Crash crypto : survivre en se focalisant sur l’utilité réelle des projets

Partager l’article
EN BREF
  • Il existe toujours des plateformes basées sur le Web3 qui se développent pendant le bear market et qui offrent une utilité réelle.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Crash crypto : selon Kurt Ivy, voici comment nous pouvons tous aller de l’avant malgré le froid glacial de l’hiver crypto.

Dernièrement, nous avons assisté à un effondrement total du marché crypto. Bitcoin et Ethereum ont tous les deux chuté d’environ 75 % par rapport à leurs derniers sommets historiques. De toute évidence, les autres cryptomonnaies n’ont pas échappé au bear market.

Les derniers mois ont été un cauchemar économique mondial. Des fonds d’investissement crypto et certaines des plus grandes plateformes ont déclaré faillite. Aujourd’hui, beaucoup de gens se demandent comment aller de l’avant.

Crash crypto : qu’est-ce qui s’est passé ?

Récemment, la crypto-sphère a été secouée par des événements sans précédent, notamment le fiasco du stablecoin de Terra (LUNA) et les faillites de 3AC et de Celsius Network, le tout dans un contexte macroéconomique difficile. En seulement quelques semaines, la capitalisation boursière du marché florissant de la crypto est passée d’environ 3 000 milliards de dollars à moins de 1 000 milliards.

Crash crypto

La chute des prix

Ce n’est plus un secret, l’économie mondiale a fortement chuté et les analystes prédisent des jours encore plus sombres. Submergées par les inquiétudes, les entreprises ont commencé à rechercher des liquidités, ce qui a entraîné un déclin de tous les marchés financiers.

L’indice S&P 500 a perdu environ 20 % depuis le début de l’année. Il n’est donc pas surprenant qu’une catégorie d’actifs beaucoup plus volatile, comme la crypto, soit en baisse de 60 à 75 %. Entre l’hyperinflation, la hausse des taux d’intérêt et l’incertitude générale quant aux perspectives économiques, ce crash crypto était inévitable.

L’effondrement de Terra Luna

Terra Luna a été le catalyseur de tous les problèmes internes du marché crypto. L’UST, qui est le stablecoin algorithmique de Terra, était censé être “indexé” à l’USD avec un ratio fixe de 1:1. Cependant, en raison de l’épuisement des réserves du pool de liquidité, l’actif a perdu sa parité avec le dollar, provoquant ainsi une panique générale.

En effet, l’UST avait une capitalisation boursière de près de vingt milliards de dollars. Cependant, la fondation Luna ne disposait que de quatre milliards de réserves.

Étant donné qu’il est émis par la société mère de l’UST, le token LUNA n’a pas tardé à s’effondrer. Avant cet événement, les stablecoins, qui sont des monnaies numériques adossées à des monnaies fiat ou à d’autres actifs, étaient considérés comme un investissement “sûr”. LUNA avait une capitalisation boursière d’environ quarante milliards de dollars, et figurait dans le top 10 des plus grandes cryptomonnaies. Il va sans dire que la chute de Terra Luna a semé la panique et la peur dans tout l’écosystème.

Les faillites

Three Arrows Capital (3AC) était l’un des plus grands fonds spéculatifs de cryptomonnaies. L’entreprise avait prêté de l’argent et investi dans de nombreux projets crypto. Malheureusement, son insolvabilité l’a poussée au bord de la faillite, ce qui a presque immédiatement provoqué un effet domino dans l’ensemble du marché. Il n’a fallu que quelques jours pour que Voyager Digital, une plateforme de trading crypto qui avait prêté des centaines de millions de dollars à 3AC, baisse ses rideaux. 

Sam Bankman-Fried (SBF), PDG de l’exchange FTX, a accordé des prêts et des subventions aux entreprises crypto en difficulté. En effet, le jeune milliardaire est l’un des plus grands créanciers de Celsius, une plateforme de prêt crypto qui a suivi Voyager Digital dans la faillite après avoir gelé les actifs de ses clients. 

Selon certaines rumeurs, BlockFi, une autre plateforme de prêt, serait également confrontée à une crise d’insolvabilité. SBF a prêté des millions de dollars à la société. Ce, dans l’espoir de la soutenir suffisamment longtemps pour que la demande se redresse et que l’environnement économique s’améliore.

Crash crypto : comment survivre au bear market ?

Maintenant que nous sommes en plein bear market, nous pouvons commencer à nous préparer pour le prochain cycle. Ce ralentissement du marché, bien que malheureux, était attendu par la plupart des investisseurs crypto expérimentés. Le halving de Bitcoin, qui se produit tous les quatre ans, déclenche un rallye haussier et conduit généralement à un ou deux ans d’euphorie et de chandeliers verts.

Le dernier halving de Bitcoin a eu lieu en 2020. Sur la base des cycles précédents, les spécialistes prédisaient depuis longtemps que le rallye haussier se terminerait vers la fin de 2022 ou au début de 2023. D’autre part, Bitcoin représente plus de 40 % du marché crypto, ce qui oblige tous les autres altcoins à suivre ses pas.

La crypto a toujours été un jeu à long terme et l’adoption massive ne se fera pas du jour au lendemain, mais plutôt dans cinq ou dix ans. La période actuelle est cependant idéale pour surveiller les projets qui construisent, présentent et développent constamment leurs marques tout en offrant une véritable utilité.

En tant qu’écrivain et journaliste, j’ai vu autant de levées de fonds pendant ce bear market que pendant le bull market. En effet, les investisseurs veulent investir, mais ils attendent le bon moment.

Cyrus Taghehchian, PDG de SHOPX, a déclaré qu’au cours des dernières années, “le gouvernement américain a injecté de l’argent dans son économie à un rythme sans précédent. D’une part, cela a fortement contribué à l’inflation que nous subissons aujourd’hui. D’autre part, les capitaux injectés n’ont pas disparu. Il y a des milliards de dollars qui attendent sur le banc de touche, et qui sont prêts à entrer sur le marché. Une fois la tempête passée, nous assisterons à une reprise beaucoup plus rapide que celle qui a suivi le crash crypto de 2018”.

Investissez dans l’utilité 

Les entreprises qui offrent une véritable utilité sont celles que vous devriez surveiller pendant le bear market, car elles prendront probablement les devants des prochains rallyes haussiers. SHOPX est l’une des plateformes basées sur le Web3 qui se développent constamment pendant le bear market et offrent une réelle utilité. En résolvant de vrais problèmes à la fois au sein de l’univers du Web3 et dans celui de l’e-commerce traditionnel, ces équipes construisent sur le long terme.

SHOPX est en train de développer une gamme de services de commerce électronique, qui fournissent aux entreprises les outils et les compétences nécessaires pour entrer dans le Web3 par le biais des NFT. La plateforme résout des problèmes du monde réel comme la contrefaçon, les robots de paiement automatisés et l’inventaire des produits, des problèmes qui coûtent des centaines de millions de dollars par an aux entreprises.

Crash crypto : que nous réserve l’avenir ?

Les cycles du marché sont basés sur les halvings Bitcoin. Le prochain halving  devrait avoir lieu en juin ou juillet 2024. Par conséquent, 2022 et 2023 devraient être des années très calmes. Il semble que Bitcoin et Ethereum aient atteint leurs prix “bottoms’ de ce cycle et qu’ils resteront relativement stables jusqu’en 2024.

De plus en plus de professionnels du Web2 et d’entreprises traditionnelles se tournent vers le Web3 d’une manière ou d’une autre. Vechain a par exemple signé un partenariat avec l’UFC, alors que de plus en plus d’équipes sportives professionnelles commencent à accepter la technologie blockchain. La demande et l’utilisation ont fortement augmenté sur les grandes blockchains, alors que la réglementation, qui s’avère indispensable, se profile déjà à l’horizon.

Idéalement, nous entrerons en 2023 et en 2024 avec un vrai cadre réglementaire clair pour l’ensemble du secteur, ce qui permettra aux entreprises et aux personnes morales de se lancer pleinement sur le marché.

À propos de l’auteur

Kurt Ivy est rédacteur de contenu chez SHOPX et Gamerse, conseiller marketing pour Altar, responsable du contenu chez Crypto PR Labs et PDG de Coffee Nova. M. Ivy est philosophe, futuriste, écrivain et entrepreneur.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article