Les autorités chinoises interdiront le minage crypto dans la province du Yunnan

Partager l’article
EN BREF
  • Le Yunnan devient la dernière province chinoise en date à interdire le minage de cryptomonnaies.

  • Auparavant, les gouvernements locaux du Qinghai, du Xinjiang et de la Mongolie intérieure ont adopté des mesures d'interdiction similaires.

  • La Chine vise à devenir neutre en carbone d'ici 2060. Le minage de cryptomonnaies fait obstacle à cet objectif.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La province chinoise du Yunnan s’apprête à interdire formellement le minage des cryptomonnaies, en réponse à des mesures similaires prises par le Qinghai, le Xinjiang et la Mongolie intérieure.

Sponsorisé



Sponsorisé

La Chine persiste dans sa répression soudaine et décisive du minage de cryptomonnaies. Le Yunnan serait le quatrième ajout en date à cette liste des provinces qui demandent aux mineurs de crypto de cesser immédiatement leurs activités.

Ces quatre provinces désormais exemptes de centres de minage crypto ont conduit à une baisse significative du taux de hachage dans les pools de minage basés en Chine. Certains, comme AntPool et Poolin, ont signalé des baisses allant jusqu’à 12%. BTC.top, un acteur majeur du secteur minier en Chine, a pour sa part signalé une baisse de 35,9% de son taux de hachage suite à la fermeture de nombreuses opérations.

Sponsorisé



Sponsorisé

Un représentant de BTC.top a déclaré à Forkast que l’entreprise allait se tourner vers le Sichuan pour ses ressources énergétiques alternatives :

“Nous nous déplaçons vers le Sichuan, car il est maintenant à son pic pour l’approvisionnement en eau, nous pourrions donc bénéficier de dépenses d’électricité plus faibles.”

La Chine poursuit sa lutte contre les cryptomonnaies

Les préoccupations relatives à la consommation d’énergie et aux émissions de carbone des cryptomonnaies continuent de pousser la Chine à prendre des mesures drastiques pour limiter ces deux aspects. La quantité d’énergie nécessaire au minage de cryptomonnaies a été au centre du débat avec le gouvernement chinois.

L’un des principaux facteurs ayant contribué à la réaction “réflexe” de la Chine est une promesse faite par Xi Jinping aux Nations unies en 2019. Cet engagement visait à faire de la Chine un pays neutre en carbone d’ici à 2060. Pour y parvenir, la Chine prévoit de stopper la hausse de ses émissions de carbone d’ici 2030, pour finir par devenir neutre 30 ans plus tard.

Bien qu’il s’agisse d’une excellente initiative, Greenpeace estime que 60% de l’électricité chinoise provient actuellement de la combustion du charbon et qualifie son objectif de neutralité carbone dans les 40 prochaines années “d’ambitieux”.

Le concept de minage de cryptomonnaies va entièrement à l’encontre de ce plan, avec sa consommation d’énergie et les gaz à effet de serre libérés. C’est ce qui a apparemment conduit la Chine prendre de nouvelles mesures pour mettre essentiellement fin au minage crypto dans le pays.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous