Bear market : modérer ses risques en plein crash crypto

Partager l’article
EN BREF
  • Raymond Hsu, PDG de Cabital, nous présentent ses options d'investissement en période de forte volatilité du marché crypto.

  • promo

    TOUT NOUVEAU: Lancement de la version 3.0 du Canal Telegram Premium de BeInCrypto. 3x plus de traders, 3x plus d’analyses, 3x plus de valeur pour vous! S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Bear market : Raymond Hsu, PDG de Cabital, examine les stratégies les plus courantes qui compromettent les actifs des investisseurs.

Quelques semaines se sont écoulées depuis l’effondrement de Terra, ce qui constitue l’un des plus grands chocs systémiques de la crypto. Environ 60 milliards de dollars de capitaux ont quitté le secteur, ce qui signifie que les rendements se tarissent rapidement. Alors que les prix des cryptomonnaies s’effondrent, que les incitations au minage de liquidités se tarissent et que l’activité on-chain ralentit, les rendements de la DeFi continuent de chuter.

En réalité, la situation est si grave que l’indice crypto Fear and Greed a chuté à un niveau de peur extrême jamais vu depuis mars 2020. Le catalyseur de ce mouvement de baisse a été la Réserve fédérale américaine, lorsqu’elle a indiqué avoir l’intention de relever les taux d’intérêt d’un demi-point de pourcentage. Cela a entraîné un effondrement général du marché, Bitcoin chutant aux côtés des valeurs technologiques.

Le cours du BTC a encore chuté en raison de l’un des plus grands krachs crypto à ce jour. Il s’agissait d’un scénario classique de death spirale, qui a débuté par la perte de l’ancrage à 1 dollar du stablecoin TerraUSD (UST), suivie de l’effondrement de son token jumeau Luna. Ce scénario a ajouté encore plus de pression à la baisse sur le marché, qui a réagi en vendant des centaines de millions de dollars d’UST, ce qui a augmenté le volume de Luna. La hausse du volume a fait baisser le prix de Luna et a entraîné un exode massif du stablecoin.

Selon un rapport de Bank of America Research, la peur qui s’empare actuellement du marché crypto est comparable à l’éclatement de la bulle Internet et à la crise financière mondiale de 2008.

Qu’est-ce qu’un bear market implique pour les stablecoins ?

L’époque où les placements en stablecoins sur les marchés monétaires rapportaient des rendements à deux chiffres est révolue, car il est désormais extrêmement difficile de trouver des rendements supérieurs à 6% sur ces mêmes protocoles.

Le tarissement des rendements arrive également en plein milieu des flux sortants de l’ensemble de la DeFi, car suite à l’effondrement de l’UST, la TVL (Valeur totale verrouillée) répartie sur toutes les chaînes a chuté de près de 38%, passant d’environ 137 milliards de dollars à environ 85 milliards de dollars en l’espace d’une semaine.

La chute de l’UST a eu une incidence considérable sur le premier stablecoin du secteur, Tether (USDT), lequel a brièvement perdu son ancrage au dollar et a chuté jusqu’à 95 cents le 12 mai, avant de retrouver rapidement sa parité.

Pour aggraver la situation, les régulateurs américains ont fait part de leurs préoccupations concernant les stablecoins après la chute de l’UST. Cela leur donne en effet l’occasion parfaite de proposer une réglementation radicale sur les cryptomonnaies stables et une mise en conformité fédérale.

Et d’abord, pourquoi les stablecoins offrent-ils un rendement annuel élevé ?

La raison pour laquelle les taux de rendement annuel étaient si élevés résidait dans le manque fondamental d’accès à la dette et au crédit de la part des banques traditionnelles et des courtiers traditionnels avec la crypto comme garantie. Cela a créé l’opportunité pour les pools de finance décentralisée (DeFi) d’effectuer ces prêts à des taux plus élevés en raison de la demande

La demande de stablecoins dépasse constamment son offre, car les bourses crypto ont besoin de plus de liquidités en cryptomonnaies stables pour maintenir leur activité commerciale. De plus, les stablecoins servent de valeur refuge lorsque les cours des cryptomonnaies sont confrontés à une forte volatilité. De même, alors que la DeFi est en plein essor, la demande de ces pièces comme garantie augmente également.

