Voir plus

Proof of Reserves : OKX passe à la vitesse supérieure

3 mins
Par Josh Adams
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Dans une interview exclusive avec BeInCrypto, Lennix Lai, directeur général d'OKX, a dévoilé son nouveau système de Proof of Reserves.
  • Selon lui, l'industrie crypto n'était pas entièrement axée sur la transparence avant le scandale FTX.
  • OKX compte demander plusieurs nouvelles licences dans les douze prochains mois.
  • promo

Pour renforcer sa transparence, OKX veut donner à ses clients la possibilité de vérifier ses rapports Proof of Reserves à tout moment.

“Considéré comme le deuxième plus grand exchange crypto au monde, OKX veut capitaliser sur sa force pour établir une nouvelle norme de transparence”, a confié Lennix Lai, le PDG d’OKX, à BeInCrypto.

La transparence est un “projet en cours” chez OKX, a-t-il noté. “Après FTX, nous en avons fait l’une des principales priorités de notre organisation. Nous l’avons renforcé [la transparence] en permettant à tous nos utilisateurs de vérifier nos réserves. Je pense que pour atteindre la transparence au sein de notre industrie, nous devons utiliser notre propre technologie, en particulier la blockchain. Donc, si la blockchain le permet, nous devons permettre à nos utilisateurs de profiter de ces avantages”.

Selon Cryptorank.io, OKX est la deuxième plus grande bourse crypto au monde en termes de volume de trading au comptant. Pour rappel, le marché au comptant est l’endroit où les cryptomonnaies sont échangées de façon instantanée, ce qui signifie que l’actif réel est acheté ou vendu au prix actuel du marché.

OKX a annoncé jeudi 2 mars la mise en place d’un nouveau système de Proof of Reserves (PoR). Ce dernier vise à améliorer la transparence de l’exchange tout en préservant la confidentialité des clients. De même, depuis l’effondrement de FTX, OKX publie régulièrement des rapports mensuels sur ses réserves. Selon son dernier rapport, la bourse crypto détient 8,6 milliards de dollars en BTC, ETH et USDT.

La confidentialité, une priorité pour OKX

Dans sa dernière annonce, OKX a révélé que le rapport PoR du mois de mars comprendra un Merkle Tree complet que tout un chacun pourra télécharger. De même, la plateforme divisera les soldes des utilisateurs en plusieurs segments, ce qui garantira la confidentialité des données.

La deuxième mise à jour (et la plus intéressante) sera déployée dans les prochains mois. Elle permettra d’utiliser des preuves à divulgation nulle de connaissance (Zero-Knowledge Proofs ou ZKP). Cette méthode cryptographique garantit la solvabilité en comparant les soldes des utilisateurs aux réserves de l’exchange. En d’autres termes, elle permet aux utilisateurs de savoir où sont leurs fonds.

Grâce à cette mise à jour, les utilisateurs pourront également vérifier si tous leurs fonds sont comptabilisés. De même, le nouveau système permettra à OKX de prouver qu’il dispose de suffisamment d’argent pour payer tous les retraits des clients. “Nous voulons atteindre une transparence totale, sans avoir à divulguer le solde individuel de chaque utilisateur”, a expliqué Lennix Lai à BeInCrypto.

De même, il sera possible de vérifier si les soldes Bitcoin sont déposés sur une adresse publique appartenant à OKX. “Nous permettons à tous les utilisateurs de vérifier à tout moment si leurs BTC sont bien détenus par OKX. Si vous ne voyez pas vos BTC, cela signifie que OKX ou l’exchange les a déplacés pour en faire quelque chose, et ce n’est pas bon signe. Nous voulons que notre transparence aille au-delà d’un simple audit”.

Haider Rafique, le directeur marketing d’OKX, a déclaré dans un communiqué que la société cherche à “dépasser les attentes du marché en matière de transparence”.

Marché crypto : les investisseurs réclament de la transparence

Le fiasco FTX a coûté des milliards de dollars au marché crypto, mais il aurait pu être évité si les exchanges étaient plus transparents. En effet, les investisseurs n’ont découvert les problèmes d’effet de levier et de solvabilité de FTX que lorsque CoinDesk a tiré la sonnette d’alarme. 

“Plutôt que de se focaliser sur la transparence, l’industrie crypto était préoccupée par les technologies et les affaires commerciales habituelles”, a expliqué M. Lai. “Tout le monde était concentré sur la croissance, le marketing et la preuve de concept des différents tokens”.

Après le scandale FTX, deux changements positifs ont été observés au sein du marché crypto, selon Lennix Lai. Premièrement, les législateurs ont accéléré leurs projets de réglementation crypto. Deuxièmement, les clients sont devenus plus exigeants en matière de transparence.

OKX mise tout sur la conformité

“Depuis la chute de FTX, OKX passe beaucoup plus de temps à discuter avec les législateurs. Ils ont aussi beaucoup plus de questions qu’avant. De plus, notre équipe de conformité s’est considérablement agrandie”, a confié Lennix Lai à BeInCrypto.

“Chaque équipe de développement doit avoir des spécialistes en conformité. Ainsi, tous les produits seront conçus conformément au cadre réglementaire de chaque juridiction. L’objectif est de développer des produits qui répondent à toutes les exigences réglementaires”, a ajouté M. Lai.

“Au cours des 12 prochains mois, nous espérons demander de nombreuses licences en même temps”.

Morale de l’histoire : OKX a bien compris que dans le monde de la crypto, la transparence est la mère des vertus.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé