Tether : accusée de manipulation des cours, l’entreprise est sommée de révéler sa comptabilité

Mis à jour par Matias Calderon
EN BREF
  • Embourbée dans une affaire de manipulation de cours, Tether a commis une seule exception dont elle subit désormais les conséquences.
  • Pendant ce temps, les stablecoins sont reconsidérés partout dans le monde, laissant présager une atmosphère pas toujours favorable pour ces derniers.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Tether ne semble pas voir la fin de ses déboires judiciaires. Alors que la société créatrice de l’USDT joue sur la transparence, la justice en a décidé autrement.

Une transparence insuffisante pour la société ?

Décidément, la justice n’est pas synonyme de chance pour Tether. Objet de plusieurs enquêtes judiciaires et de plaintes, l’entreprise crypto semble submergée. Ses réserves continuent de faire polémique, que ce soit en dollar ou tout simplement en USDT. Afin de rassurer le public, Tether a plusieurs fois préféré jouer le jeu de la transparence. Elle aura néanmoins fait une exception pour une seule enquête qui a trouvé son origine au cours de cet été. Une initiative qui s’est désormais retournée contre elle.

En effet, Tether aurait été, à l’instar de Bitfinex, la participante d’un complot visant à manipuler le cours du BTC. L’entreprise aurait alors émis davantage de jetons que ce qui était autorisé. Si l’affaire a fini par être abandonnée, la justice en aurait décidé autrement. L’émettrice de l’USDT aurait demandé à ce que tous les documents confidentiels concernant ses réserves ne soient pas révélés. Elle est désormais sommée de les publier elle-même. Tournant le dos à sa requête exceptionnelle, Tether a tenu à rassurer le public en affirmant que son équipe se plierait de bonne grâce à cet ordre.

L’ordonnance émise hier dans l’affaire intitulée In Re Tether and Bitfinex Crypto Asset Litigation, est une ordonnance de communication de documents de routine […]. Nous avions déjà accepté de produire des documents suffisants pour établir les réserves soutenant USDT. Ce litige concernait simplement la portée des documents à produire.

Extrait du communiqué de Tether concernant la publication de ses réserves.

L’entreprise continue de clamer son innocence et devrait transmettre l’ensemble de ses documents comptables à la justice dans les jours à venir. Ces derniers devront prouver que chaque jeton correspond bien à un dollar. Les différents flux et pertes devront également y être inscrits.

Les stablecoins de plus en plus évalués

Suite à l’affaire Terra, les stablecoins ont perdu la confiance des investisseurs. Les différentes autorités à travers le monde ont vu leur effondrement d’un mauvais œil avant de se pencher sur leur cas. Bonne nouvelle pour les pays européens, alors que les stablecoins non indexés sur l’euro étaient destinés à être bannis, les régulateurs sont revenus sur leur décision. La loi MiCa devrait être finalisée une dernière fois et offrir un cadre accueillant pour les pièces de toute sorte.

Source : compte Twitter de Changpeng Zhao

Le vent pourrait, en revanche, tourner du côté des Etats-Unis où les régulateurs s’interrogent sur une éventuelle interdiction des stablecoins algorithmiques. Valable au moins deux ans, celle-ci viserait à protéger les investisseurs de projets tels que Terra. Le marché des stablecoins pourrait donc entrer en transition, abandonnant les pièces les moins sérieuses pour se consacrer à des structures possédant une meilleure sécurité ou liquidité.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.