Voir plus

L’enfer de Sam Bankman-Fried en prison : les révélation d’un codétenu ex-gangster

5 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • L'ancien PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, reconnu coupable de fraude, risque plusieurs dizaines d'années en prison.
  • La peine de SBF pourrait d'ailleurs ne pas être réduite en raison.
  • L'ancien compagnon de cellule de l'entrepreneur crypto a fait des révélations sur sa vie derrière les barreaux.
  • promo

La YouTubeur Tiffany Fong a interviewé le compagnon de cellule de Sam Bankman-Fried (SBF). L’ancien directeur de la bourse crypto FTX a en effet été incarcéré au Metropolitan Detention Center (MDC) de Brooklyn après avoir enfreint les conditions de son assignation à résidence. Il s’est retrouvé à partager une cellule avec un certain Gene Borrello, un ancien gangster qui a été autorisé à quitter la prison en échange d’informations précieuses sur son gang.

À en juger par les propos de Borrello, les perspectives d’avenir de Sam Bankman-Fried en prison sont loin d’être radieuses. L’ancien PDG a notamment été décrit comme un homme timide et en mauvaise santé.

À l’issue de son procès pour fraude, un jury a déclaré SBF coupable des sept chefs d’accusation retenus contre lui. Sa sentence est prévue pour le 28 mars 2024, et Bankman-Fried risque plusieurs dizaines d’années derrière les barreaux.

Cela dit, bien que la peine maximale pour le cofondateur de FTX soit de 115 ans, il est peu probable qu’il reçoive une pareille sentence. Sachant qu’il n’a jamais eu de problèmes avec la justice, il aurait cependant pu bénéficier d’une réduction de peine.

Suite à ses actions, ses entreprises FTX et Alameda Research ont fait perdre la somme colossale de plusieurs milliards de dollars aux investisseurs ; c’est pourquoi les experts s’attendent concrètement à une peine de plusieurs dizaines d’années de prison.

Pour aller plus loin : Notre reportage complet sur la chute sismique de FTX.

Comment les autres détenus traitent-ils l’ancien PDG de FTX ?

De son côté, M. Borrello a passé un peu de temps avec Bankman-Fried avant son audience. Du moins suffisamment pour que l’ex-détenu en arrive à la conclusion que Bankman-Fried aurait beaucoup de mal à survivre à la prison, notamment en raison de sa santé physique apparemment précaire.

“Il a le corps d’un homme de 80 ans. Il n’a pas de condition physique.”

Gene Borrello
Photo of Sam Bankman-Fried's cellmate Gene Borrello. Source: X (Twitter)
Gene Borrello, ancien compagnon de cellule de Sam Bankman-Fried. Source : X (Twitter) X (Twitter)

Cependant, l’ancien PDG aurait quand même trouvé quelque chose pour lui en prison. Selon le Wall Street Journal, Sam Bankman-Fried s’est mis à vendre du poisson derrière les barreaux. En effet, le maquereau est le principal outil de troc et la marchandise la plus populaire dans les prisons américaines depuis l’interdiction des produits du tabac.

Comme l’indiquent certaines sources, un paquet de maquereaux coûte 1,30 $ à la prison MDC de Brooklyn. SBF aurait utilisé quatre paquets de ce produit pour se couper les cheveux avant une audience au tribunal.

Cela dit, il est vrai que l’ancien patron de FTX n’a jamais eu l’allure d’un athlète. Il a également besoin constamment de médicaments spéciaux pour lutter contre ses problèmes de santé mentale. De plus, SBF suit un régime vegan, ce qui s’avère particulièrement difficile en prison.

En parallèle, la nouvelle de son arrivée au MDC s’est rapidement répandue parmi les détenus : tout le monde a compris que le milliardaire roulait sur l’or et certains d’entre eux ont commencé à lui demander de l’argent, a noté Borello. Un autre détenu aurait fait en sorte que SBF se sente menacé, offrant alors sa protection.

Conseils d’un codétenu

Cependant, Borrello a défendu Bankman-Fried et lui a conseillé de ne pas se laisser extorquer par qui que ce soit du centre de détention. Les registres de la prison montrent même que l’ex-gangster s’est battu avec un autre détenu, Kevin Cruz, et que tous deux ont été placés en isolement en guise de punition.

Incident Report Shows Borrelo Got Into a Fight to Defend Sam Bankman-Fried. Source: X (Twitter)
Le rapport d’incident montre que Gene Borrello s’est battu avec un autre détenu. Source : X (Twitter)

Bankman-Fried a été placé dans un bloc de prison séparé, avec des conditions spéciales et une population différente, faite principalement de prisonniers fortunés, d’informateurs, d’anciens fonctionnaires et d’autres catégories de personnes “inoffensives”.

Cependant, même dans une unité spéciale et supposément moins rude, SBF semblait raser les murs. M. Borrello a déclaré :

“Sam parle la tête baissée, il est timide et souvent nerveux”.

Sam Bankman-Fried n’aurait d’ailleurs pas pris conscience de l’ampleur de ses problèmes à son arrivée en prison. Selon M. Borrello, l’ancien PDG pensait qu’il serait libéré.

“Nous l’avons regardé comme s’il était fou. J’ai essayé de lui expliquer qu’il ne serait peut-être jamais libéré”.

Un autre problème pour Bankman-Fried est le juge qui préside son affaire, Lewis Kaplan. Il est également connu comme “le plus sévère du district sud”.

En effet, un jury a déjà déclaré Bankman-Fried coupable de tous les chefs d’accusation. Cependant, les analystes pensent que le juge Kaplan pourrait lui infliger une peine beaucoup plus longue que la peine maximale, estimée précédemment à 115 ans de prison.

Interrogé par les prisonniers sur sa vie, l’ancien milliardaire a déclaré qu’il conduisait une Toyota Camry 2020 et portait une Apple Watch. Gene Borrello se souvient qu’il s’agissait-là d’une véritable révélation pour ses compagnons de cellule.

Mes amis et moi avons dit : “Alors pourquoi as-tu volé l’argent ? Pour le regarder ?”

M. Borrello estime que la peine sévère infligée à M. Bankman-Fried est “complètement absurde”, car l’ancien PDG de FTX ne mériterait pas de passer des centaines d’années en prison. Néanmoins, toute une foule procureurs et d’avocats veulent booster leur carrière dans cette affaire très médiatisée, et SBF ne doit donc pas s’attendre à de l’indulgence, affirme-t-il.

Une peine de prison pour l’ancien patron de Binance, Changpeng Zhao ?

En tout état de cause, SBF n’est certainement pas aussi chanceux que l’ancien PDG de Binance, Changpeng Zhao. Ce dernier a gardé sa liberté moyennant une caution de 175 millions de dollars, mais il n’a pas été autorisé à quitter les États-Unis avant le prononcé de sa sentence, le 23 février 2024.

En outre, M. Zhao risque jusqu’à un an et demi de prison, bien que le bureau du procureur ait récemment envisagé de porter la peine à dix ans.

La peine de prison semble être un coup dur pour Sam Bankman-Fried. Cependant, la situation du cofondateur de FTX risque de ne pas s’améliorer. Fin mars 2024, le juge annoncera le verdict dans l’affaire de l’ancien entrepreneur – et il ne sera probablement pas très clément.

Morale de l’histoire : Entrepreneur crypto, repensez-y à deux fois avant de prendre des risques.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

frame-2264-1.png
Harsh Notariya
Harsh Notariya est journaliste chez BeInCrypto et traite de divers sujets, notamment les réseaux d'infrastructures physiques décentralisés (DePIN), la tokenisation, les airdrops de crypto, la finance décentralisée (DeFi), les pièces de mème et les altcoins. Avant de rejoindre BeInCrypto, il était consultant communautaire chez Totality Corp, où il se spécialisait dans le métavers et les tokens non fongibles (NFTs). De plus, Harsh a été rédacteur et chercheur de contenu blockchain chez...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé