Voir plus

Stablecoins : une nouvelle arme contre l’inflation ?

4 mins
Par jay.speakman
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Les stablecoins peuvent aider à combattre l’inflation.
  • Au fil des ans, les stablecoins sont devenus un pilier du secteur de la finance décentralisée (DeFi).
  • Cette nouvelle catégorie d’actifs offre d’innombrables opportunités aux citoyens, en particulier dans les pays où l’accès aux services bancaires est limité.
  • promo

Alors que le monde entier semble impuissant face à l’inflation, certains types de stablecoins ont le potentiel de la déjouer.

Stablecoins et pouvoir d’achat

La plupart des monnaies fiduciaires, y compris celles des plus grandes puissances économiques, sont vulnérables à l’hyperinflation. Bien sûr, qui dit inflation dit baisse du pouvoir d’achat. Raison pour laquelle il est recommandé d’investir dans des actifs résistants à l’inflation.

Selon les experts, les cryptomonnaies peuvent réduire les effets de l’hyperinflation, mais la performance de Bitcoin au cours des douze derniers mois dément cette hypothèse. Par exemple, le Salvador a perdu plus de 60 millions de dollars depuis qu’il a donné cours légal à Bitcoin.

Certes, les cryptomonnaies n’ont pas encore fait leurs preuves en matière de lutte contre l’inflation. Cependant, tout porte à croire qu’elles pourraient au moins la ralentir. En effet, certains stablecoins ont le potentiel de limiter les effets de l’inflation sur le pouvoir d’achat des citoyens.

Que nous apportent les stablecoins ?

Dans le monde de la finance décentralisée (DeFi), les stablecoins sont partout. En effet, les dApps, les teneurs de marché, les plateformes de prêt crypto, les bourses de produits dérivés et les gestionnaires d’actifs utilisent tous des stablecoins afin d’optimiser l’expérience de leurs utilisateurs.

Au-delà de la DeFi, les stablecoins ont créé de nouvelles opportunités pour les catégories les plus vulnérables, en particulier dans les pays où les services bancaires sont limités. Grâce à cette catégorie d’actifs, les citoyens de certains pays en développement peuvent désormais participer aux marchés financiers internationaux de façon sûre et pratique.

Par exemple, les virements internationaux, qui nécessitaient auparavant des démarches fastidieuses, sont désormais beaucoup plus simples et abordables pour les travailleurs étrangers qui souhaitent envoyer des fonds à leurs familles. La plupart de ces travailleurs ont découvert la crypto et les stablecoins lors du bull run de 2021 et depuis lors, les gouvernements cherchent à entacher la réputation de cette catégorie d’actifs.

Certes, les stablecoins offrent de nombreux avantages, mais leurs algorithmes ne se sont pas développés aussi rapidement que d’autres segments de la crypto. De plus, l’inflation croissante du dollar a causé de nouveaux problèmes pour cette classe d’actifs.

Comment fonctionnent les stablecoins ?

La majorité des stablecoins sont adossés à des monnaies fiduciaires vulnérables à l’inflation. Par conséquent, lorsque le pouvoir d’achat de la monnaie fiduciaire diminue, le stablecoin qui suit sa valeur se déprécie également. Bien que les rendements des plateformes de yield farming puissent être alléchants, il ne faut pas oublier que le taux d’inflation annuel aux États-Unis dépasse les 7,5 %.

Autre point intéressant, l’utilisation des stablecoins augmente au fur et à mesure de l’adoption des cryptomonnaies. En revanche, les banques mondiales qui émettent certaines monnaies fiduciaires n’ont plus suffisamment de réserves pour protéger la valeur de leurs billets.

Par exemple, le cours du dollar pourrait tomber à 0 si la plupart des pays du monde décident de ne plus l’utiliser. Par conséquent, la valeur du dollar est déterminée par son utilisation dans les transactions internationales. De même, lorsqu’il y a un surplus de monnaie en circulation, celle-ci devient instable.

Qu’est-ce qui ralentit l’adoption de Bitcoin ?

Afin d’éclairer nos lecteurs à ce sujet, nous avons contacté Aki Balogh, fondateur et PDG de DLC.Link, une startup d’applications Bitcoin basée à New York.

“Bitcoin a été conçu comme un actif numérique résistant à la censure et au contrôle des gouvernements. Mais, Bitcoin est difficile à utiliser pour ceux qui n’ont pas suffisamment de connaissances techniques. De même, sa forte volatilité le rend imprévisible”. 

Les stablecoins sont faciles à comprendre et simples à acheter et à utiliser, ce qui en fait l’actif numérique de choix pour les débutants. Ils présentent toutefois des risques de sécurité, car les réseaux sur lesquels ils fonctionnent peuvent être compromis. Cependant, ces risques sont minimes par rapport aux problèmes inhérents aux systèmes bancaires des pays en développement.

Une nouvelle génération de stablecoins pour lutter contre l’inflation

Malgré leurs inconvénients, les stablecoins algorithmiques sont de plus en plus utilisés pour combattre l’inflation. Plutôt que de remplacer les monnaies fiduciaires, cette nouvelle génération de stablecoins essaie de coexister avec elles.

Par exemple, Volt Protocol est une plateforme de prêt qui propose un stablecoin natif appelé VOLT. Afin de stabiliser le token, la plateforme ajuste son cours en fonction de l’indice des prix à la consommation (IPC). Par exemple, si l’inflation atteint un taux annuel de 7 %, VOLT sera indexé à 1,07 $. 

Pourquoi est-il nécessaire de tenir compte de l’IPC ?

L’indice des prix à la consommation (IPC) est un indicateur qui détermine la valeur réelle d’une devise en fonction du pouvoir d’achat moyen du pays où elle est utilisée. Aux États-Unis, il est calculé par le Bureau of Labor Statistics qui étudie les variations de prix des biens et services consommés par les ménages. C’est ainsi que le système de la Réserve fédérale surveille l’inflation.

Actuellement, le gouvernement américain publie les taux d’inflation de façon mensuelle avec plus d’un mois de retard. Cependant, la légitimité de ces données est souvent remise en question par les spécialistes. En effet, la Réserve fédérale (Fed) est souvent critiquée pour son manque de transparence et ses éventuels conflits d’intérêt.

Afin d’éviter que les stablecoins perdent leur crédibilité, leurs émetteurs doivent être en mesure de fournir des données fiables sur la blockchain. Cela permettra aux investisseurs de comprendre comment les fluctuations du taux d’inflation impactent leur pouvoir d’achat et leurs investissements.

L’exemple de Truflation

La nouvelle génération de stablecoins algorithmiques s’appuie sur deux mécanismes : un système qui surveille les taux d’inflation et un autre qui ajuste les rendements DeFi en fonction des sources de données on-chain comme Truflation.

Truflation est une plateforme blockchain qui suit les variations de l’inflation américaine en utilisant des sources de données et des calculs fiables. Chaque jour, la plateforme publie un tableau de bord détaillé sur l’évolution de l’inflation. Ce dernier peut être utilisé par les contrats intelligents et les protocoles DeFi.

L’objectif est de fournir une méthode efficace de collecte d’informations sur les prix réels. Ces informations seront utilisées pour surveiller et effectuer des ajustements automatiques de la valeur des stablecoins. Le projet prévoit également de lancer davantage d’outils pour aider les investisseurs à se protéger contre l’inflation. 

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé