“Bitcoin n’est pas une réserve de valeur, il n’a aucune valeur à conserver” affirme son détracteur Peter Schiff

Partager l’article
EN BREF
  • Peter Schiff affirme que pour que Bitcoin devienne une forme d'argent, il doit d'abord avoir une valeur sous-jacente.

  • Michael Saylor affirme que “l'idée de l'or en tant que monnaie ne devrait pas échapper pas à une évaluation rigoureuse basée sur des principes premiers”.

  • Certains analystes pensent qu’au final, Bitcoin ne sera plus un actif spéculatif à risque, mais plutôt l’or du marché crypto, ou l'or numérique.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Peter Schiff a déclaré le 29 novembre que Bitcoin (BTC) ne remplit son rôle ni en tant qu’argent ni en tant que réserve de valeur, car il manque d’utilité et de valeur intrinsèque.

“Bitcoin n’est pas une réserve de valeur”, a déclaré Peter Schiff, célèbre adepte de l’or et détracteur de Bitcoin, ce sur Twitter lors d’un débat sur les différents avantages et inconvénients de l’or et de BTC en tant qu’argent et en tant que couverture contre l’inflation monétaire.

“Il n’a aucune valeur à conserver, il a seulement un prix sur le marché. Vous ne pouvez pas stocker le prix. Avant que quelque chose puisse devenir de l’argent, elle doit d’abord avoir une valeur sous-jacente”, a-t-il raillé.

Le conflit des Schiff au sujet de Bitcoin

Dans le débat, Peter a fait face à son fils Spencer, pour sa part pro-Bitcoin, comme ils ont l’habitude de faire sur Twitter. La mésentente de longue date entre les Schiff a été provoquée par les célèbres contrats à terme et la photo d’une pièce d’or Kruggerrand d’Afrique du Sud postée par le trader de forex, Peter Brandt.

M. Brandt avait posté la photo afin de montrer ses gains sur la pièce achetée il y a 40 ans et qui depuis lors, “a augmenté d’un énorme 3% par an”. Ensuite, il a remercié ironiquement Peter Schiff pour son “conseil d’investissement original”. Brandt a également ajouté “Nous n’appelons pas cela des lingots pour rien”. 

Michael Saylor, fervent défenseur de Bitcoin et PDG de l’entreprise technologique américaine Microstrategy, s’est immédiatement joint au débat.

“L’idée de l’or comme monnaie ne devrait pas échapper pas à une évaluation rigoureuse basée sur des principes premiers”, a souligné Saylor. “C’est un mythe raconté par les professionnels de vente mandatés qui veulent donner une certaine image à un métal industriel”.

De son côté, Peter Schiff n’a pas hésité à critiquer les affirmations de Saylor. “L’or est devenu de l’argent depuis des milliers d’années. En revanche, Bitcoin n’a encore jamais été considéré comme de l’argent, ne serait-ce que pour un an. Bitcoin reste tout simplement un token numérique utilisé pour le trading spéculatif”.

“L’or n’est pas le meilleur argent”

Pour sa part, Spencer, le fils de Peter Schiff, a répondu que la longévité relative de l’or n’en fait pas la meilleure monnaie. Selon lui, les utilisations industrielles de l’or, ainsi que sa garde centralisée, empêchent le métal doré d’être la monnaie de choix au 21ème siècle.

Afin d’illustrer ses propos, il a expliqué :

“En 1971, l’or était effectivement la meilleure monnaie existante. Quelques décennies plus tard, les choses ont changé. Ses usages industriels ne justifient que sa valeur non monétaire. Sa valeur monétaire provient de ses attributs monétaires, qui n’ont rien à voir avec la façon dont l’or peut être utilisé sur votre iPhone”.

Peter Schiff, qui ne semble pas prêt à abandonner sa position, a affirmé que son fils était victime “d’un lavage de cerveau par le culte de Bitcoin”. “L’une des propriétés monétaires clés est l’utilité en tant que matière première. Sans cela, aucun des autres attributs n’a d’importance. C’est pourquoi Bitcoin échoue en tant qu’argent”, a-t-il ajouté.

Dans sa réponse, Spencer a dit à son père qu’il avait “complètement tort”, tout en lui présentant ses excuses. Ensuite, il a insisté sur le fait que “l’argent ne devrait avoir aucune utilisation industrielle” et que Bitcoin correspond bien à ce concept. La meilleure cryptomonnaie est déjà utilisée comme réserve de valeur, a-t-il souligné.

En outre, Spencer a précisé que Bitcoin fonctionne en tant qu’argent depuis plus de 10 ans. Ce à quoi Peter a répondu que son fils vivait dans un “monde imaginaire” et non pas dans la réalité. De plus, il a souligné que le BTC “n’est pas une unité de compte”, car “vous ne pouvez pas trouver de prix établis en Bitcoin”.

“Dans les rares situations où il [Bitcoin] est utilisé dans le commerce, la transaction est en réalité un troc, pas un paiement”, a déclaré le célèbre économiste américain. Selon lui, le BTC n’a jamais été de l’argent, et serait uniquement “un jeton numérique que les gens collectent et échangent”.

Bitcoin, l’or numérique

Pour Spencer, l’adoption massive fera du BTC une monnaie de tous les jours. Bitcoin a toujours divisé les opinions. En février, la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a décrit l’actif numérique comme un “moyen extrêmement inefficace d’effectuer des transactions”.

Cependant, certains analystes pensent que Bitcoin commence à devenir une réserve de valeur semblable à l’or. Compte tenu de la forte hausse de la parité BTC/Or au cours de la dernière année, les analystes estiment que l’actif numérique finira par passer d’un actif spéculatif à risque à la version crypto du métal précieux.

En tant qu’or numérique, le BTC contribuerait à créer une économie sans espèces sur Internet, grâce à ses nombreuses caractéristiques qui incluent la transparence des prix 24 heures sur 24 et l’absence de limites, d’interruptions ou de surveillance par des tiers.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Jeffrey Gogo is a versatile financial journalist based in Harare, Zimbabwe. He has more than 17 years experience covering local and global financial markets; economic and company news. Gogo first encountered bitcoin in 2014, and began covering cryptocurrency markets in 2017.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant