CBDC : le PDG de Binance estime qu’elles manqueront de “propriétés clés” des cryptomonnaies

Partager l’article
EN BREF
  • Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, pense que les CBDC n'auront pas "certaines propriétés clés" des cryptomonnaies.

  • En raison de ces différences, il pense que les cryptomonnaies persisteront une fois les CBDC adoptées.

  • Un rapport récent a établi une distinction entre deux types de CBDC, soit la vente au détail et la vente en gros.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ), s’attend à ce que les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) manquent de “certaines propriétés clés” des cryptomonnaies.

Sponsorisé



Sponsorisé

Changpeng Zhao a fait cette déclaration à la suite d’une question visant à savoir si les CBDC supplanteraient les cryptomonnaies, une fois qu’elles seront adoptées. “Je crois qu’elles vont coexister pendant un certain temps”, a été la réponse initiale de CZ. Il a ensuite souligné qu’il manquait aux CBDC “quelques propriétés clés” des cryptomonnaies que les utilisateurs apprécient.

Les propriétés manquantes des CBDC

Tout d’abord, CZ a mentionné que les monnaies numériques de banque centrale ne seront pas “sans permission”. Bien qu’il soit possible d’utiliser la technologie blockchain, le fait que les banques centrales en soient les émetteurs empêchera probablement leur décentralisation. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Le PDG de Binance a également mentionné qu’elles n’auront probablement pas d’offre limitée. Pour freiner les tendances inflationnistes des monnaies traditionnelles, de nombreuses cryptomonnaies ont un plafond sur la quantité qui sera finalement produite. Par exemple, le plafond de production total de Bitcoin (BTC) est de 21 millions. Les CBDC étant destinées à être un autre instrument de politique monétaire, les banques centrales les émettront comme bon leur semble.

Encore une fois, en tant qu’instruments des banques centrales, ces monnaies numériques “seront assorties d’une surveillance et d’un contrôle importants”, a déclaré Changpeng Zhao. La possibilité d’effectuer librement des transactions avec qui nous souhaitons a toujours été un élément clé de l’attrait des utilisateurs de cryptomonnaies.

CZ a ajouté :

“Il est fort probable qu’elles utilisent toutes la technologie blockchain ; elles auront un système de cryptage, elles auront des clés privées, des clés publiques, des blocs qui forment la chaîne.”

Ainsi, le fait que les CBDC ne possèdent pas les “propriétés essentielles dont les utilisateurs se soucient” permettra aux cryptomonnaies de rester en circulation même après leur émission.

Monnaies numériques de détail et de gros

Bien que CZ n’ait pas fait cette distinction dans l’interview, une étude récente a détaillé les différentes formes de CBDC. La plupart des discussions autour des CBDC font référence à ce que l’étude décrit comme des CBDC “de gros”. Les institutions financières, telles que les banques centrales, les utiliseront principalement pour les paiements interbancaires et les processus de règlement financier.

Les pays disposant de systèmes interbancaires et de marchés de capitaux plus développés élaborent des CBDC de gros. Il s’agit notamment du Royaume-Uni et du Japon.

Les CBDC de gros contrastent avec les CBDC de détail, qui sont davantage conçues comme des espèces numériques destinées à un usage commercial par les particuliers et les entreprises. Les pays qui les émettent le font davantage pour des raisons d’inclusion financière que celles énumérées ci-dessus. En conséquence, l’étude souligne que le développement des CBDC de détail est plus avancé dans les économies émergentes. Deux CBDC de détail ont déjà été mises en service aux Bahamas et au Cambodge.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous