Coinbase aurait utilisé ses propres fonds dans ses activités de trading crypto

EN BREF
  • Selon Wall Street, le département des risques de Coinbase aurait utilisé les liquidités propres à l'entreprise pour échanger et staker des cryptomonnaies.
  • Après avoir réussi une transaction de 100 millions de dollars plus tôt cette année, Coinbase a décidé de ne pas poursuivre le trading pour son propre compte.
  • D'autre part, la société a annoncé avoir reçu le feu vert de la banque centrale des Pays-Bas pour opérer en tant que prestataire de services crypto.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Selon le journal Wall Street, Coinbase Global aurait utilisé ses propres liquidités pour échanger et staker des cryptomonnaies. Ce, dans le but de créer de nouvelles sources de revenus.

Créé en juillet dernier après le recrutement d’au moins quatre traders de Wall Street, le rôle premier du département “Risk Solutions” était d’échanger des cryptomonnaies pour le compte des clients de Coinbase. Mais selon des sources anonymes, le département aurait commencé quelques mois plus tard, à développer des systèmes sophistiqués pour effectuer des transactions au nom de Coinbase. 

Les traders du département auraient ensuite réussi à générer des bénéfices en utilisant les fonds de l’entreprise pour échanger et staker des cryptomonnaies. D’après les sources citées par Wall Street, la première transaction, qui était considérée comme “une démonstration” aurait permis à l’équipe d’empocher 100 millions de dollars.

Coinbase aurait levé les fonds en garantissant une “note structurée” de 100 millions de dollars, qu’il aurait revendu à Invesco Ltd. avec un taux fixe de 4,01%.

Selon les mêmes sources, la société aurait utilisé les 100 millions de dollars pour investir dans le marché crypto. De leur côté, les traders du département ont affirmé qu’il s’agissait d’une transaction de “trading pour compte propre”. 

Pour sa part, Coinbase a déclaré que certains de ses membres comptaient initialement poursuivre les activités de trading pour compte propre, avant de faire marche arrière. Notons cependant que les sociétés financières qui investissent leur propre argent ainsi que celui de leurs clients s’exposent à des risques de conflits d’intérêts.

Coinbase nie les allégations

Cependant, cinq mois après la création de l’unité Coinbase Risk Solutions, la directrice financière de Coinbase, Alesia Haas, a déclaré devant le Congrès que “nous ne nous engageons pas dans des activités de trading pour compte propre sur notre plateforme”, ce qu’elle a réitéré plus tard lorsqu’elle a été interrogée par la représentante américaine Alexandria Ocasio-Cortez.

“Nos déclarations au Congrès reflètent fidèlement nos activités commerciales réelles”, a souligné une porte-parole de Coinbase. “Coinbase n’a pas et n’a jamais eu d’activité de trading pour compte propre. Toute insinuation selon laquelle nous aurions induit le Congrès en erreur est une déformation délibérée de la réalité”.

Plus tard, en réponse aux questions de la représentante Maxine Waters, la société a reconnu qu’elle achetait, “de temps en temps, de la cryptomonnaie à des fins spécifiques que nous ne considérons pas comme des transactions pour compte propre, car ces [transactions] n’ont pas pour objectif de tirer parti des hausses de prix des cryptomonnaies”.

L’exchange reçoit le feu vert des autorités néerlandaises

D’autre part, Coinbase a annoncé s’être enregistré auprès de la banque centrale des Pays-Bas (DNB) pour opérer en tant que prestataire de services crypto dans la région. Avec cette approbation, Coinbase est devenu l’un des premiers grands exchanges à s’enregistrer auprès de la DNB.

La bourse crypto est désormais autorisée à offrir une large gamme de services et de produits destinés à la fois aux investisseurs particuliers et institutionnels. Ainsi, si le projet de loi MiCA venait à être adopté par l’Union européenne, Coinbase pourrait également opérer en Europe.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.