Voir plus

Cryptomonnaies : les utilisateurs chinois n’ont pas le droit de trader des produits dérivés sur Huobi

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • L'exchange de cryptomonnaies Huobi interdit aux utilisateurs en Chine de trader des produits dérivés, selon un accord d'utilisation mis à jour.
  • La mise à jour de l'accord de l'utilisateur vient à la lumière de la répression actuelle de la Chine sur les cryptomonnaies.
  • En plus d'interdire le trading de cryptomonnaies, le minage a également été ciblé, déclenchant un exode massif.
  • promo

L’exchange crypto Huobi interdit aux utilisateurs en Chine de trader des produits dérivés, selon un accord d’utilisateur mis à jour.

Dans son accord d’utilisation mis à jour, l’exchange crypto a ajouté la Chine à sa liste de juridictions interdites d’utiliser ses services de trading de produits dérivés. Cependant, les utilisateurs chinois peuvent toujours utiliser l’exchange pour le trading au comptant.

La mise à jour intervient juste après que Huobi ait récemment réduit le montant de l’effet de levier disponible pour les utilisateurs en Chine. En raison de préoccupations réglementaires, le montant a été réduit de 125 fois à 5 fois . De plus, les nouveaux utilisateurs en Chine ne peuvent plus utiliser l’effet de levier, alors que les utilisateurs existants peuvent toujours le faire.

Répression des cryptomonnaies en Chine

La mise à jour de l’accord d’utilisation de Huobi intervient à la lumière de la récente répression chinoise contre les cryptomonnaies. En mai, la Chine a interdit aux institutions financières et aux sociétés de paiement de fournir des services liés aux cryptomonnaies. La nouvelle est tombée juste après que Tesla ait annoncé qu’elle n’accepterait plus le bitcoin comme moyen de paiement. Ces deux nouvelles ont fait chuter le prix du bitcoin sous les 40 000 $, où il se trouve actuellement. 

La Banque populaire de Chine a récemment réaffirmé cette interdiction, ordonnant aux grandes banques et à la plateforme de paiement Alipay de cesser de fournir des services liés aux cryptomonnaies. Plus précisément, elle a ordonné à toutes les banques et à tous les établissements de paiement d’appliquer strictement “l’Avis sur la prévention du risque lié au bitcoin”, et “l’Annonce sur la prévention du risque de financement de l’émission de tokens”. La PBOC a déclaré que les activités de commerce de devises virtuelles perturbent l’ordre économique et financier normal. Elles contribuent également aux risques d’activités criminelles comme les transferts transfrontaliers illégaux d’actifs et le blanchiment d’argent.

Outre l’interdiction des services de cryptomonnaie, la Chine s’attaque également au minage des cryptomonnaies. Cette annonce en a surpris plus d’un, car près de 65 % du taux de hachage mondial du bitcoin provenait de la Chine. Les autorités chinoises ont donné suite à la répression en ordonnant une enquête sur l’utilisation illégale de l’énergie électrique de l’État pour le minage dans la province du Yunnan. Des mesures similaires ont ensuite été prises dans la province du Sichuan, connue pour son utilisation de l’énergie hydraulique pour le minage. Ces mesures ont déclenché un exode massif des mineurs de cryptomonnaie de Chine, dont certains se sont installés au Texas.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

37c58b84a21f59fd4fd1cd91383114c2.jpg
Nicholas Pongratz
Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.Email him!
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé