 1,70 milliard de dollars d’actifs sous gestion et de la DAO ENS dont la trésorerie est estimée à 1 milliard de dollars.

En effet, la hausse de la demande pour les DAO est incontestable. Mais quels sont les avantages et les inconvénients de ces organisations ?

Les avantages et les inconvénients des DAO

Les organisations autonomes décentralisées constituent une bonne alternative aux méthodes de financement traditionnelles. Parmi leurs avantages, on peut citer : l’accessibilité des investissements, la flexibilité des investisseurs, la diversité des idées, la décentralisation du contrôle, ainsi que la simplification du processus de financement.

Alors que les DAO offrent d’innombrables opportunités à toutes les parties prenantes, les risques inhérents à la technologie blockchain ne doivent pas être ignorés. Tout comme n’importe quelle nouvelle technologie, les DAO présentent certains risques en matière de sécurité et de gouvernance. 

De même, ces organisations ne sont pas suffisamment réglementées et n’offrent pas toujours les mêmes ressources que les fonds de capital-risque.

Les risques réglementaires

Compte tenu de la hausse du nombre des DAO, ces dernières ne peuvent plus esquiver les radars des législateurs. En effet, le volume croissant des investissements gérés par ces entités finira tôt ou tard par attirer l’attention des organismes de réglementation.

Étant donné que les DAO offrent un certain niveau d’anonymat, elles pourraient servir à des fins de blanchiment d’argent, ce qui donne à la SEC une autre raison de braquer ses projecteurs sur leurs activités.

De plus, étant donné que les tokens natifs de ces DAO peuvent être achetés et vendus sur la blockchain, les législateurs américains risquent de les réglementer au même titre que les valeurs mobilières. 

Au fur et à mesure que les organisations autonomes décentralisées gagnent du terrain, leurs membres doivent s’attendre à davantage d’obstacles réglementaires.

Les problèmes de sécurité

À l’image des autres plateformes crypto, les DAO n’échappent pas aux hacks. Il y a à peine un mois, OlympusDAO a subi une attaque qui lui a valu 300 000 $. En 2016, The DAO s’est vu dérober 3,6 millions d’ETH (55 millions de dollars), soit environ un tiers de ses actifs. L’attaque était due à une erreur dans le code du contrat intelligent (smart contract) de la DAO.

Le contrat intelligent d’une DAO agit comme un livre de règles qui permet à l’organisation d’agir de façon entièrement autonome, sans intervention humaine. Dans le cas de la DAO Ethereum, le contrat intelligent comportait une faille qui a permis de traiter plusieurs fois la même transaction.

En effet, toute faille, aussi minime soit-elle, peut mettre en risque les fonds des investisseurs. Ce risque n’est pas présent au sein des fonds de capital-risque traditionnels, car aucune société d’investissement ne peut être volée par un hacker anonyme. 

Conclusion

La croissance des projets metaverse et Web3 contribuera sans doute à l’essor des DAO. Par conséquent, les fonds de capital-risque qui souhaitent rester compétitifs et gagner une longueur d’avance sur leurs concurrents devront tôt ou tard se tourner vers ces nouvelles organisations.

Malgré la démocratisation apportée par les DAO, les investisseurs ne doivent pas ignorer les risques liés à ces organisations. Il convient également de rappeler que les fonds d’investissement traditionnels offrent de nombreux avantages aux startups, notamment la possibilité d’accéder à un large réseau d’investisseurs et de bénéficier de leur savoir-faire.

Cela dit, rien n’empêche les startups de se tourner vers des modèles de financement hybrides qui combinent la décentralisation et la flexibilité des DAO avec l’expertise et le savoir-faire des fonds de capital-risque. De cette façon, les jeunes entreprises pourront élargir leurs pools d’investisseurs et tirer parti des avantages de la finance traditionnelle et de la finance décentralisée.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé