Web3 et metaverse : quel impact sur l’éducation ?

Partager l’article
EN BREF
  • Avec le nouvel écosystème d'idées qu'est le web3, l'éducation traditionnelle pourrait connaître un changement sans précédent.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Éducation sur le web3 : selon Patrick Hagerty, il existe de nouveaux acteurs de l’éducation on-chain qui pourraient bouleverser les systèmes traditionnels.

L’arrivée du web3 s’accompagne d’opportunités éducatives facilement accessibles. Avec ce nouvel écosystème d’idées, l’éducation traditionnelle pourrait connaître un changement sans précédent.

Éducation sur le web3 : les avantages

Dans le domaine de l’éducation, la blockchain offre deux avantages majeurs et indéniables. Premièrement, elle vous permet d’accéder à des outils, des services et des produits informatifs et éducatifs, ce peu importe qui vous êtes et où que vous soyez. Cela signifie que si vous êtes en Europe et que vous souhaitez assister à une conférence d’un professeur de renommée mondiale dans une université en Asie, rien ne vous en empêche.

Comme vous le savez, les pays sous-développés sont confrontés à un problème d’éducation majeur. Les citoyens de ces nations ont souvent du mal à accéder physiquement aux outils de développement des compétences et des connaissances. Dans les rares cas où ces outils sont accessibles, les utilisateurs doivent casser leur tirelire et débourser des sommes qu’ils auraient pu dépenser autrement.

De plus, la plupart des pays sous-développés n’ont pas de programmes de certification réputés. C’est pourquoi les grandes universités internationales ont tendance à ignorer les diplômes et les certifications académiques importantes des candidats issus de ces pays. Ces derniers se retrouvent donc bloqués dans leurs pays, sans aucune chance de traverser les frontières pour travailler ou poursuivre leurs études à l’étranger.

Aujourd’hui, les universités peuvent utiliser la blockchain pour gérer les diplômes de leurs étudiants, ce qui constitue un deuxième avantage non négligeable.

Combler les lacunes de l’éducation avec le web3

Cardano est une blockchain de layer 1 qui s’est focalisée sur la résolution des problèmes d’éducation au sein des pays sous-développés du monde entier. Dans le cadre d’un partenariat avec le gouvernement éthiopien, Cardano créera des diplômes blockchain et reconnus partout dans le monde pour 5 millions d’étudiants éthiopiens. En Tanzanie, l’entreprise travaille également sur la création d’identités numériques et l’amélioration de l’inclusion financière.

Tout comme d’autres projets web3 et blockchain, Cardano vise à rendre l’éducation accessible là où elle ne l’est pas. Dans la plupart des pays sous-développés, l’inclusion financière et l’inclusion scolaire vont de pair. En effet, une société mieux éduquée a souvent un système financier plus inclusif et vice versa. 

Aujourd’hui, 33 % des enfants africains ne sont pas scolarisés à l’âge de 14 ans et 60 % d’entre eux quittent les bancs de l’école avant leurs 17 ans. D’autre part, seuls 20 % des habitants du continent ont des comptes bancaires.

L’éducation sur la blockchain

L’éducation sur la blockchain englobe à la fois l’aspect éducatif proprement dit et l’intégration des diplômes et des certifications. Le tout dans un système authentique qui ne nécessite pas de confiance et qui est accessible partout. Mais comment se déroule réellement l’éducation sur la blockchain ?

Alter Ego Group est un très bon exemple de projet éducatif basé sur le web3. L’entreprise est actuellement en train de développer MMXXII, un metaverse dédié à la protection du patrimoine culturel. Selon ses dirigeants, ce projet offrira une éducation abordable et accessible dans les quatre coins du monde. À condition d’avoir une connexion Internet, les utilisateurs pourront accéder à une version moderne de la bibliothèque d’Alexandrie. Celle-ci proposera plusieurs supports et outils pédagogiques ainsi que des informations sur les merveilles architecturales du monde.

Le metaverse et la bibliothèque sont principalement axés sur l’éducation on-chain et la préservation de l’histoire. Selon l’entreprise, cette bibliothèque du metaverse sera “une version attrayante et dynamique d’une bibliothèque physique”. Les gens peuvent y entrer pour lire des livres, écouter des conférences enregistrées et découvrir des artefacts de grande valeur.

Grâce au web3, vous pouvez accéder à n’importe quel produit ou service, quel que soit votre localisation. En effet, l’accessibilité de cette technologie est son plus grand avantage. Les metaverses éducatifs comme MMXXII permettent à leurs utilisateurs d’accroître leurs connaissances en accédant gratuitement à des universités ou à des bibliothèques. Par conséquent, ils brisent les barrières du système éducatif traditionnel.

D’autres exemples 

Le projet NFT Roo Troop se focalise à la fois sur l’éducation et l’employabilité. Il forme ses utilisateurs et les aide à trouver un emploi via sa plateforme web3. Le tout dans l’objectif de stimuler l’innovation, l’adoption de la blockchain et l’éducation.

Sans aller plus loin, Be[In]Crypto offre également de nombreuses ressources pédagogiques sur sa page “S’instruire”. Ici, vous pouvez en apprendre davantage sur les cryptomonnaies et les NFT ainsi que sur le trading et l’investissement. De plus, le site dispose d’une chaîne Telgram où les utilisateurs peuvent échanger leurs connaissances sur la crypto. 

Des projets comme ceux-ci sont essentiels à l’avancement de l’éducation sur le web3. S’ils ne reçoivent pas la bonne formation, les gens auront du mal à s’intégrer et à participer au web3. En effet, cette nouvelle version d’Internet se veut inclusive, accessible et indépendante de la confiance, et cela commence par l’éducation.

Puisqu’il y a si peu de personnes dans le monde qui comprennent parfaitement le fonctionnement de la technologie blockchain et du web3, il existe toute une pléthore d’opportunités pour ceux qui s’y connaissent.

Des chaînes de restauration rapide comme Taco Bell aux entreprises de mode comme Tommy Hilfiger, en passant par les institutions financières comme Visa et Mastercard, presque toutes les industries traditionnelles sont en train d’explorer la blockchain.

Cela fait du web3 un excellent moyen de mettre le pied dans presque tous les secteurs imaginables. En effet, les profils ayant des connaissances avancées dans ce domaines sont très recherchés et extrêmement difficiles à trouver.

Les projets axés sur l’éducation et la durabilité de l’ensemble de l’industrie ouvriront la voie vers un avenir plus brillant, plus simple et sans obstacles.

À propos de l’auteur

Patrick Hagerty est un rédacteur et copywriter passionné par la technologie décentralisée et basée sur la blockchain.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article