Les Européens préfèrent une réglementation crypto gouvernementale individuelle plutôt qu’à échelle européenne

Partager l’article
EN BREF
  • Selon un sondage, la majorité des Européens ne souhaient pas que l'Union européenne se charge de la réglementation des cryptomonnaies.

  • 60 % des personnes interrogées préfèreraient que leur gouvernement local s'occupe de cette réglementation.

  • La plupart des répondants préfèrent également l'idée d'une CBDC nationale à un euro numérique.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Selon un récent sondage réalisé par EuroNews, 60 % des Européens préféreraient que leur propre gouvernement élabore des réglementations sur les cryptomonnaies, plutôt que l’Union européenne s’en charge (UE).

Sponsorisé



Sponsorisé

Beaucoup de ces mêmes personnes soutiennent également la création de monnaies numériques de banque centrale (CBDC) pour affirmer l’indépendance financière de leur pays vis-à-vis de l’Union européenne.

Les besoins de l’Europe en matière de réglementation des cryptomonnaies

Le sondage, qui a interrogé 31 000 citoyens européens, a été réalisé en exclusivité pour EuroNews par Redfield & Wilton Strategies. Il s’agit du plus grand sondage jamais réalisé en Europe sur le thème des cryptomonnaies et des réglementations financières. Il a été réalisé du 4 au 10 août, avec des sujets interrogés dans 12 pays de l’UE, dont l’Allemagne, la France, la Grèce, l’Italie, la Hongrie, l’Estonie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, l’Espagne, la Lituanie et la Lettonie.

Sponsorisé



Sponsorisé

Ce sondage a fait suite aux considérations de la Commission européenne sur la législation visant à créer un nouveau cadre réglementaire à échelle européenne pour les actifs crypto.

Des informations révélatrices

Une grande partie des participants au sondage qui sont originaires de Grèce (61%) et d’Allemagne (34%) estiment que l’UE et la Banque centrale européenne (BCE) interviennent trop dans l’économie de leur pays. En revanche, les participants de Lituanie (41 %), d’Espagne (39 %) et du Portugal (36 %) considèrent que l’intervention de l’Union européenne est acceptable telle qu’elle se trouve actuellement.

En ce qui concerne la réglementation des cryptomonnaies, 76 % des personnes interrogées aux Pays-Bas et 70 % des Estoniens pensent que les lois sur la crypto devraient être élaborées par leurs gouvernements nationaux. Au contraire, 36 % des personnes interrogées en Espagne et 30 % en Lettonie pensent que cette législation sur la crypto devrait venir de l’Union européenne.

Les CBDC nationales

L’idée d’une CBDC nationale spécifique à chaque pays est envisagée par certains dans le but d’affirmer l’indépendance monétaire de chaque nation vis-à-vis de l’Union européenne. Cependant, cette idée a suscité une réaction mitigée au sein des personnes interrogées, bien que la majorité de ces dernieres préfèrent cette option.

En effet, 41% des personnes interrogées en Italie ainsi que 40% en Grèce et 39% en Estonie sont les plus favorables à cette initiative. Cependant, certains répondants ne sont pas d’accord avec l’idée d’une CBDC. Ainsi, 37% des personnes interrogées aux Pays-Bas s’opposent à cette idée.

En Allemagne, il n’y a pas de réponse précise à la question, puisque 30 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles soutiendraient une CBDC, tandis que 30 % rejettent l’idée, le reste de la population interrogée étant incertaine sur la question.

La BCE avait annoncé qu’elle cherchait activement à lancer un “e-euro”, une monnaie numérique qui ressemblerait à un stablecoin indexé sur l’euro.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous