Bitcoin : les mineurs de Chine se relocalisent au Texas

Partager l’article
EN BREF
  • Alors que la Chine continue d'interdire le minage de cryptomonnaies, les mineurs sont à la recherche de destinations alternatives.

  • Avant cette vague d'interdictions, plus de la moitié du minage total de Bitcoin se réalisait en Chine.

  • Le Texas est apparu comme une option très prisée en raison de son électricité peu coûteuse et de ses autorités pro-crypto.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Chine a maintenu ses mesures de répression à l’égard des mineurs de cryptomonnaies, demandant ainsi à plus de la moitié des mineurs de Bitcoin du monde de quitter le pays.

Sponsorisé



Sponsorisé

Le Texas est devenu une destination prisée pour le déluge de mineurs de cryptomonnaies qui fuient la Chine face à la réglementation accrue des responsables gouvernementaux. En effet, la Chine craint que le minage de bitcoins ait un impact négatif sur ses régions riches en énergie, ce en raison de la consommation massive d’électricité nécessaire aux opérations minières.

La Chine évolue vers une interdiction à échelle nationale du minage de cryptomonnaies

Selon CNBC, les estimations montrent que jusqu’à 75% de mnage de bitcoins dans le monde se fait en Chine, bien que la répartition mondiale des chiffres de la puissance minière en 2021 n’ait pas encore été établie.

Sponsorisé



Sponsorisé

L’exploitation minière se concentrait dans quatre provinces principales : la Mongolie intérieure, le Sichuan, le Yunnan et le Xinjiang. Le Xinjiang et la Mongolie intérieure utilisent les centrales au charbon de la région, tandis que le Sichuan et le Yunnan utilisent des ressources hydroélectriques. Jusque-là, le gouvernement a demandé de mettre fin au minage de cryptomonnaies dans ces régions, ainsi qu’à Qinghai.

Sans surprise, ces interdictions ont déjà entraîné de nombreux problèmes, notamment la chute du taux mondial de hachage, qui donne une valeur à la puissance de calcul mondiale du réseau Bitcoin. Plus tôt en 2021, la part mensuelle moyenne de la Chine dans le taux de hachage mondial était de 65%, selon le Cambridge Center for Alternative Finance. Le rapport montre que le Xinjiang représentait à lui seul 36% de la consommation mondiale. Bien que Bitcoin se soit jusqu’à présent avéré résilient face à ces chutes de taux de hachage, de nouvelles interdictions se multiplient.

Un autre problème, auquel tout le monde s’attendait, est le risque que certains mineurs ignorent ces interdictions et continuent à miner Bitcoin de manière illégale. Ce problème a été particulièrement persistant dans la province du Yunaan, et les autorités locales ont menacé de couper le courant à ceux qui continueraient à opérer à l’encontre de la loi.

Les interdictions en Chine résultent des promesses du gouvernement de devenir neutre en carbone d’ici 2060.

Les mineurs se relocalisent au Texas

Pour les mineurs basés en Chine qui souhaitent poursuivre leurs activités tout en respectant la loi, une relocalisation s’avère nécessaire. Le Texas est ainsi devenu la destination privilégiée de ces opérations minières délocalisées : des entreprises comme Bitman, Blockcap, Argo Blockchain et Great American Mining sont parmi celles qui auraient migré vers l’État américain. CNBC a estimé que plus de 50% du taux de hachage total de la Chine pourrait finalement se retrouver au Texas.

Selon Didar Bekbauov, le fondateur du fournisseur kazakh de mines Xive, l’exode est déjà en cours et il pourrait changer considérablement la donne pour le Texas. Il a notamment déclaré :

“Le Texas a non seulement l’électricité la moins chère des États-Unis, mais il s’agit aussi de l’une des moins chères du monde.”

M. Bekbauov a ajouté que la création d’une société minière est facile et ne nécessite qu’un certain capital : “Si vous disposez de 30 ou 40 millions de dollars, vous pouvez être un mineur de premier plan aux États-Unis.”

Parmi d’autres avantages qu’offre le Texas, on peut citer une infrastructure en expansion basée sur les énergies renouvelables, et des politiciens favorables aux cryptomonnaies. Certains d’entre eux, comme le gouverneur Greg Abbott, ont même déclaré soutenir le minage de bitcoins. En effet, M. Abbott estime qu’il pourrait s’agir d’une industrie précieuse pour les États-Unis.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous