Voir plus

Binance fait les yeux doux à l’Afrique

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Le PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ) effectue actuellement une tournée en Afrique dans l'optique de rencontrer les binanciens et les régulateurs du continent.
  • Selon un dernier rapport de l'exchange Kucoin, le nombre d'utilisateurs africains des cryptomonnaies a augmenté de plus de 2 500 % en 2021.
  • promo

Alors que les cryptomonnaies continuent de s’enliser dans le bear market, les géants du secteur, eux, commencent à préparer l’avenir. Quoi de mieux qu’une tournée en Afrique pour Binance ? Dans sa vision futuriste, le PDG de l’exchange a déjà rencontré deux grands dirigeants du continent.

Malgré l’effort de nombreux pays, l’Afrique, est sans conteste le continent avec plus de retard en matière de développement technologique. D’après les données recueillies sur le site de la banque mondiale, en 2020, seuls 30 % d’Africains auraient accès à l’internet.

Ces statistiques mettent en évidence une problématique que les dirigeants africains doivent urgemment chercher à résoudre. Des chercheurs de Brookings ont notamment réalisé une étude dans laquelle ils montrent que si des efforts sont déployés, l’Afrique pourrait atteindre une certaine parité avec le reste du monde en matière d’usage d’internet, ce d’ici 2030.

Les chercheurs estiment que le continent a un potentiel technologique énorme, évalué à près de 144 milliards de dollars, soit près de 8,5 % du PIB de l’Afrique. Le continent pourrait ainsi faire d’une pierre deux coups avec l’implémentation des politiques de réduction déficit technologique et l’adoption de la blockchain et des cryptomonnaies.

La Centrafrique a d’ailleurs montré la voie en légalisant le Bitcoin sur territoire et en émettant une cryptomonnaie adossée à ses ressources naturelles. Cependant, il convient de garder une certaine réserve en attendant la sortie du livre blanc du projet Sango de la république Centrafricaine.

Il pourrait toutefois s’agir d’un chemin que pourraient suivre plusieurs autres pays africains sans machination politique et électoraliste, car les cryptomonnaies et la blockchain peuvent jouer un rôle important dans le développement économique du continent, tant du côté financier et technologique.

Binance veut séduire l’Afrique

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ) effectue actuellement une tournée en Afrique dans l’optique de rencontrer les binanciens et les régulateurs du continent. Il s’est déjà entretenu avec le président sénégalais Macky Sall et celui de la Côte-d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.

Le dirigeant du plus gros exchange de la crypto sphère a ainsi fait savoir que la blockchain et les cryptomonnaies peuvent aider le continent par rapport à ses défis structurels en matière d’inclusion financière.

“L’Afrique est prête à adopter les crypto-monnaies, car la blockchain offre une accessibilité financière que de nombreux Africains n’ont pas aujourd’hui.”

Changpeng Zhao a également annoncé que Binance a établi un partenariat avec Jokkolabs, un hub social africain. Au travers de ce partenariat, l’échange veut mettre en place des programmes d’éducation et de sensibilisation axée sur la blockchain auprès des populations africaines francophones. CZ a ajouté:

“Nous renforcerons la réputation de la région en tant que centre d’innovation et d’entrepreneuriat en matière de blockchain. Dans le cadre de cette coopération, des fonds seront versés pour des séminaires d’éducation communautaire destinés à sensibiliser et à faire connaître la technologie blockchain.”

On doit rappeler que Binance a déjà lancé un programme d’éducation de la blockchain en Afrique. Ainsi, plus de 400 000 africains auraient reçu une formation de base sur les cryptomonnaies à travers ce programme. Voici un info-graphique qui donne un aperçu des résultats du Masterclass de Binance.

Un appétit grandissant pour les cryptomonnaies

Selon un dernier rapport de l’exchange, Kucoin, le nombre d’utilisateurs africains des cryptomonnaies a augmenté de plus de 2 500 % en 2021. Au sujet des résultats du rapport, le PDG de Kucoin, Johnny Lyu, a déclaré à certains confrères :

“L’adoption des actifs numériques en Afrique continuera de croître de manière exponentielle. Les pays africains ont le taux d’adoption des cryptomonnaies le plus élevé au monde, dépassant même les plus grandes régions telles que les États-Unis, l’Europe et l’Asie.”

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Samuel-Cange-2.jpg
Samuel Cange
Samuel Cange est un rédacteur crypto expérimenté, titulaire d'un master en économie de l'Université de Namur (Unamur). Ayant débuté sa carrière chez Cryptonaute en 2020, Samuel a développé une compréhension approfondie du marché des cryptomonnaies et de l'industrie de la blockchain. Il excelle dans les domaines de la Blockchain, de la Tokenisation, de la DeFi et du DePin, et est passionné par les marchés financiers et les technologies disruptives. Actuellement, Samuel apporte son...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé