Voir plus

EN BREF

  • Du nouveau logo de Twitter à la dernière notice rouge d'Interpol, voici les grands événements de la crypto survenus au cours des dernières 24 heures.
  • promo

Il semblerait que les memecoins soient plus que jamais à la mode dans la crypto ! Twitter a changé son logo et fait des miracles sur le cours du Dogecoin mais doit encore faire face à de graves problèmes. Par la même occasion, le minage Bitcoin bat des nouveaux records écolos, les NFT Bitcoin explosent sur Ordinals, l’aidrop d’Arbitrum fait à nouveau parler de lui, un vol a été déploré sur le réseau Ethereum, le cours Bitcoin est menacé et CZ fait l’objet d’une fâcheuse rumeur.

Adieu Twitter, bonjour Dogecoin !

Grande surprise pour la crypto sphère : Twitter a remplacé son célèbre logo par l’emblème de Dogecoin. De quoi faire craindre la possibilité d’un piratage en premier lieu, jusqu’à ce qu’Elon Musk confirme cette décision à travers un meme de son cru.

Source : compte Twitter d’Elon Musk

Cette décision fait néanmoins polémique, à l’heure où le milliardaire sud-africain a demandé à ce que l’on retire la plainte qui l’accuse d’avoir manipulé le cours Dogecoin. Changement de style, simple blague ou provocation ? Nul ne peut le dire mais cet événement aura eu du bon pour le cours DOGE qui a gagné 18 % en quelques minutes.

Cependant, tout n’est pas tout rose pour Twitter et pour Elon Musk. En effet, la plateforme aurait encore 13 milliards de dollars de dettes contractées auprès des banques lors de son rachat. Une somme qui est difficile à rembourser au vu de la baisse de la valeur de l’entreprise mais qui participe, à sa façon, à l’effondrement bancaire que nous connaissons aujourd’hui.

Pour en savoir plus, lisez les articles suivants :

👉 Le logo de Twitter remplacé par le Dogecoin, Elon Musk fait exploser le cours !

👉 Twitter, responsable caché de l’effondrement bancaire ?

Le minage Bitcoin serait plus écologique que jamais

Décidément, plus rien n’arrête le minage Bitcoin. En effet, l’intensité des émissions de gaz à effet de serre générées par ce dernier vient de tomber à un creux historique. Une nouvelle qui s’ajoute à celle, récente, de l’alimentation de la majorité des exploitations par des ressources d’énergie verte et à la mise au point d’un matériel de minage toujours plus efficace.

Le minage crypto serait donc en passe de faire des miracles pour les années à venir mais le combat n’est pas encore tout à fait gagné. Les émissions totales ont récemment augmenté tandis que la rentabilité des exploitations seraient toujours controversée.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Le minage Bitcoin devient plus écologique que jamais

Les NFT explosent sur Ordinals

Les NFT Bitcoin sur Ordinals ont battu le record de 72 328 inscriptions quotidiennes au cours du week-end, soit plus du double du précédent record enregistré le mois dernier. À l’heure de la rédaction de cet article, on estime que près de 773 752 NFT ont été émis sur le nouveau réseau, avec près de 155 BTC de frais payés par les utilisateurs.

Le phénomène se justifie par l’introduction de la nouvelle norme, BRC-20, qui utilise un fichier de script stocké sur le réseau Bitcoin. Cela permet d’améliorer les échanges de jetons entre les utilisateurs ainsi que l’activité du réseau.

Mieux encore : il semblerait que les NFT propulsés par Ethereum auraient du souci à se faire.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 NFT : nouveau record pour les Bitcoin Ordinals

Bitcoin Ordinals

L’airdrop d’Arbitrum refait polémique

Plusieurs jours après avoir versé des sommes astronomiques à sa communauté, l’airdrop d’Arbitrum continue de faire parler de lui. Très critiqué par les utilisateurs, il l’est d’autant plus maintenant que la Fondation Arbitrum a refusé de soumettre une proposition de modification et a préféré ratifier les décisions prises avant le lancement de sa DAO.

Ainsi, les seuils de vote sont révisés tandis qu’une somme non négligeable de jetons vont être alloués à la Fondation. Une décision qui ne fait pas plaisir à la communauté dont certains, animés par la colère, ont revendu leur jetons. Ainsi, le cours de l’ARB a chuté de 5 % sur une seule journée.

Mais ce n’est pas tout : au-delà de cette nouvelle polémique, c’est également le côté centralisé d’Arbitrum qui éveille quelques doutes.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Arbitrum brise enfin le silence sur sa dernière proposition !

Ethereum a été volé par son propre validateur

Un validateur Ethereum a volé pour plus de 25 millions de dollars de crypto à un bot MEV du réseau. Ce, en effectuant des transactions en sandwich, avant de stocker son butin dans trois adresses différentes.

On estime qu’environ 3,4 millions de dollars de WETH, 3 millions de dollars d’USDT, 1,8 million de dollars de WBTC 1,6 millions de dollars de DAI ont été dérobés lors de cette attaque bien tournée.

Pire encore, si le validateur a passé le processus de recrutement du réseau en toute légalité, de nombreux éléments laissent à penser qu’il serait loin d’être celui qu’il a laissé croire au premier abord.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 Un validateur Ethereum vole le réseau !

Bientôt une grosse liquidation de Bitcoin ?

Les États-Unis font partie des plus grands détenteurs de Bitcoin au monde. Ce, avec pas moins de 5,7 milliards de dollars de BTC dans leurs caisses. Un chiffre qui ne fait que monter au fur et à mesure que le gouvernement récupère les butins des cybercriminels et du darkweb.

Pourtant, il semblerait que ce dernier ne souhaite pas conserver ses jetons plus longtemps. Il envisagerait ainsi de vendre 41500 BTC récupérés sur Silk Road dans les jours à venir. Si le phénomène n’est pas le premier sur la liste, il pourrait avoir des conséquences inédites sur le cours de la première cryptomonnaie.

Cependant, la crypto sphère ne compte pas se laisser faire et propose déjà quelques alternatives qui pourraient faire la différence.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 États-Unis : Le pays le plus riche en Bitcoin veut liquider une part de son butin

CZ devient le nouvel homme à abattre par Interpol

Le FUD n’en finit pas pour Binance. En effet, son PDG, Changpeng Zhao, fait l’objet d’une rumeur le disant recherché par Interpol. La nouvelle serait parvenue à la crypto sphère à travers un message codé. En parallèle, le mandat d’arrêt du principal intéressé aurait circulé sur les réseaux sociaux au cours de la nuit.

Cet événement n’est pas passé inaperçu du côté du cours des cryptomonnaies puisqu’il s’est caractérisé par la chute de Bitcoin et du BNB.

cours bnb
Source : cours BNB selon CoinMarketCap

Cependant, BeInCrypto a mené l’enquête et la notice rouge d’Interpol ne serait peut-être pas celle que l’on croit.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 CZ serait recherché par Interpol : info ou intox ?

La morale de l’histoire : pendant que la crypto grandit, Dogecoin pourrait faire des miracles.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, diplômée de l'Université de Strasbourg et de l'Université Paris 8, elle a mis les pieds dans la crypto en 2017 et, depuis, n'a jamais cessé de faire partie de l'aventure. Avec plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues à son actif, elle se consacre désormais à informer le public des...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé