NFT : vos impôts pourraient bientôt être reversés dans le secteur

2 mins
19 octobre 2022, 10:49 CEST
Mis à jour par Matias Calderon
19 octobre 2022, 15:24 CEST
EN BREF
  • Le ministre de la transition numérique Jean-Noël Barrot a annoncé que le gouvernement pourrait investir dans les NFT.
  • Cependant, l'origine des fonds qui seront utilisés font débat.
  • Pendant ce temps, la France pourrait également ajouter quelques régulations au secteur crypto.
  • promo

Les NFT pourraient retrouver une place décente en France suite à la dernière annonce du ministre de la transition numérique.

La France soutient les NFT

Le marché des jetons non fongible est désormais loin de l’âge d’or qu’il a connu avant l’hiver crypto. Malgré la présence persistante de collections à succès telles que le Bored Ape Yacht Club et un investissement continue de la part de grandes entreprises, les images numériques sont loin de faire l’unanimité. Entre spéculation, problèmes de sécurité et vols en tous genres, les NFT ont été peu à peu boudées par le public.

Toutefois, la France semble bien décidée à ne pas laisser cette partie du secteur tomber. Dans son discours énoncé lors de l’ouverture de la NFT Factory, un lieu exclusivement dédié aux jetons non fongibles à Paris, le ministre de la transition numérique Jean-Noël Barrot a fait une annonce qui n’a pas laissé les amateurs de marbre. Selon lui, le gouvernement serait prêt à investir dans les NFT et à soutenir son marché en piochant dans l’argent public.

La France a vraiment tout ce qu’il faut pour devenir une plateforme européenne et mondiale des NFT grâce à nos industries du luxe, des jeux vidéo ou encore de la culture. Il faut que le gouvernement accompagne ce mouvement avec le soutien de l’argent public, dans le cadre de France 2030.

Extrait des propos de Jean-Noël Barrot lors de l’ouverture de la NFT Factory.
Source : compte Twitter de Jean-Noël Barrot

En d’autres termes, cela veut dire que le gouvernement est prêt à prendre la responsabilité du développement du secteur et irait puiser dans un fonds regroupant les impôts, les cotisations sociales, les différentes taxes du quotidien ainsi que les cotisations payées par la population française. Un pari qui a étonné l’assemblée au vu des difficultés actuelles du marché et surtout du peu d’intérêt du contribuable pour les NFT. Pour l’instant, il se pourrait que les propos du ministre n’en soient qu’au stade de la proposition. Ces derniers pourraient néanmoins rendre un peu d’espoir aux différents acteurs de l’industrie en France puisque le gouvernement promet de plus en plus de soutien.

Vers des régulations supplémentaires de la crypto ?

Pendant que Jean-Noël Barrot ou encore Bruno Le Maire annoncent de grands changements pour le secteur crypto, souvent synonymes de financement, une autre réalité se joue. En effet, les autorités françaises semblent prêtes à donner un coup de main mais uniquement si la crypto se range du côté des régulations. Alors que les banques centrales souhaitent donner un nouveau cadre à la DeFi, il se pourrait que la France rejoigne la danse. Au cours du forum Fintech organisé par l’AMF, le secrétaire général de l’association, Bruno de Juvigny, a fait part de la nécessité de réguler cette finance alternative.

Source : compte Twitter de l’AMF

Il se pourrait donc que l’industrie doive faire face à de toutes nouvelles règles au cours des années à venir. Les acteurs devront faire preuve de beaucoup de souplesse s’ils souhaitent bénéficier de l’aide du pays.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.

Sponsorisé
Sponsorisé