Voir plus

Les inébranlables du secteur continuent de prêter de la crypto malgré la chute des rendements

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Un prêteur crypto a perdu 25 000 % du rendement gagné au cours de l'hiver crypto actuel.
  • Une grande partie du rendement des prêts DeFi provient soit du staking, soit du yield farming.
  • La valeur totale verrouillée dans les protocoles décentralisés a chuté de 60 % à 39 milliards de dollars en janvier.
  • promo

Malgré l’effondrement des rendements de la crypto prêtée sur le marché baissier actuel, certains investisseurs y sont pour le long terme et ne changent pas leur stratégie.

Des rendements annuels démesurés de 25 000 % ne sont pas inconnus pour les investisseurs crypto chevronnés qui gagnent de l’argent grâce au yield farming ou au staking de jetons.

Cependant, l’hiver crypto actuel a vu une grande partie de ce type de rendement s’évaporer, bien qu’il soit difficile d’en déterminer les quantités exactes. On ne sait pas si les investisseurs récupéreront leur crypto auprès des banques et des plateformes liées à l’industrie, qui ont été durement touchées par le récent ralentissement du marché.

Mais cela dépend aussi de si les institutions impliquées par ces problèmes sont des acteurs établis ou bien des startups expérimentales. Un agent des forces de l’ordre âgé de 55 ans, Craig Bowman, qui prête le stablecoin USDC, est convaincu que le jeton conservera son arrimage au dollar américain car Circle, l’émetteur de l’USDC, est audité et soutenu par des garanties.

Le trader vétéran estime même que ses investissements peuvent lui offrir un rendement de 9 %, ce qui est toujours mieux que les 0,5 % offert par une banque traditionnelle.

Deux façons fondamentales de prêter et de gagner des intérêts

L’agriculture de rendement, ou yield farming, est souvent responsable de rendements élevés. Ce procédé a été critiqué par des noms notables dans le domaine, dont le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, dans une interview sur le podcast Bloomberg Odd Lots.

Il s’agit de donner à l’institution crypto une cryptomonnaie traditionnelle en échange d’un « jeton de gouvernance », accordant à son détenteur le droit de vote et une participation particulière dans la plateforme. L’institution prête ensuite la cryptomonnaie principale du déposant, ce moyennant des frais.

Le jeton de gouvernance peut être vendu sur un autre échange crypto, et plus les gens utilisent la plateforme, plus le jeton de gouvernance prend de la valeur. Votre crypto d’origine vous est retournée après un certain temps.

Dans le staking, le nombre de pièces placées améliore les chances d’être sélectionné.e pour sécuriser un réseau contre une attaque à 51 %. À leur grande horreur, les investisseurs de TerraUSD ont constaté que les jetons placés en staking ne pouvaient pas être retirés.

Crypto Winter mord les prêts DeFi

Nhat Nguyen, résident de New York, est entrée dans l’espace lié aux prêts il y a environ huit mois, à travers le jeton Avalanche qu’il a prêté. Alors que le marché s’effondrait, elle a encaissé une perte de 2 000 $ mais a continué d’essayer de gagner un revenu en prêtant des stablecoins.

Après avoir quitté les postes de Wall Street chez JPMorgan et Goldman Sachs, Nguyen travaille maintenant dans une entreprise crypto et est convaincue que d’autres continueront à se développer malgré la chute inévitable de certaines sociétés de la crypto sphère. En d’autres termes, ce bouleversement n’est pas la fin de tout.

D’autres ne sont pourtant pas aussi optimistes. Lukas Levert, 25 ans, qui a investi 25 000 $ en prêtant diverses pièces, affirme se retirer du milieu en constant la vente massif d’actifs numériques de la part des investisseurs.

Il reviendra lorsque le marché se stabilisera à nouveau. Le choix de Levert met ici en évidence à quel point l’écosystème est interconnecté.

Plusieurs évènements ont pénétré profondément dans les recoins de la finance décentralisée. Ainsi, l’effondrement du stablecoin TerraUSD, les difficultés du prêteur Celsius qui a suspendu les retraits ou encore les licenciements massifs de Coinbase, BlockFi et BitPanda ont tous fragilisé l’écosystème de la DeFi.

La valeur totale verrouillée dans les protocoles décentralisés a diminué de 60 % depuis le mois de janvier pour atteindre environ 39 milliards de dollars, selon DeFiPulse.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

david-thomas.jpg
David Thomas
David Thomas est diplômé de l'université de Kwa-Zulu Natal à Durban, en Afrique du Sud, avec un diplôme d'ingénieur en électronique. Il a travaillé comme ingénieur pendant huit ans, développant des logiciels pour les processus industriels chez le spécialiste sud-africain de l'automatisation Autotronix (Pty) Ltd, des systèmes de contrôle minier pour AngloGold Ashanti, et des produits de consommation chez Inhep Digital Security, une société de sécurité nationale détenue à 100 % par le...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé