Binance n’a pas l’autorisation d’opérer en Italie, selon les autorités locales

Partager l’article
EN BREF
  • L'agence de surveillance italienne a adressé un avertissement à Binance concernant l'offre de ses services dans le pays.

  • La déclaration met également en garde les citoyens italiens contre l'utilisation de services n'étant pas des "sujets autorisés".

  • Ce n'est que le dernier en date d'une longue série d'avertissements que Binance a reçu de la part de nations du monde entier.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

L’Italie rejoint la liste croissante des pays à avoir averti Binance que l’exchange n’est pas autorisé à operer sur leur territoire sans la licence appropriée.

Sponsorisé



Sponsorisé

L’exchange crypto Binance a été informé par la Commissione Nazionale per le Società e la Borsa (Consob) qu’il n’est pas autorisée à exercer des activités en Italie. En effet, la commission de surveillance a annoncé que le groupe Binance n’est pas autorisé à fournir des services ou des activités d’investissement en Italie. Cela inclut Binance.com, le principal site web de la plateforme mondiale d’échange.

L’avertissement de la Consob informe le public des problèmes liés au statut de Binance en Italie et suggère aux gens de réfléchir à deux fois avant de s’affilier à des services non autorisés tels que cet exchange.

Sponsorisé



Sponsorisé

Traduit de l’italien, l’avertissement de la Consob se lit comme suit :

“Les investisseurs sont invités à faire preuve de la plus grande diligence afin de faire leurs choix d’investissement en toute conscience, en vérifiant au préalable que les sites Web par le biais desquels ils effectuent leurs investissements peuvent être attribués à des sujets autorisés.”

Pas de répis pour Binance

L’Italie est le dernier en date des nombreux pays à émettre un avertissement public à l’égard de Binance concernant les opérations réglementaires. Il semblerait que la plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies au monde ne puisse tout simplement pas échapper au regard des autorités.

En ce qui concerne les problèmes de Binance en Italie, ce n’est pas le seul obstacle auquel la plateforme est confrontée. La semaine dernière, elle a en effet été touchée par un procès intenté par un groupe d’investisseurs italiens représentés par le cabinet Lexia Avvocati. La poursuite allègue qu’une action en justice doit être entreprise pour récupérer les dommages causés par le trading réalisé sur Binance, et que la plateforme a enfreint ses propres règles sur le trading à terme.

Il ne s’agit pas de la seule action en justice à laquelle l’exchange doit faire face, un nombre croissant de nations le confrontant à des problèmes légaux majeurs. Les régulateurs du monde entier ont émis des avertissements contre Binance, notamment la Pologne, le Royaume-Uni, le Canada, l’Allemagne, la Thaïlande, le Japon et les États-Unis.

Suite à ces avertissements, un certain nombre de ses partenaires ont délaisse l’exchange. Barclays et Santander, notamment, ont commencé à bloquer toutes les transactions vers Binance. L’exchange a également perdu son partenaire de solution de paiement au Royaume-Uni, Clean Junction. La perte de ce dernier allié a amené Binance à suspendre tous les retraits en livres sterling pour les clients britanniques jusqu’à nouvel ordre.

Entre-temps, la plateforme continue de maintenir qu’elle suit toutes les réglementations établies par les régulateurs et continuera de travailler avec ces nations afin de rester conforme à la loi.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous