L’exchange Huobi n’accepte plus les clients chinois suite aux nouvelles mesures d’interdiction de la Chine

Partager l’article
EN BREF
  • Huobi, le plus important exchange crypto originaire de Chine, n'accepte plus les nouveaux utilisateurs ayant un numéro de téléphone de Chine continentale.

  • Ce vendredi 24 septembre, les autorités chinoises ont formellement interdit aux exchanges crypto étrangers d'offrir leur services aux résidents du pays.

  • Cela fait suite à la décision de la Banque populaire de Chine d'interdire toutes les transactions liées aux cryptomonnaies.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Afin de se conformer à la nouvelle répression chinoise sur les cryptomonnaies, l’exchange crypto Huobi a mis en place une mesure visant à empêcher les résidents de Chine continentale de s’inscrire sur sa plateforme, ce en empêchant l’ajout de comptes avec des numéros de téléphone de cette région.

Sponsorisé



Sponsorisé

Huobi fait en sorte que les résidents de Chine continentale ne puissent pas s’inscrire sur la plateforme

Huobi Global, souvent considéré avec Binance et OKEx comme l’un des “trois grands” de l’espace mondial des exchanges de cryptomonnaies, a cherché à se conformer aux nouvelles réglementations qui sont récemment entrées en vigueur en Chine. La société, fondée en 2013 par Leon Li à Pékin, empêche désormais l’enregistrement sur sa plateforme de nouveaux comptes qui font usage de numéros de téléphone en Chine continentale. L’inscription de nouveaux utilisateurs n’a toutefois pas été interrompue à Hong Kong. Rien n’indique cependant que les utilisateurs chinois soient totalement exclus de la plateforme.

Ce n’est pas la première fois que l’exchange a des démêlés avec les autorités chinoises ; en 2017, le gouvernement chinois avait interdit la gestion de transactions entre cryptomonnaies et monnaie fiduciaire, ce à quoi Huobi a répondu en interdisant les retraits de son exchange. En juin 2021, Huobi a interdit aux utilisateurs chinois de négocier des produits à risques élevées de type dérivés, en réponse à une répression du cabinet chinois. En juillet 2021, enfin, la société a dissous son entité de Pékin.

Sponsorisé



Sponsorisé

Huobi fait face à la résistance des gouvernements d’Asie

Neuf institutions gouvernementales chinoises, ainsi que la Banque populaire de Chine, ont interdit aux exchanges crypto étrangers de recruter de la main-d’œuvre chinoise pour des postes dans les domaines du marketing, du paiement et de la technologie, entre autres.

Huobi compte plus de 1 300 employés dans le monde, répartis dans 170 pays. La Banque populaire de Chine a également annoncé que toutes les transactions liées aux cryptomonnaies sont désormais considérées comme illégales en Chine. De même, Huobi a récemment fait face à une nouvelle pression réglementaire en Thaïlande. En effet, la commission thaïlandaise des services financiers lui a demandé de restituer tous ses actifs à ses clients au début du mois de septembre 2021, après que l’organisme ait déterminé que Huobi fonctionnait selon une structure de gestion inadéquate.

L’exchange continue d’opérer à échelle internationale

Huobi Global a été créé en 2013 avec pour ambition de réaliser des percées dans la technologie blockchain de base et de combler le fossé entre la blockchain et d’autres industries. Huobi s’est ainsi développée dans les chaînes publiques, le commerce et les portefeuilles d’actifs numériques, les produits dérivés, les pools miniers et la recherche sur les actifs numériques. La société a récemment lancé la Global DeFi Alliance afin d’établir et de promouvoir les meilleures pratiques au sein de l’industrie, de faire progresser la recherche sur la DeFi (finance décentralisée) et de promouvoir la collaboration Est-Ouest dans ce domaine.

La société a également lancé un pool minier d’actifs numériques, appelé Primepool, et par le biais duquel les utilisateurs peuvent participer à des activités de verrouillage d’actifs et obtenir des récompenses en les y plaçant en staking. Le siège social de Huobi est basé aux Seychelles, mais la société possède des entités dans plusieurs juridictions telles que Singapour, Malte, Hong Kong, la Corée du Sud, le Japon, la Malaisie et les États-Unis d’Amérique. Huobi est cotée à la bourse de Hong Kong.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant