Voir plus

Revue Moonbeam (GLMR) : le projet crypto qui défraie la chronique

5 mins
Par jeffgogo
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Le token Moonbeam (GLMR) est en baisse de 98 % par rapport à son sommet historique, mais l’écosystème a le vent en poupe en ce moment.
  • Le cours actuel de GLMR reste toutefois en hausse de 75 % par rapport à son prix de lancement.
  • La compatibilité de Moonbeam avec Ethereum serait “inégalée”, selon certains spécialistes.
  • promo

Glimmer (GLMR), le token natif de Moonbeam, est en baisse de 98 % par rapport à son record de janvier. Malgré cette forte chute, le réseau Moonbeam continue de faire des vagues.

La semaine dernière, Moonbeam (GLMR) a été ajouté aux watchlists de plus de 56 000 utilisateurs sur CoinGecko. Zoom sur cet écosystème en plein essor.

Moonbeam (GLMR), comment ça marche ?

Moonbeam se décrit comme une “plateforme de contrats intelligents dédiée aux applications cross-chain et combinant les fonctionnalités d’Ethereum et de Polkadot”. Concrètement, cela signifie que les développeurs peuvent créer leurs propres applications décentralisées (dApps) sur Moonbeam et les rendre compatibles avec Ethereum.

En utilisant la machine virtuelle d’Ethereum (EVM), qui constitue l’épine dorsale du réseau Ethereum, les développeurs peuvent créer des contrats intelligents et des dApps avec le langage Solidity. Ainsi, ils n’auront pas besoin de reconfigurer ou de réécrire les codes pour lancer ces applications sur d’autres blockchains.

Moonbeam a été fondé en 2019 par Derek Yoo, PDG de la plateforme crypto PureStake, et Stefan Mehlhorn. L’année dernière, le réseau s’est lancé sur Polkadot en tant que parachain. Il s’appuie actuellement sur un mécanisme de consensus de Delegated Proof of Stake (DPoS ou preuve d’enjeu déléguée).

Les parachains sont des blockchains indépendantes basées sur Polkadot. Elles sont liées à la chaîne de relais (relay chain) du réseau et peuvent même être connectées à d’autres chaînes à l’intérieur et à l’extérieur de ce dernier. Autre point important, ces parachains bénéficient des mêmes niveaux de sécurité et de scalabilité que la chaîne principale de Polkadot.

En général, chaque réseau blockchain a ses propres caractéristiques et conditions. L’objectif de Moonbeam est de donner aux utilisateurs la possibilité d’effectuer des transactions entre plusieurs réseaux. Il s’agit donc d’un pont (bridge) qui permet aux utilisateurs de travailler à la fois sur Ethereum et Polkadot.

Avec cette interopérabilité, les créateurs de Moonbeam espèrent attirer les développeurs et les utilisateurs qui souhaitent profiter des différentes fonctionnalités disponibles sur les deux réseaux. 

Notons également que Moonbeam dispose d’une autre parachain appelée “Moonriver”. Basée sur la blockchain Kusama, Moonriver permet aux développeurs de tester leurs services avant de les déployer sur le réseau principal Moonbeam.

Moonbeam
Source

D’où vient cet engouement pour le projet ?

Bien que Moonbeam soit considérée comme la “première parachain entièrement fonctionnelle”, certains estiment que le projet ne s’est pas encore suffisamment développé.

Lena Bondarenko, analyste de recherche chez EXMO, une bourse crypto basée au Royaume-Uni, nous a déclaré : “En ce qui concerne le projet Moonbeam en soi, l’événement le plus important depuis le début du mois d’octobre a été le premier vote de gouvernance”.

“De plus, une intégration avec le protocole Ren a eu lieu hier (le 12 octobre). Peut-être que ces événements pourraient partiellement affecter le nombre de requêtes de recherche. Il est cependant fort possible que les gens s’intéressent à Moonbeam, uniquement en tant que l’une des parachains de Polkadot. Ce, en raison des évolutions positives de ce réseau”.

“Fin septembre, l’équipe Polkadot a présenté une feuille de route mise à jour fin. Début 2023, ils prévoient une mise à niveau majeure du réseau, qui devrait porter le débit des transactions à un million de transferts par seconde”, a ajouté Mme. Bondarenko.

“La dernière fois que les médias se sont intéressés à Moonbeam remonte à la fin du mois d’août, lorsque ce dernier a intégré le protocole de messagerie cross-chain LayerZero afin d’assurer une interopérabilité Web3. À l’époque, il y a eu également une augmentation des recherches sur GLMR chez les agrégateurs crypto à l’époque. Ceci dit, le cours de GLMR n’a pas augmenté à ce moment-là”.

Coinmarketcap rapporte cependant que “Moonbeam combine l’ensemble des fonctionnalités de base d’Ethereum avec des options supplémentaires comme la gouvernance on-chain, le staking et les intégrations inter-chaînes”. Selon la plateforme, la compatibilité de Moonbeam avec Ethereum serait “inégalée”.

Glimmer (GLMR), késako ?

Glimmer, ou GLMR, est le token natif de l’écosystème Moonbeam. Il sert à payer les frais de gaz du réseau et à exécuter les contrats intelligents. De même, ses détenteurs peuvent également le placer en staking pour générer des revenus passifs

GLMR est également utilisé pour la gouvernance. Cela signifie qu’il permet aux détenteurs de voter sur les modifications importantes du réseau, y compris l’élection des membres du conseil. Le token est également distribué en guise de récompense aux assembleurs (collators). Ce, afin de préserver l’intégralité des nœuds et d’assurer la sécurité du réseau Moonbeam.

“Le rôle principal d’un assembleur est de produire des blocs et de maintenir leur bon fonctionnement sur le réseau. Ensuite, les assembleurs envoient ces blocs aux validateurs de la chaîne de relais pour la vérification finale”, explique Moonbeam sur son site web officiel.

Au moment où nous écrivons ces lignes, le pool actif de Moonbeam compte environ 93 assembleurs. En guise de récompense, ces derniers reçoivent un cinquième de l’inflation annuelle. Les détenteurs de tokens Glimmer, également appelés délégants, peuvent aussi recevoir des récompenses en plaçant un minimum de 50 GLMR en staking. Ceci dit, seuls les 300 meilleurs stakers obtiennent des récompenses.

Source

L’offre totale de Glimmer n’est pas plafonnée. Cependant, la Fondation Moonbeam a été lancée avec une offre d’un milliard et un taux d’inflation annuel de 5 %. Actuellement, plus de 422 millions de tokens GLMR sont en circulation, selon CoinGecko.

Selon Moonbeam, à chaque fois que GLMR est utilisé pour payer des frais de transaction sur des contrats intelligents, 80 % de ces frais sont détruits par le biais d’un mécanisme de combustion. Les 20 % restants vont à la trésorerie du réseau. Ce processus a pour objectif d’augmenter la valeur de la crypto GLMR.

Cours de la crypto GLMR

Le 11 janvier, juste après son lancement, la crypto GLMR a atteint un sommet de 19,50 $. Actuellement, elle s’échange à 0,44 $, en baisse de 1 % sur la journée et de 98% par rapport à son record historique. Il reste cependant en hausse de 75 % par rapport à son prix de lancement lors de l’ICO (Initial Coin Offering) de l’année dernière.

D’autre part, la capitalisation boursière de la crypto GLMR a perdu 70 M$ depuis janvier, chutant à 188 M$. Les analystes de Crypto Predictions, CoinArbitrageBot et Digital Coin Price prédisent que le token clôturera l’année avec un cours oscillant entre 1,02 $ et 3,40 $.

Lena Bondarenko, l’analyste interrogée par BeInCrypto, n’est pas aussi optimiste.

“Ces derniers mois, le cours de GLMR a suivi celui de Bitcoin. Le coefficient de corrélation sur 30 jours a été supérieur à 0,9 pendant presque tout le mois dernier, ce qui indique une très forte corrélation entre GLMR et BTC”, a explique Mme. Bondarenko à BeInCrypto, avant d’ajouter :

“Au 12 octobre, la corrélation a chuté à 0,68 contre 0,94 la veille. Cependant, les derniers graphiques montrent que malgré sa tentative de reprise, la pièce chute en tandem avec l’ensemble du marché crypto. Par conséquent, je ne recommanderais pas de considérer ces indicateurs de tendance comme de forts signaux haussiers”.

Malgré tout, Moonbeam a l’avantage d’être un pionnier dans son segment. Ainsi, “il a le potentiel de devenir l’une des premières plateformes crypto de son type”, indique un rapport de Finder.com.

“En tant que première parachain au sein de l’écosystème Polkadot, Moonbeam a pu s’intégrer à un grand nombre d’applications décentralisées”, souligne la même source.

“Bien que cela ne garantisse pas son succès, Moonbeam a une longueur d’avance sur ses jeunes concurrents. Du moins, pour le moment”.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé