Bitcoin : l’indicateur de Risque de Reserve chute à son point le plus bas

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • La confiance des détenteurs de long terme est à son plus bas.
  • Le cours du BTC a à nouveau chuté sous son niveau de prix réalisé.
  • Les indicateurs macro négatifs pourraient entraîner de nouvelles pertes ce mois-ci.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Un autre indicateur technique clé du réseau Bitcoin a chuté à son niveau le plus bas en date, l’actif ne donnant que peu de signes de reprise dans l’immédiat.

Selon l’analyse on-chain de Glassnode, l’indicateur de risque de réserve (Reserve Risk) de Bitcoin a baissé à un creux record.

Cet indicateur suit les cycles du marché en suivant l’équilibre risque/récompense relatif à la confiance et à la conviction des détenteurs de long terme.

Au niveau actuel, même la confiance des détenteurs endurcis semble vaciller, n’ayant pas été aussi basse depuis le marché baissier de 2015. Même lors du marché baissier de 2018 et de l’événement de capitulation de décembre de cette même année, cet indicateur n’est pas tombé au point actuel.

La donnée a été relevée par le célèbre analyste crypto “Murad”, qui l’a publiée le 10 juillet, précisant que “soit cet indicateur est brisé, soit nous nous trouvons dans la zone de plancher de l’échelle de temps supérieure.”

Bitcoin est-il déjà en phase de capitulation ?

Le marché Bitcoin n’a encore jamais connu de récession. Pourtant, une nouvelle récession pourrait être déclarée dans le courant du mois, ceci après deux trimestres de chiffres négatifs sur le PIB aux États-Unis.

D’autres indicateurs, tels que le ratio Spent Output Profit (SOPR), ont également chuté à leurs niveaux les plus bas depuis plusieurs années. Cet indicateur mesure la valeur réalisée divisée par la valeur à la création d’une production dépensée. En d’autres termes, il s’agit du prix de vente divisé par le prix d’achat.

Selon le graphique, les détenteurs de titres de long terme continuent de vendre leurs BTC, même en subissant une perte, ce qui suggère que la phase de capitulation est en cours.

Le cours du BTC se situe dans une fourchette d’échange depuis environ trois semaines, oscillant entre la zone des 18 000 $ et celle des 22 000 $. C’est à ce niveau que se situe le prix réalisé, c’est-à-dire le coût de base global de l’offre.

Un événement de capitulation majeur est susceptible de faire chuter le BTC jusqu’à environ 12 000 $, ce qui représenterait une baisse de plus de 82 %, similaire à celle observée lors des deux précédents marchés baissiers.

Cette capitulation pourrait être catalysée par un certain nombre d’annonces macroéconomiques négatives ce mois-ci, notamment l’indice des prix à la consommation (IPC) ou l’inflation aux États-Unis, de nouvelles hausses des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine ou le début d’une récession technique.

Le marché crypto à nouveau en repli

Les gains du week-end se trouvaient en grande partie annulés au moment du démarrage de la séance de trading asiatique de ce lundi matin.

Au moment de la rédaction de cet article, la capitalisation boursière totale du marché crypto était tombée à 953 milliards de dollars après une perte de 3 % sur la journée. Elle a brièvement dépassé les mille milliards de dollars samedi, lorsque Bitcoin a atteint 21 850 dollars, mais ces gains n’ont pas pu être consolidés.

Le BTC se négocie actuellement à 20 574 $ après une perte sur la journée de 3,3 %, tandis qu’Ethereum était en baisse de 3,1 % à 1 153 $ au moment de la mise en page de cet article.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.