BOLT est accusé d’avoir falsifié ses données afin d’augmenter ses gains lors d’un échange de tokens

Partager l’article
EN BREF
  • BOLT est accusé d'avoir utilisé son échange de token afin d'enfler ses statistiques et booster ses gains.

  • Un utilisateur a découvert au moins un cas douteux, lorsque 11,5 millions de tokens furent "convertis" sans leur balance correspondante.

  • La plateforme Kucoin assure que la situation est sous révision.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Cela fait maintenant un certain temps que BOLT un échange des token de Binance Chain contre ceux d’Ethereum. Dernièrement, certaines personnes ont remarqué des incohérences au niveau de l’historique des transactions sur sa blockchain.



Depuis l’année dernière, la compagnie BOLT a été vantée en tant que “pépite” à basse capitalisation de marché. Au premier coup d’œil, ce projet semble prometteur : une entreprise à l’application de streaming forte d’environ 3 millions d’utilisateurs. En se penchant dessus de plus près, cela dit, il semblerait que ce nombre soit falsifié.

Comme BeInCrypto.com l’avait reporté en décembre 2019, ses utilisateurs ont remarqué que les visionnages quotidiens sur BOLT+ semblaient presque toujours les mêmes. En effet, ces statistiques apparaissaient étrangement constantes. Interrogée à ce sujet, l’équipe de BOLT a affirmé qu’il s’agissait d’un simple “bug”. Pourtant, ce dernier durait depuis des mois. D’autres personnes ont alors découvert que BOLT était en fait une nouvelle version sous un nom différent d’une ancienne compagnie qui avait fait faillite.



Dernièrement, ses utilisateurs ont appris que l’échange de token de ce projet présente certaines incohérences.

Un échange de token pour le moins douteux

L’échange de tokens de BOLT a d’abord été annoncé en juin 2019. La plateforme d’échanges Kucoin n’a pourtant décidé de soutenir cet échange que depuis le mois dernier. C’est alors que les utilisateurs ont remarqué d’étranges activités sur la blockchain associée.

Sur Twitter, Sh*tcoin Minimalist (@bccponzi) a expliqué que les données de la blockchain sont incohérentes. Il a ainsi révélé que BOLT a récemment déposé 11,5 millions de tokens BOLT (soit 12 000 dollars) sur Kucoin sans le transfert BEP2 correspondant. Selon lui, il s’agit “ni plus ni moins d’un vol”.

L’un des comptes responsables de cet envoi a acheté des tokens BOLT sur BINANCE DEX dans une tentative désespérée de renflouer son portefeuille “sans balance”.

Le tweet ci-dessous dévoile les activités sur la blockchain qui prouveraient ces activités douteuses :

BOLT réalise un échange de BEP2 / ERC20 et d’emblées, les mensonges recommencent.

11,5 millions de nouveaux tokens ERC20 (12 000$) ont été déplacés sur Kucoin sans transfert correspondant de tokens BEP2, sans même un portefeuille avec cette même quantité disponible.

C’est du vol, ni plus ni moins.

KuCoin pourrait supprimer BOLT de sa liste

Dans les réponses à ce tweet, les internautes ont vivement demandé à Kucoin d’agir. S*coin Minimalist a notamment écrit :

Arrêtez de lui fournir une plateforme où balancer ses tokens sur vos utilisateurs.

Le PDG de Kucoin a depuis répondu et assure que le problème est en révision. Il est possible que l’entreprise choisisse de retirer le token de sa liste.

– Kucoin.com, s’il vous plait, vérifiez ça et débarrassez-vous de cette fraude de BOLT pour protéger vos utilisateurs. Non mais sérieusement, pendant combien de temps encore les utilisateurs de Kucoin se feront-ils voler ?

– C’est noté.

– Ne faites pas que le noter, mais agissez. Arrêtez de lui fournir une plateforme où balancer ses tokens sur vos utilisateurs.

– Comprenez bien que nous révisons régulièrement chaque projet listé sur Kucoin. Nous surveillons ce projet depuis un moment et une fois son évaluation finalisée, nous prendrons des mesures si nécessaires.

– Si vous le surveillez depuis un moment alors vous savez déjà qu’il n’est pas clair et pourtant vous continuez à le soutenir. C’est une vraie gifle au visage de vos consommateurs que vous affirmez protéger.

Christel Quek, la fondatrice de BOLT, fut d’abord la directrice générale du marketing de Zilliqa (ZIL). D’après certaines sources, elle aurait plusieurs fois cherché à contacter Binance via Twitter dans l’espoir de booster le profil de BOLT en l’incluant dans la liste de la plateforme. Cela dit, ses tentatives sont restées sans succès.

Il se peut que BOLT nie ces nouvelles accusations, mais les données de la blockchain ne mentent pas.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Raised in the U.S, Lucian graduated with a BA in economic history. An accomplished freelance journalist, he specializes in writing about the cryptocurrency space and the digital '4th industrial revolution' we find ourselves in. <a href="mailto:crypto.inquiries@protonmail.com">Email.</a>

SUIVRE CET AUTEUR