CBDC : « Projet Jura », le partenariat Franco-Suisse pour tester une monnaie numérique destinée aux échanges transfrontaliers

Partager l’article
EN BREF
  • La Banque Française et la Banque Nationale Suisse s'associent pour émettre deux « monnaies de gros » non destinées au particulier.

  • Cette alliance confirme la multiplication des projets de monnaies numériques émanant de banques centrales.

  • Près de 80 % des banques centrales mondiales travailleraient actuellement au développement de CBDC.

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Banque Française et son homologue suisse, avec l’aide de la Banque des Règlements Internationaux (BRI) s’associent dans un projet transfrontalier baptisé « Jura » qui utilisera la technologie blockchain. Deux monnaies numériques de banque centrale (CBDC) devraient être émises, l’une indexée sur le cours de l’euro, l’autre sur celui du franc suisse.

Sponsorisé



Sponsorisé

Cette expérimentation de CBDC va être menée conjointement avec un consortium privé dirigé par Accenture et composé du Crédit Suisse, Natixis, R3, SIX Digital Exchange et UBS.

La CBDC envisagée attend de booster les échanges transfrontaliers France – Suisse

Cela fait déjà plus d’un an que la Banque de France, la Banque Nationale Suisse ainsi que la BRI et un consortium d’entreprises privées collaborent pour mettre en place un projet d’échange monétaire transfrontalier s’appuyant sur deux devises numériques de banque centrale. Portant le nom de « Jura », ce projet est largement soutenu par Sylvie Goulard, second sous-gouverneur de la Banque de France, ancienne eurodéputée et conseillère de Romano Prodi à la Commission européenne, qui a annoncé « se réjouir » de cette avancée. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Les deux CBDC du projet « Jura » s’établiront selon deux mécaniques : d’une part l’échange entre l’instrument financier. D’autre part, comme précédemment rapporté par BeInCrypto, une CBDC de gros, en euro, se fera via une plateforme de règlement livraison contre paiement. D’autre part, l’échange entre la CBDC en euro et celle en franc suisse se fera selon un principe de règlement paiement contre paiement.

Ces deux monnaies numériques seront exclusivement réservées aux intermédiaires financiers et exclueront donc le grand public. En outre, La Banque de France a annoncé ne pas chercher à aller plus loin que ce projet « Jura » et met un trémolo à toute idée qui voudrait instaurer dans l’immédiat l’émission d’une monnaie de gros durable. 

Un pas en avant pour les monnaies numériques de banques centrales

Sylvie Goulard a affirmé son soutien pour la création du projet « Jura » avec les paroles suivantes : 

« L’Eurosystème s’engage dans l’innovation et adapte ses actions à la forte tendance à la numérisation des paiements. La Banque de France est convaincue des avantages potentiels de la monnaie numérique de gros des banques centrales pour assurer une sécurité et une efficacité maximale dans les transactions financières ».

Sylvie Goulard, second sous-gouverneur de la Banque de France, ancienne eurodéputée et conseillère de Romano Prodi à la Commission européenne

On assiste, dans le monde, à une multiplication des projets de monnaies numériques émanant de banques centrales. Pour exemple, en Europe, depuis maintenant 2 ans, la BCE travaille sur la mise en circulation d’un euro numérique qui verrait potentiellement le jour avant 2024 selon l’annonce faite le 12 novembre 2020 par sa présidente Christine Lagarde. Enfin, et selon la BRI, près de 80 % des banques centrales mondiales travailleraient actuellement au développement de CBDC.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Noé est de formation rédacteur publicitaire. Après des années d'expériences dans des groupes tels que Publicis ou DDB, son intérêt pour la crypto-monnaie l'a conduit à intégrer l'équipe BeInCrypto où il rédige maintenant des articles sur des sujets qui le passionnent allant des NFT à la blockchain dans sa globalité.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous