Grayscale Investments se retrouve avec des altcoins sans valeur

Partager l’article
EN BREF
  • Les actions sous gestion de Grayscale Investments ont affiché une impressionnante croissance.

  • La compagnie a pourtant subi de lourdes pertes et ses actionnaies se sont retrouvés avec des altcoins sans valeur.

  • Le seul avantage de la compagnie réside dans le fait que ses actionnaires pourraient être protégés de la pression inflationniste du dollar.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

D’après des rapports récents, le fond de Grayscale Investment a publié d’impressionnants résultats pour les deux premiers trimestres de 2020.


Pour l’heure, la donnée la plus intéressante s’avère être son nouveau record en date d’actifs sous gestion (AUM). Fin mai, la compagnie a révélé que ses AUM dépassaient alors les 3,8 millions de dollars. De cette valeur totale, l’équivalent de 3,3 millions de dollars correspondent au fameux Bitcoin Investment Trust.

Parmi les divers produits de la compagnie, cela dit, seulement deux ont bénéficié d’un retour sur les placements depuis leur création. Il s’agit du Bitcoin Investment Trust et de l’Ethereum Classic Trust. Bitcoin a ainsi présenté des retours époustouflants de 400%, ce qui a permis à la compagnie de rester profitable. Sans ces retours, cette dernière peinerait financièrement.


Assez ironiquement, cela dit, la compagnie a souffert d’importantes pertes dans la grande majorité de ses produits. Les actionnaires de Wall Street ont également ressenti les pertes du marché des cryptomonnaies de ces deux dernières années. En conséquent, Grayscale se retrouve avec les réserves sans valeur de ses anciens investisseurs d’altcoins.

Source: Twitter

Les actifs sous gestion de Greyscale ont atteint un nouveau sommet historique ! C’est comme un rêve devenu réalité lorsque Wallstreet finit par récolter toutes nos coins merdiques. Le 31 mars 2020 :

Certains diront que la majorité de ses produits d’investissements ont été créés lors du sommet de la “bulle crypto”, et durant 2018. En d’autres termes, la plus grande partie de ces pertes serait dûe aux changements des conditions du marché.

Dans tous les cas, sa situation générale s’avère plutôt sinistre lorsqu’on prend en compte tous ses produits d’investissement. Comme avec l’ensemble du milieu des cryptomonnaies, ceux qui diversifient leurs placements en dehors de Bitcoin sont généralement ceux qui tendent à perdre le plus.

À ce sujet, on peut mentionner le récent déclin de l’Ethereum Trust de Grayscale. Après avoir affiché un gain de près de 100% à la fin du mois de mai, le fond a ensuite perdu tous ses retours, et plus encore. En conséquent, les actionnaires qui ont cherché à entrer dans la mouvance bénéfique se sont retrouvés chargés des actions sans valeur des manipulateurs de Wall Street.

Sa croissance générale

La considérable croissance des actifs sous gestion est également le reflet de l’achat de nouveaux actifs par la compagnie. Grayscale a notoirement acheté plus de bitcoins et d’ETH que la quantité minée cette année. Actuellement, la société détient près de 2% de tous les Bitcoins en circulation.

Les fonds résultant de ces achats sont certainement reliés à la croissance de ces actifs sous gestion. Les actionnaires placent en effet plus de fonds au sein de la compagnie, et ces derniers servent à augmenter la base d’AUM.

L’humeur générale est haussière, sachant que Grayscale représente pour Wall Street une option hybride où déplacer des fonds en actifs numériques de manière légitime.

Une valeur exagérée ?

Beaucoup pensent que la croissance des AUM de Grayscale est un signe de la reconnaissance institutionnelle des actifs crypto. Au contraire, la croissance générale du marché des actions ne se baserait pas sur des fondamentaux.

Source: Twitter

À mon avis, le marché des actions n’est pas remonté, ce n’est que de l’inflation. Les actions US libellées en or :

Libeller les actions en fonction de leurs rendements en or pourrait donner une image très différente de la situation. L’usage de l’or s’avère utile, car son cours est bien moins fluctuant que celui du dollar.

Ci-dessus, on peut voir que dans l’ensemble, le mouvement du marché reste relativement stagnant. La valeur des actions est nettement exagérée lorsqu’elle est estimée en or. C’est là le signe d’une prochaine inflation des prix à la consommation. Ces mêmes statistiques s’appliquent aux produits de placement de Grayscale.

Il est vrai que les actifs sous gestion ont nettement augmenté, mais la majorité de cette croissance correspond à un afflux de dollars à la valeur en baisse rapide. La valeur réelle du portfolio de Grayscale est donc stagnante, puisque les afflux de dollars restent en accord avec l’inflation générale.

Le bon côté de Grayscale ?

Bien que ces données semblent indiquer que la valeur générale de Grayscale n’est principalement qu’une illusion, la compagnie présente tout de même un avantage. En effet, le modèle d’affaire de Grayscale est construit en tant que couverture contre l’inflation.

La valeur de Bitcoin en tant que placement de couverture reste sujet à débat. Il y a peu, même les taureaux de Bitcoin tels que Tyler Winklevoss ont remis cette notion en question. La corrélation entre le cours des actions et celui de la monnaie numérique est globalement perçue comme étant le signe d’actionnaires prêts à prendre des risques lorsque le dollar est bon marché.

 

Le modèle de placement de Grayscale permet aux actionnaires de se défaire d’actifs à la valeur exagérée, bien qu’au travers d’un médiateur. Que le futur de Bitcoin soit inextricablement lié aux actions ou non, le marché continuera à bouger en fonction des excès de liquidités.

Dans ce cas, les investisseurs continueront probablement à se retrouver avec les actions sans valeur d’anciens actionnaires d’altcoins. La croissance de Grayscale peut être due à une pression inflationniste, mais les bitcoins basés sur la blockchain pourraient bien offrir une protection pour les actionnaires involontaires de Wall Street.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Share Article

With a background in science and writing, Jon's cryptophile days started in 2011 when he first heard about Bitcoin. Since then he's been learning, investing, and writing about cryptocurrencies and blockchain technology for some of the biggest publications and ICOs in the industry. After a brief stint in India, he and his family live in southern CA.

SUIVRE CET AUTEUR