Voir plus

Greenpeace : “Bitcoin détruit la planète”

3 mins
Par Martin Young
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Greenpeace USA a lancé une nouvelle campagne contre Bitcoin.
  • L'artiste et activiste Benjamin Von Wong appelle les acteurs du secteur à rendre le minage Bitcoin plus vert.
  • De son côté, l'analyste ESG Daniel Batten souligne que l’industrie du minage Bitcoin devient de plus en plus écologique.
  • promo

Greenpeace USA, l’une des plus grandes organisations environnementales au monde, a de nouveau attaqué Bitcoin.

Greenpeace USA a utilisé les façades des plus hauts gratte-ciels de New Yorkafin de “dénoncer BlackRock et JP Morgan Chase et leurs PDG pour avoir contribué à détruire le climat avec Bitcoin”. C’est du moins ce qu’a révélé l’ONG dans un tweet publié ce mardi 18 juillet.

Greenpeace hausse le ton face aux banques américaines

À en croire Greenpeace USA, les grandes 🏦 banques, les gestionnaires d’actifs et les plateformes de paiement “accélèrent la destruction climatique entamée par Bitcoin”.

“Toutes ces entreprises ont des liens avec Bitcoin et n’ont pas pris de mesures significatives pour résoudre le problème. Ce, malgré leurs engagements en matière de climat et de durabilité”, peut-on lire dans un rapport publié le 11 juillet par Greenpeace.

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation, l’ONG a également utilisé le fameux “💀 Skull of Satoshi”, une œuvre artistique créée par l’activiste environnemental Benjamin Von Wong pour promouvoir la durabilité du minage Bitcoin.

Greenpeace USA veut en effet utiliser la célèbre mascotte pour inciter la communauté Bitcoin à changer le ⚙️ mécanisme de consensus du réseau.

Skull of Satoshi : Yahoo Finance

De même, un groupe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a récemment publié un rapport indiquant que des études supplémentaires doivent être réalisées pour éviter le greenwashing (pratique marketing consistant à utiliser des arguments écologiques pour gagner en crédibilité).

BTC est-il vraiment en train de détruire la planète ?

Daniel Batten, analyste ESG et fervent défenseur du minage Bitcoin n’a pas tardé à réagir au tweet de Greenpeace.

“Nous avons une ONG qui utilise une grosse campagne marketing financée par des entreprises partenaires pour faire de la propagande contre un mouvement populaire appelé Bitcoin dont l’impact environnemental est positif”.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore suffisamment de données sur l’impact environnemental du minage crypto. Cela dit, une chose est sûre : certaines ONG ont tendance à diaboliser la crypto de 👤 Satoshi Nakamoto.

Toujours en réponse au tweet de Greenpeace USA, Daniel Batten a ajouté

“Preuves à l’appui, de plus en plus de spécialistes qualifiés affirment que le minage Bitcoin aide à rendre nos réseaux électriques plus durables”.

“Greenpeace USA n’utilise pas de preuves concrètes, mais plutôt des inquiétudes infondées sur ce qui pourrait arriver…Outre son ton trop émotif, le dernier rapport indique que Bitcoin est une catastrophe climatique sans vraiment donner de preuves”, a noté Daniel Batten.

En mars, l’analyste ESG a révélé que les émissions carbone du minage Bitcoin diminuent au fur et à mesure que les mineurs se tournent vers des sources d’énergie durables. En effet, l’intensité des émissions du minage Bitcoin a atteint 📉 son niveau le plus bas en avril.

D’après le Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index, le réseau consomme 138 TWh par an. À titre de comparaison, les pertes énergétiques du réseau électrique des États-Unis s’élèvent à 206 TWh par an.

Morale de l’histoire : Avant d’attaquer Bitcoin, Greenpeace doit d’abord trouver de vrais arguments.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé