Interview exclusive avec le PDG d’Atari : “l’achat de Bitcoin est hautement spéculatif”

Partager l’article
EN BREF
  • Fred Chesnais, PDG de la société Atari, affirme que la société vise à former un écosystème complet, englobant aussi bien les jeux vidéos que la blockchain.

  • Au sujet des cryptomonnaies et de Bitcoin, cela dit, il pense qu'il s'agit d'un secteur encore fortement basé sur la spéculation.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Fred Chesnais, PDG de la société Atari, a répondu à quelques questions de BeInCrypto.



La société Atari, principalement connue du grand public pour ses jeux vidéos, touche également à la technologie blockchain et au secteur crypto depuis déjà quelques temps.

Fred Chesnais, PDG de la société, a ouvertement déclaré être un “grand supporter de la blockchain“. De même, Atari possède maintenant son propre token, en plus de s’essayer à des innovations entre jeux, crypto et blockchain. En répondant à quelques questions de BeInCrypto, M. Chesnais a toutefois tenu à dire que le milieu des cryptomonnaies reste très spéculatif.



Un écosystème complet

Au sujet des divers projets de Atari, dont notamment un wallet crypto en cour d’élaboration, il s’agit selon M. Chesnais d’offrir au public “un écosystème complet, regroupant différent jeux et services sous la marque Atari”.

En ce qui concerne la création du token Atari, ce jeton aurait principalement pour visée d’être un “outil supplémentaire […] nous permettant d’offrir plus de jeux et de nouer des partenariats”. À ce sujet, M. Chesnais a ajouté :

“Nous allons par exemple annoncer qu’Atari sponsorise des courses de voiture sur la blockchain“.

Cela dit, il reconnaît que le public des “gamers” traditionnel est totalement différent des personnes intéressées par les jeux sur blockchain, aussi bien “en termes d’âge, d’attente et de type de jeux”.

“À ce jour”, a-t-il ajouté, “les joueurs sur blockchain sont (à mon avis) des joueurs qui jouent à des jeux de management (type Football Manager) ou de simulation”.

Bitcoin, un actif spéculatif

Contrairement à la tendance actuelle au sein de nombreuses institutions, Atari a préféré ne pas investir une part de sa trésorerie dans le BTC.

Fred Chesnais explique que la gestion de la société et la gestion des fonds confiés par les actionnaires “sont deux sujets différents”, notant que “l’achat de Bitcoin est hautement spéculatif“. C’est pourquoi la société préfère revendre les eventuels versements en Bitcoin ou autres devises numériques afin de les convertir en euros ou dollars, bull run ou non.

Pour certains, cette approche pourrait faire sens, notamment suite à la récente baisse des cours de l’ensemble du marché crypto, rappelant que la volatilité reste une indéniable caractérisque du secteur.

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rédactrice en chef, Chef d'équipe. Originaire de Tours, France, et basée à Guadalajara au Mexique depuis 2012, je suis auteure et traductrice assermentée par le Conseil juridique de l'état de Jalisco, spécialisée en traduction de littérature, psychologie/psychiatrie, documents juridiques (US-Mexique) et finances/cryptomonnaies.

SUIVRE CET AUTEUR