Les mérites et dérives de la décentralisation

Partager l’article
EN BREF
  • Les organisations décentralisées, ou DAO, reposent sur l'idée d'une gestion décentralisée des fonds.

  • Malgré tous leurs avantages, les organisations décentralisées peuvent être un cauchemar réglementaire.

  • Les organisations décentralisées éliminent les points de défaillance uniques en démocratisant et en décentralisant les processus décisionnels.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Dans un système de décentralisation, l’un des aspects les plus complexes et les plus utiles de la technologie blockchain est sa capacité à parvenir à un consensus. Assurer la synchronisation dans les systèmes distribués n’est pas facile, et même la plus petite incohérence d’horodatage peut conduire à la division de la chaîne en deux.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les Organisations Autonomes Décentralisées (ou DAO) reposent sur l’idée d’une gestion décentralisée des fonds. Les participants sont employés par le réseau pour le réseau et les décisions sont prises à l’aide de systèmes de decentralisation gouvernés. En supprimant le système de délégation de pouvoir et en le donnant aux parties prenantes, les DAO atténuent les incitations des gestionnaires de fonds et des administrateurs à détourner des fonds.

Les règles sont appliquées dans le code, automatisant les fonctions essentielles des institutions sociales. Avec suffisamment de lignes directrices programmées, une organisations décentralisée peut théoriquement fonctionner indéfiniment. Cela permet une sorte de «fonds de capital-risque de cryptomonnaie» qui prend des décisions en fonction des votes des membres. Avec la bonne réglementation, les organisations décentralisées pourraient même gérer des registres publics comme les hypothèques et les certificats de naissance.

Sponsorisé



Sponsorisé

Actuellement, les utilisateurs soumettent des propositions et, s’ils sont approuvés, reçoivent un financement pour des projets sous la forme de jetons DAO. À l’avenir, les entreprises pourraient engager des DAO pour le travail, qui serait repris par les parties prenantes de l’organisation, dans un schéma de décentralisation. En raison de sa dépendance aux contrats intelligents, les premières DAO ne sont apparues qu’au lancement d’Ethereum (ETH) en 2015.

«Un changement de paradigme dans l’idée d’organisation économique»


En avril 2016, Christoph Jentzsch a rendu public son code pour «The DAO» sur GitHub et a lancé un site Web pour mener une campagne de financement participatif de 28 jours. Le projet a levé près de 150 millions de dollars en ETH, attirant 14% de tout l’éther émis à l’époque.

Le projet a été conçu pour être complètement transparent, avec un code que tout le monde pouvait auditer. Au lieu de détenir les fonds des investisseurs dans une réserve centrale, les investisseurs ont conservé leurs jetons DAO jusqu’à ce qu’ils décident de voter sur un projet.

En l’absence de structure de gestion ou de conseil d’administration conventionnels, la organisations décentralisées ont été créée pour être un fonds de capital-risque open source et dirigée par les investisseurs, et ses jetons ont été rapidement mis à disposition pour le commerce sur les bourses de cryptomonnaies populaires. TechCrunch a même qualifié la DAO de changement de paradigme dans l’idée d’organisation économique.

Malgré une croissance rapide et sans précédent, la DAO a été fermée en septembre de la même année. Une combinaison de vulnérabilités dans son code avait conduit à un retrait d’environ 50 milliards d’ETH, qui se sont retrouvés dans le portfeuille de l’attaquant. Étant donné que le compte du DAO était dans une période de détention de 28 jours, les fonds n’ont jamais été déplacés et la chaîne Ethereum a subit un hard-fork afin de restituer les fonds aux membres du DAO.

La décentralisation : un cauchemar réglementaire

Malgré tous leurs avantages, les organisations décentralisées peuvent être un cauchemar réglementaire. En l’absence d’une seule entité capable d’assumer la responsabilité des décisions de la DAO, l’application de la loi devient fastidieuse et met chaque investisseur en danger.

L’immuabilité est une partie fondamentale de la blockchain, mais elle peut rendre les mises à jour de développement et les corrections de bogues beaucoup plus difficiles à mettre en œuvre. Les systèmes de gouvernance décentralisés souffrent déjà de problèmes de faible participation électorale, et plus le nombre de participants votant est faible, plus le système devient centralisé.

La plupart des DAO adhèrent à l’idée que «le code est la loi». Les organisations fonctionnant sur une gouvernance décentralisée ne sont pas une idée nouvelle, mais jusqu’à présent, elles comptaient toutes sur des agents de confiance à un niveau ou à un autre. Les DAO suppriment le besoin d’approbation, en s’appuyant sur la validité du code déployé sur le réseau.

