Three Arrows Capital a été placé en liquidation par la justice britannique

Partager l’article
EN BREF
  • Après de longues semaines de difficultés financières, Three Arrows Capital est sommé d'entrer en liquidation.

  • Cependant, cette nouvelle pourrait davantage fragiliser la crypto sphère.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Three Arrows Capital vit ses derniers instants après plusieurs semaines de scandale. Face aux difficultés éprouvées par la société, la justice a préféré trancher.

Clap de fin pour Three Arrows Capital

L’entreprise de fonds spéculatifs, victime de l’hiver crypto, va pouvoir disparaître après un mois ponctué de scandales et de protestations. Après avoir été sommée de cesser ses activités suite à l’effondrement des cryptomonnaies, Three Arrows Capital est désormais sommée de fermer ses portes. Les efforts déployés par son fondateur Zhu Su et son équipe n’auront pas été suffisants.

Accusée d’avoir investi secrètement dans l’USTerra et d’avoir très mal géré ses placements, 3AC est l’une des premières sociétés victimes de la chute de Celsius Network et de son effet domino. Elle y aura gagné la réputation d’un business insolvable en plus de ne pas avoir su honorer ses engagements auprès de Voyager Digital. Un calvaire auquel la Cour de Justice des Îles Britanniques a préféré mettre fin rapidement. Selon Sky News, celle-ci a ordonné ce matin la liquidation définitive de la société.

Source : compte Twitter de Sky News

Les tenants et aboutissants de cette décision n’ont pas encore été communiqués. Les conditions de la liquidation et sa date restent encore floues. De même, on ignore si les clients de Three Arrows Capital et ses nombreux créanciers réussiront à être dédommagés. De nouvelles informations devraient donc être révélées dans les jours à venir.

La fin de l’entreprise continue de sonner le glas pour d’autres sociétés

Cette décision tombe alors que Three Arrows Capital commençait à entrevoir une chute définitive. Suite à son défaut de paiement, la société Voyager Digital n’avait pas hésité à engager la justice pour démêler l’affaire. De même, le fonds spéculatif s’était forgé une si mauvaise réputation qu’il était accusé d’être une pyramide de Ponzi déguisée.

L’industrie de la crypto a été mise à genoux ces dernières semaines par un système de Ponzi à l’ancienne de style Madoff, enveloppé dans un commerce similaire aux positions qui ont coulé Long Term Capital Management (LTCM). Les fondateurs de 3AC, Zhu et Davies, utilisaient probablement des fonds empruntés pour rembourser les intérêts sur les prêts émis par les prêteurs, tout en espérant générer des rendements massifs sur le capital.

Extrait du rapport de la société FSInsight concernant la gestion des actifs réalisée par Three Arrows Capitals

Un argument qui n’est pas sans rappelé l’alerte lancée par FatMan, qui avait pu assister à cette gestion aux premières loges. Quoi qu’il en soit, cette première liquidation violente continue de faire des remous dans la crypto sphère. En effet, de plus en plus d’entreprises y voient leur avenir compromis. Selon Sam Bankman-Fried, une certaine partie d’entre elles seraient d’ores et déjà insolvables. Elles ne l’auraient pas encore communiqué au public.

Source : compte Twitter de FatMan

La fin de Three Arrows Capital pourrait lancer un nouvel effet domino au sein de l’industrie, tandis que de nombreux créanciers pourraient eux aussi mêler la justice à ces affaires de liquidités. De grandes entreprises pourraient donc tomber dans les semaines à venir. Pour l’instant, 3AC n’a pas encore communiqué sur sa liquidation prochaine. Ses fondateurs, quant à eux, restent indéniablement silencieux.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR