“XRP est un titre”, déclare un avocat expert de crypto-monnaies

Partager l’article
EN BREF
  • L'avocat Stephen Palley dit que le XRP est une action d'entreprise.

  • Il dit également que Craig Wright n'est pas Satoshi Nakamoto et qu'il pense que l'impression monétaire du gouvernement Américain est une bonne solution.

  • "Il est impossible de prédire l'avenir" dit-il, en référence au procès SEC / XRP.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le partenaire d’Anderson Kill, Stephen Palley, a déclaré dans un tweet que le XRP est un titre réel, et a partagé d’autres informations concernant les crypto-monnaies.



XRP : une action cotée en bourse ?

Stephen Palley parle de la crypto-monnaie XRP sur Twitter depuis un certain temps et s’est exprimé au sujet de la débâcle entre Ripple Labs et la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.



La SEC affirme que Ripple Labs a vendu le XRP, sa crypto-monnaie, en tant qu’action illégale, et que les personnes derrière la vente savaient qu’il s’agissait d’une part d’entreprise, plutôt qu’une crypto-monnaie.

Les aspects juridiques de cette affaire reposent sur le fait que les nœuds de XRP sont contrôlés plus centralement que la plupart des crypto-monnaies. Ainsi, alors que d’autres crypto-monnaies ont des nœuds et des mineurs partout dans le monde, totalement indépendants les uns des autres, XRP s’apparente davantage à un système ou une entreprise contrôlé centralement.

Cela, aux yeux de la SEC, fait du XRP une action d’une entreprise. En particulier, une entreprise qui promet une croissance et un rendement.

Dans un nouveau tweet, l’avocat Stephen Palley a souscrit aux points juridiques de cet argument. Il a également dressé une liste des principaux points de discorde en crypto-monnaie et ses opinions sur ce qui se passe réellement.

Réfléchir avant d’affirmer

À son avis, qu’il a déjà partagé sur Twitter, Palley pense que le jeton XRP est une action. Un utilisateur de Twitter pense toutefois que l’avocat aurait perdu la tête.

Les chefs de Ripple, Brad Garlinghouse et Chris Larsen, ont été spécifiquement accusés d’avoir collecté illégalement 1,3 milliard de dollars en vendant du XRP comme titre.

Un autre problème brûlant est celui de Tether et de sa société sœur, Bitfinex. Tether a reçu l’ordre de remettre des dossiers détaillés à un tribunal de l’État de New York pour déterminer s’il était impliqué ou non dans la manipulation du prix de Bitcoin (BTC) et si l’USDT est réellement soutenu 1 : 1 par de l’argent réel (le consensus est : c’est ne pas). Palley a réitéré qu’il était «probablement» corrompu.

Faisant écho à cette idée, Palley a également déclaré que BTC n’était «pas un plan de Ponzi», bien qu’il soit appelé ainsi dans les médias.

Craig Wright, impression d’argent et rétrospective

L’avocat a également argumenté concernant quelques autres sujets d’actualité. Il a dit que Craig Wright n’est pas le vrai Satoshi Nakamoto.

Craig Wright a prétendu être le créateur de Bitcoin dans le passé, bien que cela soit hautement invraisemblable. Il a également annoncé son intention de poursuivre les entités hébergeant le livre blanc de Bitcoin, affirmant qu’il s’agissait d’une violation du droit d’auteur.

Sur une autre note, Palley a déclaré que «l’impression d’argent va faire du bruit». Cela fait référence à la politique de relance américaine COVID-19 qui implique l’impression de montants de dollars sans précédent (qui a vu à la fois de l’ombre et des comparaisons avec USD Tether dans la communauté des crypto-monnaies).

Il a cependant confirmé un vrai problème dans son tweet, à savoir que l’on ne peut prédire l’avenir.

Ceci est apparemment en référence à la vente de titres présumée XRP. Garlinghouse et Larsen peuvent encore être critiqués pour avoir vendu un titre, qu’ils réalisent ou non ce qu’ils faisaient à l’époque.

Peut-être son pronostic le plus fort, Palley a averti que les prix de la crypto-monnaie étaient toujours vulnérables à une potentielle fraude.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Harry Leeds est un auteur, rédacteur et journaliste qui a passé beaucoup de temps dans les pays de l'ancienne URSS à couvrir les thèmes de l'alimentation, la crypto-monnaie et des soins de santé. Il traduit également de la poésie et édite le magazine littéraire mumbermag.me.

SUIVRE CET AUTEUR