Bien que le marché au sein de l’industrie crypto fasse beaucoup de bruit, il semble que le grand public n’y fasse pas encore attention. Les données de Google Trends montrent que le nombre de recherches pour des termes tels que «Bitcoin», «Ethereum» et «crypto» est bien inférieur à ce qu’il était à la fin de 2017.

Les actuels troubles civils dans le monde peuvent expliquer le manque d’intérêt du public. Une autre cause peut être le fait que le cours du Bitcoin (BTC) reste en dessous de son niveau record. Pendant ce temps, d’autres sources de données, à la fois de chaîne et anecdotiques, suggèrent qu’un nombre croissant d’investisseurs plus riches se dirigent vers le marché.

Les recherches Google au sujet des cryptomonnaies suggèrent que les investisseurs de détail n’y font pas attention

Les recherches Google pour les mots liés à la cryptomonnaie sont actuellement bien en dessous de leurs niveaux de fin 2017. L’éditeur de Bloomberg Digital, Joe Weisenthal, a souligné cela dans un tweet:

“Malgré toute la folie sur les cryptomonnaies cette année, il est clair que le grand public est tout simplement moins intéressé qu’en 2017.”

Pour ceux qui surveillent de près l’industrie, le manque d’intérêt du public pourrait être une surprise. Après tout, le cours du Bitcoin s’est accru d’environ 50% depuis le début de l’année et l’explosion de la DeFi a permis aux cours des nouvelles monnaies numériques de monter en flèche.

Pourtant, les recherches sur Google restent bien inférieures à celles qui ont précédé le pic de marché de 2017.

Le crash du marché du jeudi noir a peut-être également découragé les investisseurs particuliers. BeInCrypto a récemment présenté des données d’OKEx Insights qui suggéraient que les transactions Bitcoin de la taille d’un investisseur de détail avaient fortement baissé autour de la dernière chute du BTC en dessous de 4 000 $.

Le marché de 2020, mené par des initiés de l’industrie et des investisseurs institutionnels?

Le même rapport suggère que la volatilité du marché et la récente consolidation de plus de 10 000 dollars ont coïncidé avec une augmentation du nombre de transactions Bitcoin plus importantes. Les auteurs du rapport pensent que cela pourrait être la preuve d’une augmentation des achats institutionnels.

Ce récit cadrerait également avec des preuves anecdotiques récentes. BeInCrypto a compté plusieurs histoires d’entreprises et de particuliers fortunés investissant massivement dans Bitcoin cette année.

Tout d’abord, le légendaire gestionnaire de fonds spéculatifs Paul Tudor Jones a admis détenir de BTC. Ensuite, le restaurant canadien Tahinis a converti l’ensemble de ses réserves de liquidités en Bitcoin. Enfin, Michael Saylor, PDG de Microstrategy, est devenu une légende instantanée dans l’industrie pour ses achats massifs de BTC avec l’argent de l’entreprise.

Pendant ce temps, Google Trends montre que les recherches sur «DeFi» ont augmenté au cours de l’année. Cependant, ils restent beaucoup plus bas que «Bitcoin» ou «Ethereum». Cela suggère que la majeure partie de l’intérêt pour ce secteur encore jeune provient de l’industrie de la cryptomonnaie elle-même.

Faudra-t-il un nouveau record de Bitcoin pour attirer la foule?

Mis à part un pic d’intérêt lors de la course de l’été dernier vers les 14 000 $, l’intérêt de Google pour Bitcoin est resté raisonnablement constant depuis le sommet de 2017. Une tendance latérale similaire peut être observée dans les recherches de 2016. Comme en 2019, il y a eu un pic d’intérêt. Cela a également coïncidé avec l’augmentation des cours.

L’intérêt de Google pour Bitcoin lors du dernier marché haussier a commencé à vraiment augmenter en mars / avril 2017. Cela a coïncidé avec le dépassement du sommet maximum de l’époque, d’environ 1 125 $.

Il a continué d’augmenter tout au long de l’année, le niveau record de Google Trends se produisant la même semaine que le sommet du cours Bitcoin, dépassant pratiquement les 20 000 $. Compte tenu des similitudes cette fois-ci, les investisseurs particuliers devront peut-être voir le BTC dépasser son ancien record de cours avant que la cryptomonnaie ne revienne sur leur radar.