La certitude mathématique et la nature irrévocable des contrats intelligents peuvent ne pas obliger les gens à agir de bonne foi, mais tout le monde ne peut pas détecter des vulnérabilités dans son code. Aucun code n’est totalement étanche aux attaques, et la plupart des gens s’appuyant probablement sur des audits externes pour prendre une décision, les DAO courent le risque de déployer un code défectueux en raison de l’ignorance des participants.


Les choses que les DAO empêchent

Cependant, les DAO éliminent les points de défaillance uniques en démocratisant et en considérant la décentralisation comme processus de prise de décision, en particulier en ce qui concerne la gestion financière. Les organisations dotées de structures hiérarchiques emploient des individus pour contrôler des millions de dollars de financement. Les organisations décentralisées empêchent une personne d’avoir ce type d’influence, en décentralisant la gestion des fonds, la gouvernance et l’innovation.

La première DAO était une expérience qui s’est mal terminée, et ses conséquences auraient été décevantes si le réseau n’avait pas voté pour se rétablir. Cette solution n’aurait même pas été possible sur un réseau véritablement focalisé sur la décentralisation, mais avec des millions de dollars en jeu, il peut être difficile de renoncer à la confiance en faveur d’un code informatique sécurisé ou non.

Les DAO suppriment conceptuellement de nombreux aspects humains de la gestion d’une entreprise, mais sont finalement construits, codés et déployés par des humains. Le code est imparfait et il y aura toujours des parties qui chercheront à le saper pour un gain financier. Il y aura donc toujours des hésitations à faire confiance à l’ensemble des opérations de l’entité pour coder.

Limiter la portée d’une organisation autonome décentralisée à certains types de décisions et garantir la participation pourrait permettre à une communauté plus large de détenteurs de jetons de contribuer de manière significative. Cependant, bien que ce soit la clé de l’avenir des DAO réussies, cela ne créera pas une entité véritablement autonome – juste une entité qui gère une partie de la prise de décision.

De nombreux problèmes viennent avec une décentralisation des organisations, en particulier dans le domaine de la gouvernance. Si le vote est pondéré, c’est la plus grande adresse qui détient le plus de pouvoir. S’il est calculé sur une base par adresse, la plus grande adresse peut répartir ses fonds sur plusieurs adresses pour atteindre le même objectif.

Le fait de se rabattre sur une structure traditionnelle de salle de conférence, où les individus sont contrôlés et autorisés à ne pas voter deux fois, ouvre la porte au vote stratégique et à la coercition. D’autres solutions ont des limitations tout aussi paralysantes qui en font des cibles de manipulation et de nouvelles proies pour les utilisateurs malveillants.

Les DAO ne sont pas parfaites, mais ce n’est pas parce que la première a eu des problèmes que ce système ne devrait pas exister. La plupart des projets basés sur la blockchain ne sont toujours pas prêts pour une utilisation grand public, et avec des actifs sous contrôle DAO, le système encourage l’innovation grâce à un modèle de financement décidé démocratiquement.

Les DAO modernes incluent des sauvegardes pour protéger les investisseurs des utilisateurs malveillants qui tentent de jouer avec le système. Au fur et à mesure que le développement se poursuit et que la plate-forme dans son ensemble s’améliore, les DAO pourraient inaugurer une ère où chaque personne est un consommateur, un employé et un directeur d’entreprises disparates et dans le processus de décentralisation.

REMARQUE: Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur et ne représentent pas ou ne reflètent pas nécessairement les vues de BeInCrypto.

Auteur : CryptoShark

Avec une formation en informatique couvrant le génie logiciel, l’analyse commerciale et de données, ainsi que l’architecture d’infrastructure, CryptoShark a d’abord découvert l’espace de la cryptomonnaie en minant Ethereum à partir d’un ordinateur de jeu de rechange. Il a ensuite développé ChartEx, une populaire plateforme décentralisée de graphiques. Œuvrant dans l’industrie FinTech, il n’a pas fallu longtemps pour qu’il commence à appliquer ses compétences analytiques, associées à une formation en génie logiciel, à la construction d’outils permettant d’analyser les données de négociation des plateformes d’échange émergentes. C’est ce qui a conduit CryptoShark à créer ChartEx, un fournisseur de premier plan de graphiques en chandeliers et d’autres outils de trading largement utilisés sur les marchés des plus grands exchanges du secteur.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous