Crypto Hebdo : de l’appel à la régulation des banques à l’explosion du cours de Tamadoge

3 octobre 2022, 06:51 CEST
Mis à jour par Matias Calderon
3 octobre 2022, 14:16 CEST
EN BREF
  • De Tamadoge à la saga Do Kwon : les événements qui ont fait l'actualité crypto au cours de la semaine passée.
  • promo

Alors que l’affaire Terra Luna continue d’agiter l’univers de la cryptomonnaie, les banques centrales appellent pour une régulation de la DeFi et des stablecoins. Toutefois, cela pas n’a ébranlé la volonté d’expansion des émetteurs de stablecoins. D’un autre côté, FTX continue de se renforcer dans ce contexte du bear market. On finira avec des informations sur Tamadoge, qui a connu une semaine folle en bourse.

Do Kwon « wanted » à l’internationale

Depuis le début du mois de septembre, les autorités judiciaires sud-coréennes multiplient les efforts pour inculper Do Kwon et d’autres membres de l’équipe la crypto déchue Terra Luna. Ce, à tel point qu’elles sont arrivées à émettre un mandat d’d’arrêt contre ces derniers. Etant donné que plusieurs d’entre eux, principalement Do Kwon, ne se trouvaient pas en Corée du Sud, le procureur du district sud de Séoul a soumis une requête de « notice rouge » auprès d’Interpol pour localiser et intercepter le créateur de Terra Luna.

Une semaine plus tard, Interpol a fini par émettre la notice rouge contre Do Kwon, faisant de lui un fugitif « recherché » à l’internationale. Toutefois, le créateur a multiples fois affirmé qu’il n’était pas en fuite et qu’il n’aurait aucun problème pour collaborer avec la justice.

La TerraForm Labs pense pour sa part que l’action en justice menée contre Do Kwon n’est qu’un pure marchandage politique, car l’Unité des crimes financiers de Séoul n’aurait pas les compétences nécessaires pour traiter l’affaire Terra Luna. La fondation TFL est ainsi claire : « Luna Classic » n’est pas un titre.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 : “Luna Classic n’a jamais été un titre financier”, affirme un porte-parole de Terra

Les banques centrales plaident pour une régulation de la crypto

Les banques centrales du monde entier affirment leur volonté contre l’industrie de la crypto dans une conférence organisée par la Banque de France au musée de la Louvre. Elles se sont principalement intéressées au secteur des stabecloins et au monde de la finance décentralisée. Pour les régulateurs monétaires, il n’est pas question que le secteur de la DeFi soit laissé sans contrôle s’il veut proposer les services du système bancaire. L’argument utilisé : « même risques, même régulation ».

Les banques centrales ont également abordé les CBDC, ces fameuses monnaies numériques centralisées. Si la Fed ne se presse pas pour une monnaie numérique de banque centrale, le projet avance plutôt bien sur le vieux continent, car l’euro numérique devrait être prêt d’ici 4 à 5 ans. Cependant, le modèle envisagé par la BCE pour son CBDC effraie la communauté crypto.

Selon plusieurs experts, elle pourrait s’apparenter à celle émise par la Chine; c’est-à-dire, une monnaie d’état qui ne respecte pas vie privée des utilisateurs. Son supposé contrat avec Amazon laissait d’ailleurs planer beaucoup de doutes quant à la centralisation des données des consommateurs. Même si à la fin de la semaine, la BCE annonce qu’elle n’utilisera pas les services de la société.

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 : Les banques centrales veulent s’attaquer à la régulation de la DeFi

Les géants des stablecoins se rendent coup pour coup 

Alors que la bataille pour la dominance du marché crypto se resserre, les deux plus grands projets stablecoins du marché continuent leur expansion. Après que Circle a annoncé son intention de lancer une crypto stable adossée à l’euro, Tether n’a pas attendu pour faire savoir qu’il voulait lancer un stablecoin référencé au livre sterling. 

Cette semaine, il a été question de s’étendre sur les blockchains de l’univers de la crypto. Si Tether a révélé que l’USDT est mis en ligne sur Polkadot, Circle a annoncé que l’USDC sera disponible sur 5 autres blockchains : Arbitrum, Polkadot, NEAR, Optimism et Cosmos d’ici la fin de l’année. Au total, l’USDC sera déployé sur 13 réseaux, soit 8 de plus que son rival.

Il y a un dernier point où la situation évolue un peu entre les deux stablecoins. Au début de l’année, l’USDC a beaucoup profité des scandales autour des réserves Cash de Tether pour se rapprocher de l’USDT. Cependant, on constate depuis environ trois mois que l’UDC perd sa très bonne croissance. Entre juillet et septembre, il a déjà perdu près de 15 % sur le marché. Pourtant, son rival a pris 2,71 %. Le de-listing de l’USDC sur Binance aurait d’ailleurs beaucoup contribué à son affaiblissement. 

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 : USDC va se déployer sur cinq autres blockchains

FTX en mode “buyer” des entreprises crypto en faillite

S’il n’y a bien une entreprise qui n’a pas connu la crise pendant cette période de bear market, c’est FTX. L’exchange de Sam Bankman Fried a même dévoilé le lancement d’un fonds d’un milliard de dollars pour aider les entreprises crypto en difficulté. Cette semaine, on apprend qu’il a remporté l’offre aux enchères pour racheter les actifs de la plateforme Voyager Digital. FTX avait donc proposé 1,422 milliards comprenant 1,311 milliards de dollars, soit la juste valeur des actifs de Voyager plus 111 millions de dollars de valorisation supplémentaire. 

Des rumeurs font croire que FTX voulait également  racheter Celsius, une autre entreprise qui a déposé son dossier de faillite. Dans une interview accordée à CNBC, SBF, le PDG de l’exchange a confirmé l’intention de son entreprise de sauver des plateformes en difficulté. Il a précisé qu’il comptait lever 32 milliards pour parvenir à cette fin. 

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 : FTX va acquérir Voyager Digital

Tamadoge : une hausse de 350 % en 3 jours 

Dans ce contexte de bear market, il n’est pas facile de trouver une crypto qui réalise une croissance à deux chiffres et même à trois chiffres. Après une performance ratée à ses débuts, Tamadoge (TAMA) se rattrape en signant une performance de 350 % en l’espace de deux jours. Son cours est donc passé de 0,020 $ à 0,09 $.

Le prochain objectif du mème coin sera d’atteindre la barre des 10 centimes. Un franchissement technique qui pourrait potentiellement être facilité si l’exchange Binance introduit la crypto sur sa plateforme de trading. 

Pour en savoir plus, lisez l’article suivant :

👉 : Tamadoge en hausse de 30 % et à l’assaut de Binance

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.