Ainsi, les détenteurs de stablecoins peuvent facturer des taux d’intérêt supérieurs, et les bourses crypto comme les sociétés de DeFi qui recherchent désespérément ces pièces offrent des taux d’intérêt élevés pour attirer de nouveaux prêteurs de stablecoins.

Ces sociétés DeFi transfèrent ensuite ces taux plus élevés aux personnes qui fournissent le capital qu’elles prêtent. Il existe essentiellement un écart beaucoup plus important dans les cryptomonnaies que dans les institutions financières traditionnelles.

En raison de la récente volatilité du marché, l’APY des produits crypto sur le stablecoin a chuté. Les taux d’intérêt des sociétés de DeFi ont alors été revus afin de maintenir les politiques d’aversion au risque et de s’assurer qu’elles restent durables et compétitives sur le marché.

Comment le secteur réagit au bear market ?

En tant qu’investisseur, il est impératif de comprendre les stratégies de réinvestissement courantes utilisées par les plateformes de gestion d’actifs crypto et les gestionnaires d’actifs et sociétés de DeFi qui utilisent vos actifs. Nous avons pris la liberté de décomposer ces concepts difficiles à suivre en termes plus simples, ce afin que vous puissiez être sûr(e)s de savoir quels sont les risques de chaque stratégie particulière.

Certains programmes ont été mis à jour pour contourner les risques liés à l’investissement d’actifs sur un marché volatil. Au fur et à mesure que nous actualisons nos stratégies à faible risque pour protéger votre capital, le taux de rendement annuel moyen diminue. Plus de risque égale un taux d’intérêt annuel plus élevé, moins de risque permet de protéger vos actifs tout en réalisant des bénéfices.

Il est facile de se laisser séduire par des taux de rendement annuel attrayants, mais il s’avère parfois que les risques encourus l’emportent sur les bénéfices.

Stratégies d’investissement lors d’un bear market

Les avantages de l’approche de la CeFi (finance centralisée) :

Pour la CeFi, ou finance centralisée, les experts peuvent choisir de ne travailler qu’avec les grands noms de l’espace crypto. Alors que pour les fonds de trading quantique, les experts mèneraient une diligence raisonnable détaillée sur chaque investissement, y compris, entre autres, plusieurs conversations en personne et des écrans d’états financiers clés. Cela permet de s’assurer que le prêt/la dette est soutenu(e) par une garantie de l’emprunteur.

Les inconvénients de cette approche :

Le manque d’indépendance et de prise de décision en ce qui concerne l’utilisation de vos actifs. Si vous choisissez d’investir votre capital pendant un certain temps, ils resteront illiquides, car le capital est bloqué. Cela peut empêcher un investisseur de se lancer dans un nouveau projet à temps pour être rentable.

Les investisseurs qui ont un goût du risque élevé peuvent ne pas être satisfaits des stratégies à faible risque, car ils ne trouveront pas de rendements extrêmement élevés, comme c’est le cas avec les nouveaux projets qui offrent des taux de rendement annuel trop beaux pour être vrais.

Nous allons maintenant examiner deux stratégies d’investissement courantes utilisées par les acteurs du secteur.

Première stratégie : Fournisseur de liquidités pour les teneurs de marché automatisés (AMM)

Qu’est-ce qu’un fournisseur de liquidités ?

Un fournisseur de liquidité est un investisseur qui fournit ses actifs crypto à une plateforme afin d’aider au trading décentralisé. En échange des ces actifs fournis au pool, il est récompensé en recevant des commissions générées par les transactions sur cette plateforme.

Bear Market: Managing Risks in a Crypto Meltdown

Qu’est-ce qu’un AMM ?

Un teneur de marché automatisé (AMM) est un type de protocole d’exchange décentralisé (DEX) qui fixe le prix des actifs sur la base d’une formule mathématique. Les AMM permettent de trader automatiquement des actifs sans autorisation, ce grâce à des smart contracts, et en utilisant des pools de liquidité au lieu d’un marché traditionnel d’acheteurs et de vendeurs.

Les avantages de cette approche :

Les AMM incitent les utilisateurs à se convertir en fournisseurs de liquidité, ce en ajoutant une paire de trading en échange d’une part des frais de transaction et de jetons gratuits. Les utilisateurs qui agissent de la sorte obtiennent automatiquement des tokens de fournisseur de liquidité (LP) de l’AMM.

Dans la plupart des cas, les tokens LP représentent les actifs crypto que l’utilisateur a déposés dans l’AMM, ainsi qu’une part proportionnelle des frais de transaction collectés au fil du temps au sein du pool de liquidité particulier dans lequel l’utilisateur a déposé ses actifs.

Étant donné que les tokens LP accumulent généralement des frais de transaction au cours de la période pendant laquelle les actifs de l’utilisateur restent dans le pool de liquidité, ces jetons peuvent également prendre de la valeur au fil du temps.

Il existe actuellement trois modèles dominants d’AMM : Balancer, Curve et Uniswap.

Les inconvénients de cette approche :

Dans le cas du modèle AMM de Curve, de nombreux actifs sont rattachés les uns aux autres, ce qui entraîne plusieurs risques :

  1. Les investisseurs sont exposés aux actifs sous-jacents de chaque pool : si le marché perd confiance dans l’un des actifs du pool, un pool de Curve peut se retrouver déséquilibré, ce qui signifie que tous les LP ne seront pas en mesure de se retirer avec chaque actif en proportion égale.

Qu’est-ce que cela signifie ? Prenons l’UST comme exemple extrême : son déclin a eu un impact sur les applications de finance décentralisée associées, telles que 4pool sur Curve.

Lancé début avril, 4pool est composé de deux stablecoins décentralisés, UST et FRAX de Frax Finance, et de deux stablecoins centralisés, USD Coin (USDC) et Tether (USDT). Cela a fonctionné un temps, jusqu’à ce que le système s’effondre : la liquidité de 4pool se situe actuellement à quelques milliers de dollars plutôt qu’aux millions que ses créateurs avaient espérés. En tant qu’investisseur/fournisseur, si vous avez une part de 1% du pool de liquidité, votre investissement actuel pourrait valoir 1% de ces quelques milliers de dollars.

  1. Les investisseurs sont soumis à deux couches de risques liés aux contrats intelligents, provenant à la fois de Convex et de Curve. Ce risque évolue ensuite en d’autres risques :
  • Une perte permanente potentielle de la parité 1:1.
  • Un risque d’exploitation des smart contracts (y compris les exploitations économiques/de conception de protocole).
  • Une volatilité du rendement : Les APR peuvent changer rapidement à partir du moment du dépôt.
  • Un manque de liquidité : une forte volatilité des tokens récompensés ainsi qu’un fort slippage lors de la sortie des positions.
  • Des frais de gaz : des frais de gaz élevés créent des frictions et limitent le mouvement des fournisseurs et des utilisateurs de liquidités.
  1. Des pertes impermanentes

Un autre risque associé aux pools de liquidité est la perte impermanente, qui consiste à subir une perte sur son capital. Les pertes sont automatiquement encourues lorsque le rapport de prix d’un actif mis en commun fluctue par rapport au prix déposé. La perte impermanente affecte fréquemment les pools contenant des actifs volatils. Plus le décalage de prix est important, plus la perte est élevée.

La perte s’avère cependant impermanente car le rapport de prix se rétablira probablement. La perte ne deviendra permanente que lorsque la société en commandite retirera les actifs avant que le rapport ne se rétablisse. Dans le cas où le rapport de prix reste inégal, les gains potentiels provenant du staking de tokens LP et des frais de transaction pourraient couvrir ces pertes.

Bear Market: Managing Risks in a Crypto Meltdown

Seconde stratégie : arbitrage de sport-futures

Un mécanisme de trading quantitatif relativement nouveau sur le marché crypto se targue d’un rendement annualisé allant de 3 à 7%. Il s’agit de l’arbitrage spot-futures.

Cette stratégie technique se compose de trois éléments différents :

  • L’arbitrage
  • Le prix au comptant
  • Futures (contrats à terme perpétuels)

Cette stratégie repose sur l’arbitrage (pratique consistant à tirer parti d’une différence de prix sur deux marchés) entre le prix au comptant (le prix actuel) d’un actif et son contrat à terme perpétuel.

Un contrat à terme perpétuel est un accord d’achat ou de vente d’un actif sans prix prédéterminé et sans date d’expiration.

Il serait difficile pour les traders de prévoir le prix de règlement et le coût de financement des contrats à terme perpétuels s’il n’existait pas un mécanisme de financement où les traders en position longue (acheteurs) et en position courte (vendeurs) échangent un taux de financement toutes les 8 heures.

Le taux de financement lie le prix des contrats perpétuels au prix au comptant, ce afin d’éviter des écarts excessifs entre les deux.

Lorsque le taux de financement est supérieur au taux positif, les acheteurs doivent payer des frais de financement proportionnels à ceux des vendeurs. Cela entraîne la fermeture des positions longues pour stimuler les vendeurs. Inversement, lorsque le taux de financement est négatif, les vendeurs doivent payer des frais de financement proportionnels à ceux des acheteurs. En conséquent, les positions courtes se ferment pour stimuler les acheteurs.

Les avantages de cette approche :

L’arbitrage spot-futures utilise la volatilité du prix des actifs pour réaliser un profit en achetant des positions courtes sur le marché des contrats à terme perpétuels, ce tout en détenant le même montant sur le marché spot.

Les inconvénients de cette approche :

La stratégie d’arbitrage spot-futures requiert l’utilisation de contrats perpétuels afin d’établir une position qui implique l’utilisation d’un effet de levier. Lorsque le prix d’une devise change de manière significative, les chances de se faire liquider une position augmentent de manière spectaculaire. Cela peut se produire fréquemment, car la volatilité des cours des cryptomonnaies est beaucoup plus élevée que celle des actions ou des obligations. Si une personne n’a pas développé ou respecté rigoureusement sa stratégie de gestion des risques, cela pourrait provoquer des pertes catastrophiques comme nous l’avons vu à de nombreuses reprises dans l’histoire financière.

Un changement dans la direction du taux de financement : lorsque la direction du taux de financement change pendant l’opération de la stratégie d’arbitrage sur les contrats à terme au comptant, les investisseurs peuvent subir des pertes en raison du passage du statut de bénéficiaire des frais de financement à celui de payeur.

L’effet de levier est particulièrement courant dans l’arbitrage spot-futures, ce qui accroît considérablement le risque. Cela consiste à utiliser des capitaux empruntés pour négocier des actifs. Cette technique amplifie le pouvoir d’achat ou de vente, ce qui permet d’effectuer des transactions avec un capital supérieur à celui qui est disponible dans le portefeuille. En fonction de la bourse crypto utilisée, l’effet de levier peut monter à x150.

Trader avec un effet de levier élevé pourrait réduire le capital initial nécessaire pour négocier, mais cela augmente les risques de liquidation. S’il est trop élevé, même un mouvement de prix de 1% peut entraîner des pertes considérables. Plus l’effet de levier est élevé, plus la tolérance à la volatilité est faible.

Rester transparent sur le profil de risque, notamment lors d’un bear market

Les stratégies crypto présentée ci-dessus font partie des pratiques d’investissement courantes qui promettent des taux de rendement annuel élevés, mais qui comportent souvent un risque excessif. Il est donc prudent d’opter pour une plateforme qui emploie des stratégies permettant de réaliser des bénéfices tout en restant sûres.

Un investisseur responsable se doit de comprendre comment chaque plateforme gagne de l’argent et de définir son propre goût du risque, en ayant connaissance de son rapport risque/récompense pour chaque décision d’investissement. Il est important de toujours prendre des mesures pour se protéger d’un risque à long terme ou d’un événement de bear market de type cygne noir.

Envisager des investissements à long terme dans des conditions volatiles pourrait conduire à des rendements extraordinaires, comme l’illustre le faible prix de Bitcoin en 2017 par rapport à son sommet historique atteint en 2021.

À propos de l’auteur

raymond hsu

Raymond Hsu est le PDG et cofondateur de Cabital, une plateforme leader de gestion de patrimoine en cryptomonnaies. Cabital a pour mission d’aider à donner aux gens de tous horizons les moyens de générer des revenus passifs à haut rendement à partir de leurs actifs numériques, et de créer une industrie financière plus durable. Avant de cofonder Cabital en 2020, Raymond a travaillé pour des institutions fintech et bancaires traditionnelles, notamment Citibank, Standard Chartered Bank, eBay, ou encore Airwallex.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant