Le volume on-chain des stablecoins atteint un nouveau sommet ; menacent-ils la stabilité financière?

Par Raphael Minter
EN BREF
  • Plusieurs gouvernements considèrent les stablecoins comme une menace pour la stabilité financière.
  • Le volume d’échange des stablecoins dépasse de deux fois celui d’août 2021.
  • Le volume ajusté des transactions en stablecoins était d'environ 866 milliards de dollars en août.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

En cette période de forte volatilité, les stablecoins commencent à regagner du terrain, suscitant les inquiétudes des législateurs du monde entier.

Depuis leur avènement en 2014, les stablecoins sont devenus un pilier du secteur de la finance décentralisée. Le mois dernier, le volume on-chain ajusté des stablecoins a atteint près de 866 milliards de dollars. Un succès largement mérité vu l’accessibilité et la facilité d’utilisation de ces actifs dans les transactions transfrontalières.

En août 2021, le marché crypto avait explosé après une brève période baissière qui avait commencé trois mois auparavant, coïncidant avec la suspension des paiements en Bitcoin par Tesla. À l’époque, le volume total des stablecoins s’élevait à 464 milliards de dollars, ce qui signifie qu’il a augmenté de 86 % en une année.

Volume on-chain ajusté des stablecoins
Volume on-chain ajusté des stablecoins. Source : The Block

Le volume d’échange a atteint un sommet historique en août

Peu de temps après le boom d’Ethereum (ETH), Internet Computer (ICP) et d’autres actifs, le marché crypto a stagné en mai 2021. Alors que les investisseurs cherchaient à liquider leurs positions et à échanger leurs actifs, les stablecoins ont gagné du terrain. Par conséquent, le volume on-chain ajusté avait atteint près de 766 milliards de dollars, porté principalement par Tether (USDT), qui avait enregistré un volume de 463 milliards de dollars.

Le marché a rechuté en 2022, notamment en raison de l’effondrement du stablecoin algorithmique, TerraUSD (actuellement appelé USTC) et l’interdiction de la crypto par des pays comme la Chine. Les investisseurs se sont à nouveau tournés vers les stablecoins, portant le volume ajusté du marché à environ 808 milliards de dollars. Bien qu’il reste inférieur au volume d’avril, le chiffre enregistré en mai 2022 était en hausse de 5 % par rapport au même mois de l’année dernière.

Après avoir atteint 668 milliards de dollars en juillet, le volume ajusté des stablecoins a atteint un sommet de 866 milliards de dollars en août. L’USDC, l’USDT, le DAI et le BUSD détenaient la majeure partie de ce volume.

Volume d'échange stablecoins
Volume on-chain ajusté des stablecoins — 2022. Source : The Block

Classement des stablecoins les plus échangés

En termes de volumes d’échange, l’USDC s’est taillé la part du lion avec environ 353 milliards de dollars de transactions, soit 41 % du volume total. En août, le stablecoin était impliqué dans 1,8 million de transactions, soit une augmentation d’environ 6 % par rapport aux 1,7 million enregistrés en juillet.

Volume de transactions de l’USDC — Août 2022. Source : Messari

L’USDT est arrivé en deuxième position avec environ 258 milliards de dollars, ce qui représente 30 % du volume total ajusté. Son nombre total de transactions s’élevait à 41 millions, soit une hausse de 5 % par rapport aux 39 millions réalisés un mois auparavant.  

Volume de transactions de l’USDT — Août 2022. Source : Messari

Enfin, BUSD a réalisé un volume on-chain ajusté de 21 milliards de dollars ( 50 561 transactions) en août, ce qui correspond à 2 % du volume total. 

Volume de transactions du BUSD — Août 2022. Source : Messari

DAI gravit les échelons

DAI, dont le volume ajusté a atteint un niveau record de 218 milliards de dollars en décembre 2021, a chuté au cours des sept premiers mois de 2022, oscillant autour de 140 milliards de dollars.

En août, le volume d’échange du stablecoin basé sur Ethereum est passé à 234 milliards de dollars, ce qui représente 27 % du volume total du marché.

Stablecoins : une menace pour la stabilité de la finance centralisée ?

Avec un volume total de plusieurs milliards de dollars, les stablecoins sont loin de passer inaperçus aux yeux des régulateurs. Lors d’une conférence à la Brookings Institution de Washington, Michael Barr, vice-président chargé de la surveillance du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, a déclaré : “À l’instar des autres fonds privés non réglementés, les stablecoins pourraient poser des risques pour la stabilité financière. L’histoire montre qu’en l’absence d’une réglementation appropriée, l’argent privé est sujet à des courses déstabilisatrices, à l’instabilité financière et à des dommages économiques généralisés”.

“Je pense que le Congrès devrait rapidement adopter cette législation tant attendue qui amènerait les stablecoins, en particulier ceux qui servent de moyen de paiement, dans le périmètre réglementaire prudentiel”, a-t-il ajouté.

Le PDG de Binance partage ses réflexions sur les stablecoins

Lors de la Binance Blockchain Week 2022, qui s’est tenue la semaine dernière à Paris, Chanpeng Zhao, fondateur et PDG de la bourse crypto Binance, a déclaré que la réglementation du marché des crypto actifs (MiCA) par l’Union européenne est “un peu stricte avec les stablecoins”.

“Les projets de loi ne reconnaissent pas les stablecoins basés sur l’USD, qui détiennent 75 % de la liquidité du marché”, a expliqué M. Zhao.

Pour en savoir plus à ce sujet, nous avons échangé avec Slava Demchuk, PDG d’AMLSafe, PureFi et AMLBot, un programme de lutte contre le blanchiment d’argent qui surveille les portefeuilles crypto afin de détecter les transactions illégales.

“Les stablecoins sont devenus un élément essentiel de la crypto-économie et même de l’économie traditionnelle de certains pays en développement, où ils complètent les paiements en monnaies fiduciaires. Les stablecoins offrent des avantages évidents à leurs utilisateurs. Ils sont faciles et peu coûteux à stocker et à transférer, ils offrent une exposition à des monnaies fiat (comme l’USD, qui est très important dans les endroits où l’accès à l’USD est limité), etc. Cependant, certains types de stablecoins, comme les stablecoins algorithmiques, se sont révélés très “instables”, causant des milliards de pertes à la communauté crypto. L’autre problème, qui concerne non seulement les stablecoins mais toutes les cryptomonnaies, est le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, qui sont dûs à la facilité avec laquelle ces actifs peuvent être obtenus et transférés”, a expliqué M. Demchuk.

“Ceci dit, je pense que les stablecoins sont plus bénéfiques que néfastes au système financier mondial. Ils offrent une protection aux citoyens des pays en développement où l’inflation élevée augmente l’inclusivité dans le système financier mondial. De plus, il devient de plus en plus difficile de mener des activités illégales en utilisant des stablecoins, car les autorités peuvent les geler ou les blacklister.

En outre, de nombreuses solutions crypto anti-blanchiment d’argent analysent les portefeuilles et les transactions pour fournir un score de risque et des sources/connexions, ce qui rend presque impossible pour les mauvais acteurs de blanchir ou de cacher des fonds”, a-t-il ajouté.

“De plus, les stablecoins pourront et seront réglementées, ce qui protégera les fonds des utilisateurs. En fin de compte, les stablecoins eux-mêmes ne sont que des tokens adossés à des monnaies fiduciaires (comme l’USD), ce qui devrait déjà atténuer les craintes de certains responsables de la Fed”, a-t-il conclu.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.