Voir plus

La banque centrale de Chine interdit – une fois de plus – toute activité liée aux cryptomonnaies

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La Banque populaire de Chine (PBOC) a publié un communiqué dans lequel elle interdit formellement toute activité liée aux cryptomonnaies.
  • Dans son communiqué, la PBOC indique que la multiplication des transactions en monnaies virtuelles a perturbé l'ordre économique et financier.
  • Afin de faire face aux risques liés à la spéculation sur les devises numériques, la PBOC a annoncé l'interdiction de ces dernières.
  • promo

La Banque populaire de Chine (PBOC) a publié un communiqué dans lequel elle interdit formellement toute activité liée aux cryptomonnaies.

Dans son communiqué, la PBOC indique que la multiplication des transactions en monnaies virtuelles a perturbé l’ordre économique et financier. La banque centrale chinoise a ajouté que cela a également conduit à la propagation d’activités illégales et criminelles. Selon la PBOC, ces crimes, notamment les jeux d’argent, la collecte illégale de fonds, la fraude, les systèmes pyramidaux et le blanchiment d’argent, mettent gravement en danger la sécurité des biens des personnes.

Ainsi, afin de faire face aux risques liés à la spéculation sur les devises numériques, la PBOC a annoncé l’interdiction de ces dernières.

L’interdiction des cryptomonnaies par la PBOC

La première remarque de l’autorité monétaire chinoise a été d’établir que “la monnaie virtuelle n’a pas le même statut juridique que la monnaie légale.” Ainsi, selon elle, “les activités commerciales liées à la monnaie virtuelle sont des activités financières illégales.”

Le communiqué énumère plus en détail les activités qui sont désormais interdites dans le cadre de cette mesure. Par exemple, tout type d’échange impliquant des monnaies virtuelles est désormais interdit. Cela inclut l’échange entre une monnaie légale et une monnaie virtuelle, l’échange entre des monnaies virtuelles ou encore l’échange de monnaies virtuelles en tant que contrepartie centrale. Les exchanges basés à l’étranger et qui fournissent leurs services aux résidents chinois sont également considérés par la PBOC comme “une activité financière illégale”.

De plus, fournir des informations intermédiaires et des services de tarification pour les transactions en monnaies virtuelles est également illégal. C’est notamment le cas du financement d’une émission de tokens, des transactions de produits dérivés en monnaie virtuelle “et d’autres activités commerciales liées aux monnaies virtuelles.”

Le communiqué indique également comment les autorités chinoises entendent appliquer cette interdiction des cryptomonnaies, notamment en coordonnant les services et en renforçant l’application de la loi. L’État a de plus l’intention de renforcer sa surveillance des éléments de risques et son système d’alerte préventive contre la spéculation sur les monnaies virtuelles.

Cependant, sur les réseaux sociaux, des internautes ont remarqué à quel point cette annonce ressemblait à celle précédemment publiée par la PBOC le 3 septembre. “Ne tombez pas dans le panneau”, a déclaré un internaute. “C’est la 10ème ou 11ème fois que la Chine interdit la crypto. Rien de nouveau.”.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

37c58b84a21f59fd4fd1cd91383114c2.jpg
Nicholas Pongratz
Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.Email him!
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé