Voir plus

Malgré la crise, le minage Bitcoin continue de battre son plein

3 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Encore moyennement touchée par la crise, l'industrie du minage Bitcoin atteint de nouveaux sommets.
  • Néanmoins, cette course à l'argent peut avoir de grandes répercussions sur le marché encore instable.
  • promo

Malgré la chute brutale de la petite pièce orange, l’industrie du minage Bitcoin continue d’avancer comme si de rien n’était.

Des petites et grandes entreprises qui ne connaissent pas la crise

Qui a peur de la chute des cryptomonnaies ? Certainement pas les fermes de minage qui continuent leur activité comme elles l’ont toujours fait. Selon un rapport du Cambridge Centre for Alternative Finance, il semblerait même que les entreprises de minage Bitcoin vivent même un certain regain dans leurs objectifs.

Ainsi, le hashrate du réseau de minage Bitcoin ne cesse de grandir. Alors qu’il n’était que de 198 EH/s l’année dernière à la même époque, il atteint de nouveaux sommets en étant désormais à 248 EH/s.

Source : graphique de CoinMetrics concernant le hashrate du minage Bitcoin

Mieux encore : loin d’être dépassées par la crise, les fermes de minage continuent de résister aux différentes interdictions à leur encontre, telles que l’abolition du minage en Chine ou encore le ralentissement des entreprises de minage suite à la sommation d’une activité plus écologique, ce qui leur a souvent demandé de changer de matériel.

Néanmoins, si cela reste une bonne nouvelle pour l’industrie, les inquiétudes des écologistes restent également légitimes. En effet, une augmentation du hashrate veut également dire que les fermes utilisent davantage d’électricité. Malgré le retournement de veste de plusieurs figures, comme Elon Musk, qui cherchent à rendre le minage totalement écologique, l’activité de certaines fermes n’a pas amélioré le problème. Au contraire, selon un rapport de recherche, les différents événements touchant à l’industrie, comme l’interdiction du minage en Chine, n’ont fait qu’empirer l’empreinte écologique de Bitcoin. Les revenus record de Stronghold Digital Mining, qui utilise le charbon pour miner du Bitcoin, en est un excellent indicateur.

Les fermes de minage font la course à l’argent… à tort ?

Malheureusement, l’effondrement de Bitcoin n’a fait que renforcer les objectifs pécuniers des fermes de minage. En effet, afin de rester rentables suite à la chute de valeur des cryptomonnaies, celles-ci doivent miner davantage et plus longtemps si elles souhaitent gagner la même somme. Il en va de même pour les fermes d’Ethereum dont le hashrate, auparavant aux alentours de 6000 EH/s, est désormais à plus de 1000 EH/s.

Il semblerait néanmoins que ce soit Ethereum qui remporte le combat depuis quelques mois puisque, grâce aux frais de transaction élevés, les mineurs gagnent 4 fois plus que ceux de l’industrie de Bitcoin. Au début du mois, on estime que les frais de gas ont ainsi rapporté près de 83 millions de dollars aux entreprises détenant des fermes.

Source : analyse de CoinMetrics concernant les revenus du minage Ethereum

Néanmoins, le risque d’un effondrement du minage reste encore possible. Loin de se soucier de l’impact de leur activité, les fermes de minage pourraient se mordre les doigts de continuer à tourner à plein régime.

La valeur de Bitcoin a temporairement chuté en dessous du coût de production estimé plusieurs fois auparavant sans dommage significatif à long terme pour le taux de hachage. Mais si le marché stagne suffisamment longtemps, les crypto-monnaies de preuve de travail commenceront à voir un nombre croissant de mineurs capituler. Les mineurs avec les coûts les plus élevés sont susceptibles de vendre leurs avoirs en Bitcoin au fur et à mesure que la rentabilité baisse, créant encore plus de pression de vente sur le marché. La capitulation à court terme parmi les petites entreprises minières aux coûts élevés (utilisant souvent des énergies renouvelables intermittentes) est normale. Mais un effet domino avec la fermeture de grandes entreprises minières les unes après les autres pourrait faire chuter rapidement les prix de la cryptographie et les émissions de carbone du réseau vers zéro.

Extrait d’un article de Science Alert

Il semblerait donc que les entreprises de minage, bien qu’elles réussissent à se maintenir, ne soient pas à l’abri d’une catastrophe.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé