Voir plus

L’Union européenne envisage de créer une agence pour surveiller davantage les cryptomonnaies

1 min
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • L’Union européenne va mettre en place une nouvelle agence pour sévir contre le blanchiment d’argent.
  • Les transactions en cryptomonnaies seront particulièrement surveillées.
  • promo

L’Union européenne souhaite une réglementation plus stricte des cryptomonnaies dans le cadre d’une lutte plus large contre le blanchiment d’argent.

Une agence pour surveiller les cryptomonnaies

Selon Reuters, l’Union européenne va mettre en place une nouvelle agence pour sévir contre le blanchiment d’argent et introduire des règles de transparence pour les cryptomonnaies. Une nouvelle proposition de l’UE souhaite que les entreprises cryptos telles que les exchanges collectent et rendent accessibles les données des personnes effectuant des transactions.

Reuters note que les transferts en cryptomonnaies ne sont pas encadrés par les réglementations européennes relatives aux services financiers : « L’absence de telles règles laisse les détenteurs de cryptomonnaie exposés aux risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme, car les flux d’argent illicite peuvent se faire par le biais de transferts en cryptomonnaies.»

Selon Reuters qui a pu consulter des documents confidentiels, la Commission européenne propose de créer une nouvelle autorité de lutte contre le blanchiment d’argent (AMLA) qui agirait comme la « pièce maîtresse » d’un système de surveillance comprenant également des régulateurs nationaux. La Commission européenne, proposera donc une autorité de lutte contre le blanchiment d’argent (AMLA) qui collaborera avec les autorités nationales pour surveiller les flux d’argent illicite en euro et en cryptomonnaies.

Dans le viseur des États-Unis et le Royaume-Uni

L’Europe n’est pas la seule à vouloir sévir contre les cryptomonnaies, récemment, la sénatrice américaine Elizabeth Warren a exhorté la Securities and Exchange Commission (SEC) à sévir contre ce marché « hautement opaques et volatils ». Elle a déclaré :

“Alors que la demande de cryptomonnaies et l’utilisation des échanges de cryptomonnaie sont montées en flèche, l’absence de réglementation a laissé les investisseurs à la merci des manipulateurs et des fraudeurs”.

L’autorité de conduite financière (FCA) du Royaume-Uni a également cherché à prendre des mesures contre l’exchange Binance ces dernières semaines, semblant inciter une vague de banques locales à cesser de traiter les paiements vers et depuis la plateforme.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

e1a161a5914b4d8af602213fb707c573.jpg
Florent David
Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé