Ethereum : le taux d’offre des exchanges est à son plus bas depuis 2018

Partager l’article
EN BREF
  • Le taux d'offre d'Ethereum sue les exchanges a atteint son niveau le plus bas depuis novembre 2018.

  • Le taux d'offre a chuté de 26,33% à 22,06% en seulement 5 mois.

  • Cela pourrait être dû en partie ou en totalité à l'intérêt accru pour l'éther en tant qu'investissement, à la participation au contrat de dépôt ETH 2.0 et à la forte hausse de l'utilisation de la finance décentralisée.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Avec la récente hausse des cours ayant poussé Bitcoin au-delà de son sommet historqiue, tandis que l’éther était sur le point de passer une résistance, nous observons un autre paramètre haussier pour la deuxième plus grande cryptomonnaie au monde en termes de capitalisation boursière.



Le taux d’approvisionnement d’Ethereum, qui mesure la quantité d’éther disponible sur les exchange de cryptomonnaie, continue de baisser fortement. Il a maintenant atteint des niveaux jamais vus depuis novembre 2018. Santiment, une société d’analyse de données blockchain, a publié un tweet à ce sujet.

“Le taux de tokens Ethereum sur les exchange continue de diminuer et passe à des portefeuilles de titulaires hors ligne. Avec seulement 22,06% de tokens sur les exchange contre 26,33% il y a cinq mois, cela continue d’être l’un des signes les plus prometteurs pour les enthousiastes de l’ETH“.



L’éther continue de quitter les plateformes d’échange

Les données présentées suggèrent qu’Ethereum continuera à s’éloigner des exchanges. Il finira très probablement dans des portefeuilles où il sera détenu ou dépensé sous forme de gaz pour la DeFi (finance décentralisée) ou d’autres dApps (applications décentralisées). Les utilisateurs pourraient transférer l’ETH dans des portefeuilles de stockage à froid en tant qu’investissement sur le long terme. Au contraire, ils pourraient également l’utiliser pour faire fonctionner toute une série d’autres applications basées sur des contrats intelligents.

La finance décentralisée attire plus d’utilisateur vers l’ETH

Les applications DeFi ont prospéré au cours de l’année 2020. La TVL (valeur totale bloquée) est passée d’environ 600 millions de dollars à près de 25 milliards de dollars. Cela augmente en conséquent la demande en éther, qui agit comme le “gaz” de l’écosystème Ethereum. Ainsi, la croissance record d’utilisation de l’éther reflète le fait qu’Ethereum a atteint des records annuels en matière de frais de transaction générés. En 2020, il a dépassé Bitcoin de 83%. Cette hausse d’utilisation de la DeFi signifie que les utilisateurs avaient besoin de plus d’ETH pour pouvoir effectuer leurs transactions.

Ethereum 2.0 et le staking créent de la demande

Au delà de la croissance de la défi et de l’utilisation de l’éther en général, l’introduction d’Ethereum 2.0 a créé un nouveau mécanisme permettant aux utilisateurs de l’ETH de générer des rendements supplémentaires. Le lancement d’Ethereum 2.0 a amorcé la transition du réseau d’une méthode de vérification de preuve de travail (PoW) à la preuve d’enjeu (PoS).

La preuve d’enjeu permet aux utilisateurs ayant un minimum de 32 ETH de les placer en “staking”, ou de les déposer sur le réseau. S’ils le font, ils pourront alors vérifier les transactions d’Ethereum et en être récompensés. Un contrat de staking a ainsi été introduit, permettant aux utilisateurs de déposer et de “verrouiller” leur Ethereum, l’adresse actuelle du contrat de dépôt ETH 2.0 étant située à plus de 2,5 millions d’ETH.

Il est impossible de dire avec certitude où l’ETH se dirige en ce qui concerne les plateformes d’échange, mais il est fort probable que ces trois points d’usage de l’ETH soient les principales candidats. Comme les demandes d’Ethereum continuent de croître et que de plus en plus d’ETH se retrouvent en staking dans le contrat ETH 2.0 (ce qui le rend inaccessible pendant 1 à 2 ans voire plus ,jusqu’à ce que la prochaine étape d’ETH 2.0 soit rendue publique), davantage d’éther quittera les exchange et réduira les liquidités disponibles.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Basé à Tel Aviv en Israëlm Harrison est analyste, reporter et spécialiste senior chez BeInCrypto. Harrison est impliqué dans le domaine de la cryptomonnaie depuis fin 2016, en plus d'être passionné par la technologie des registres décentralisés et leur potentiel.

SUIVRE CET AUTEUR