Voir plus

Crise bancaire, une opportunité en or pour le marché crypto ?

5 mins
Par Josh Adams
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La récente crise bancaire, qui a franchi l’Atlantique pour engloutir le Crédit Suisse, a été la pire depuis 2008.
  • Pour éviter le pire, les banques ont pris leurs distances avec l'industrie crypto.
  • Pourtant, les experts pensent que l’avenir est aux cryptomonnaies.
  • promo

Au lendemain de la dernière crise bancaire, les institutions financières commencent à couper les ponts avec le marché des crypto actifs. La crypto sphère doit-elle s’inquiéter de cette rupture ?

En moins d’une semaine, trois des plus grandes banques de l’industrie technologique américaine se sont effondrées. Il s’agissait de la plus grande crise bancaire aux États-Unis depuis la crise financière de 2008.

Le 14 mars, les actions du Crédit Suisse ont fortement chuté en raison de ses résultats financiers mauvais. Après cinq jours de lutte acharnée, la banque a finalement jeté l’éponge. Elle a été rachetée par UBS, une grande banque suisse.

Le S&P 500 plonge dans le rouge

Lourdement impacté par la crise bancaire, le S&P 500  a fortement chuté la semaine dernière. Vendredi, la Deutsche Bank a vu ses actions chuter de 14 %. Quelques heures plus tard, d’autres géants bancaires ont suivi ses pas.

Le S&P 500 Banks Industry Group, un indice boursier qui suit la performance des 15 plus grandes banques cotées en bourse aux États-Unis, a baissé d’environ 19 % au cours des 30 derniers jours.

Kristalina Georgieva, la directrice du FMI, estime que ces fluctuations présentent un risque pour l’économie mondiale. Selon elle, la hausse des taux d’intérêt a entraîné une pression sur les dettes. Cela a provoqué “une sorte de stress” dans les principales économies. Ainsi, la cheffe du FMI s’attend à ce que l’économie mondiale se contente d’une croissance de 3% cette année. Ce, en raison de la hausse des coûts d’emprunt, de la guerre en Ukraine et des conséquences de la pandémie du Covid-19.

“Alors que les taux d’endettement se font de plus en plus élevés, la transition rapide d’une période prolongée d’assouplissement quantitatif à des taux beaucoup plus élevés crée inévitablement des tensions et des vulnérabilités. Les récents événements du secteur bancaire dans certaines économies avancées en témoignent”, a déclaré Georgieva lors d’une conférence tenue dimanche dernier à Pékin.

fmi
Kristalina Georgieva, directrice du Fonds Monétaire International.

Le marché crypto n’est pas isolé

La crise bancaire actuelle est légèrement différente de celle de 2008. À l’époque, la contagion du sentiment, comme l’appellent certains analystes, était plus lente. Les smartphones et les applications bancaires mobiles n’étaient pas adoptés à grande échelle. Et peut-être plus important encore, Twitter n’était pas là pour véhiculer et amplifier le sentiment du marché en un clin d’œil.

Pourtant, dans une interview avec BeInCrypto, Gabby Kusz, PDG de la Global Digital Asset & Cryptocurrency Association, a affirmé que les acteurs du marché ont pris des mesures pour faire face à tout effet de contagion ou autres problèmes similaires. “Nous avons vu la Silicon Valley Bank (SVB) se redresser en quelques jours. Elle est actuellement opérationnelle et prête à servir ses clients. Cela donne un certain degré de confiance dans le système. Je m’attends à voir quelque chose de similaire chez Signature Bank et les autres”, a déclaré Gabby Kusz.

“À court terme, nous assisterons à un afflux massif vers le marché crypto, car les investisseurs chercheront à s’éloigner de l’instabilité du secteur financier traditionnel. C’est pour cette raison que vous remarquez actuellement une hausse du cours de Bitcoin et des autres actifs numériques”, a-t-elle ajouté. “À moyen terme, je pense que le marché crypto bénéficiera de cette situation et continuera à grandir, à gagner en maturité et à se stabiliser au fil du temps”.

À plus long terme, Mme. Kusz pense que le marché crypto sera confronté à des problèmes réglementaires. Bien qu’il ne soit pas responsable des effondrements de SVB, Crédit Suisse et Signature. Par ailleurs, Barney Frank, ancien membre du Congrès américain et du conseil d’administration de Signature Bank, a déclaré que la fermeture de l’établissement envoie un message clair au marché.

“Eh bien, le message est reçu”, a ajouté Mme. Kusz. “Je m’attends à ce qu’il y ait plusieurs audiences au cours des prochains mois. Les législateurs essaieront d’impliquer le marché crypto dans les problèmes que nous avons vu au sein de Silicon Valley Bank et de Signature.”

Les banques tournent le dos à la crypto

Le marché crypto est fortement influencé par le contexte macroéconomique. Mais, la crypto sphère doit-elle vraiment s’inquiéter de l’état actuel du secteur bancaire ? Au cours des dernières semaines, le secteur a perdu deux de ses principaux partenaires bancaires. Signature Bank a récemment rouvert ses portes. Cependant, son deal de rachat par Flagstar Bank ne comprend pas les comptes en cryptomonnaies.

De même, l’accord de rachat de Silicon Valley Bank par First Citizens Bank exclut les cryptomonnaies. Les prêts garantis en crypto sont également exclus. Bien que SVB soit étroitement liée au secteur technologique et aux capital-risqueurs, First Citizens veut éviter toute association avec le marché des crypto actifs.

“À court terme, la baisse du nombre de banques favorables à la crypto provoquera sans doute de la panique. Les entreprises crypto se précipitent déjà pour trouver de nouveaux partenaires bancaires”, a déclaré Kristi Põldsam, cofondatrice de Sommelier Finance, à BeInCrypto. “En effet, les utilisateurs ont besoin d’un moyen rapide de convertir leurs dollars en cryptomonnaies. Actuellement, les banques sont indispensables dans ce processus”.

Crise bancaire, une opportunité pour Bitcoin ?

“À plus long terme, cependant, je pense que ce type de problèmes deviendra obsolète”, a ajouté Mme. Põldsam. “Nous assistons à la création de nouveaux systèmes financiers où les services proposés par les banques, les bourses, les fonds spéculatifs, etc., deviennent accessibles à toute personne disposant d’une connexion Internet. Le tout avec des avantages supplémentaires, comme la transparence et la possibilité de contrôler soi-même son argent”.

“Les relations actuelles entre l’industrie bancaire traditionnelle et la nouvelle infrastructure financière que nous construisons sur la blockchain vont évoluer au fil du temps. De plus en plus de services bancaires seront disponibles sur la blockchain. Par conséquent, le marché crypto sera moins dépendant à ces institutions”.

Pour le moment, l’impact de la crise bancaire sur le cours de Bitcoin semble plutôt positif. Après avoir entamé le mois de mars dans le rouge, l’actif a renoué avec le vert. S’il poursuit sa hausse, il pourrait atteindre un nouveau sommet annuel d’ici quelques semaines.

D’après Kristi Põldsam, cette crise bancaire pourrait constituer une opportunité pour les grandes cryptomonnaies, comme Bitcoin. En effet, de plus en plus d’investisseurs utilisent BTC comme une réserve de valeur. De même, beaucoup d’entre eux sont à la recherche de meilleures alternatives au système bancaire traditionnel. 

“L’auto-garde des actifs sur la blockchain est attrayante pour les investisseurs. Je pense que les gens se tourneront de plus en plus vers Bitcoin”, a conclu Kristi Põldsam.

Morale de l’histoire : pour Bitcoin, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé