Voir plus

24h Crypto : l’heure du soulèvement pour l’industrie française ?

4 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Des nouvelles régulations françaises aux déboires de Binance, voici les grands événements de la crypto survenus au cours des dernières 24 heures.
  • promo

Après un début de semaine calme, les tourments reprennent dans la crypto. Tandis que la France est mécontente de ses dernières régulations, Circle se prépare à s’installer dans l’Hexagone. Pendant ce temps, de nouvelles révélations viennent entacher la réputation de FTX, Bitcoin devient le roi des investissements globaux, les CBDC sont menacés et Binance fait à nouveau parler d’elle… mais de manière négative.

Bitcoin et la crypto meilleur investissement financier de l’année ?

Nous vous en parlions hier : Bitcoin et la crypto serait l’un des premiers investissements envisagés par la population pour faire face à la déferlante bancaire. Un argument partagé par Goldman Sachs, qui affirme que le BTC est l’actif le plus performant de 2023.

Avec le retour du marché haussier en janvier dernier, la première cryptomonnaie affiche une hausse impressionnante de 68 % en termes de capitalisation boursière. Elle surpasse même les performances d’autres cotations bien connues tel que le Nasdaq, l’or ou le S&P 500.

De quoi promettre une nouvelle heure de gloire à la crypto, d’autant plus qu’en parallèle, plusieurs jetons affichent des performances non négligeables et pourraient exploser dans les semaines à venir.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Bitcoin, le meilleur investissement de l’année 2023 ?

cours bitcoin

Binance n’arrive pas à convaincre les régulateurs américains

Il y a du remou dans l’affaire qui oppose Binance au Sénat américain… mais les nouvelles ne sont pas bonnes. Accusée d’activités criminelles, la plateforme crypto a déposé un dossier de défense la semaine dernière pour prouver sa bonne foi.

Cependant, le document reste vague et ne répond à aucune question posée par le Sénat. Pire encore, il ne contient pas le fameux décompte de ses finances demandé par les régulateurs !

Si quelques éléments pourraient néanmoins peser dans la balance et convaincre de l’innocence de l’entreprise en premier lieu, il se pourrait que ce soit la plaisanterie de trop pour le Sénat américain. Celui-ci pourrait donc sévir dans les jours à venir et, avec lui, un grand nombre de contraintes tant pour les utilisateurs de Binance que pour la crypto sphère.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Binance vs Sénat américain : des activités illégales confirmées ?

Ça chauffe pour les régulations crypto françaises

Alors que l’écosystème crypto français se trouve à cheval entre ses propres régulations et la loi MiCA, le mécontentement est plus que palpable. Touché par les interdictions concernant les influenceurs crypto, le célèbre Hasheur a publié une lettre ouverte démontrant que les régulations adoptées par le Sénat ne sont pas réalisables.

Source : compte Twitter de Hasheur

Parmi les nombreux arguments avancés, les nouvelles lois coupent désormais toute visibilité au secteur puisqu’il a été décidé la semaine dernière que les influenceurs n’auraient le droit de parler que d’entreprises crypto détentrices de la licence PSAN. Or, les critères de présentation évincent déjà la majorité des projets tandis qu’aucune société française n’a réussi à obtenir la fameuse licence pour l’instant.

Accusés d’handicaper la crypto française et de ne pas pointer les bons problèmes, les députés co-signataires des régulations se sont exprimés et ont donné une réponse plutôt étonnante aux inquiétudes de l’industrie.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Régulations crypto en France : acte justifié ou interdiction déguisée ?

Les masques continuent de tomber chez FTX

Vous croyez tout savoir sur l’affaire FTX ? Vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! Depuis le début de la semaine, c’est au tour d’une nouvelle filiale de FTX, intitulée FTX Digital Markets, de faire l’objet d’une enquête. En effet, les avocats des débiteurs de la plateforme ont révélé que l’entreprise servait de couverture à Sam Bankman-Fried pour voler les fonds de ses clients.

Mais ce n’est pas tout ! S’ajoutent à cela de nouvelles connivences politiques qui ont permis à l’entrepreneur d’agir en toute impunité et d’être très généreux avec son entourage… ainsi qu’avec les régulateurs locaux.

Enfin, dernière ineptie en date, SBF se serait également amusé à induire les législateurs américains en erreur.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 De nouveaux rebondissements dans l’affaire FTX ; la saga est loin d’être terminée

Circle veut s’installer en France

Malgré les difficultés rencontrées récemment, l’entreprise crypto Circle projette d’étendre ses activités en dehors des États-Unis. Elle a en effet annoncé sa volonté de s’établir en Europe, avec une préférence non dissimulée pour la France.

Circle aurait donc sans attendre effectué sa demande d’agrément auprès de l’AMF. La société aurait également déposé un dossier auprès de plusieurs régulateurs français pour obtenir des licences supplémentaires.

Pour l’instant, l’affaire reste à suivre mais la société compte bien ne pas s’arrêter là. Elle espère surtout faire grandir son stablecoin adossé à l’euro, l’EUROC, en se conformant aux réglementations européennes. Nous devrions donc en entendre parler dans le futur.

Cependant, malgré l’enthousiasme dont fait preuve Circle, la crypto sphère européenne et plus particulièrement française ne voit pas les choses d’un bon œil. Notamment au moment où le pays des droits de l’homme semble se préparer à retourner sa veste.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Circle tombe sous le charme de l’écosystème crypto français 

Les CBDC pourraient ne pas voir le jour

Gros coup dur pour les CBDC : alors que ceux-ci sont plébiscités par de nombreuses banques centrales. En effet, le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a appelé à combattre l’émission de ces nouvelles monnaies numériques. Selon lui, le dollar numérique, qui devrait être lancé l’été prochain, serait la pire initiative en terme de surveillance de la population.

L’opinion de Ron DeSantis pourrait peser lourd dans la balance puisque ce dernier serait candidat aux prochaines élections présidentielles américaines. D’ailleurs, il serait soutenu par d’autres gouverneur.

Quelques ombres au tableau subsistent néanmoins puisque de nombreux autres politiques sont éminemment favorables à l’émission d’un CBDC. Ces derniers pourraient donc pulluler les États-Unis au cours de l’année.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 États-Unis : le concurrent de Trump veut bannir les CBDC

La morale de l’histoire : la crypto brille et la France rayonne avec elle.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé