Voir plus

Ethereum : la mise à jour Shanghai est repoussée à avril

3 mins
Par David Thomas
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Les développeurs d'Ethereum ont annoncé qu'ils déploieront la mise à niveau de Shanghai (également connue sous le nom de Shapella) sur le testnet Goerli le 14 mars 2023.
  • Si tout se passe comme prévu, l'équipe prévoit de nouvelles annonces d'ici une semaine.
  • Son implémentation sur le réseau principal devrait ensuite prendre trois à quatre semaines.
  • promo

Le 14 mars 2023, les développeurs d’Ethereum déploieront le hard fork Shapella (également appelé Shanghai) sur le testnet Goerli à 22 heures UTC, ce qui retardera son implémentation sur le réseau principal de trois à quatre semaines.

Le lancement de Goerli correspondra au premier déploiement sur un testnet public. Ce afin de tester les retraits complets et partiels d’Ethereum.

Le lancement du testnet Goerli est attendu d’ici une semaine sur Ethereum

Les développeurs ont déployé le fork Shapella sur le testnet Sepolia 📅 le 28 février 2023. Contrairement à Goerli, Sepolia est un réseau de test soumis à autorisation. Il ne permet donc qu’à des entités approuvées de manipuler des nodes de validation.

L’équipe du projet prévoit de communiquer d’autres annonces au cours de la semaine prochaine. Du moins si les développeurs parviennent à lancer le logiciel client Goerli en début de semaine prochaine. Ils ont également mentionné que les opérateurs de nodes ont besoin d’une à deux semaines pour mettre à jour leurs clients.

Des tests sur le point de s’achever ?

Le réseau de test Goerli a été le premier à prendre en charge plusieurs clients Ethereum qui ont aidé les développeurs du réseaux et les opérateurs de nodes. Les développeurs peuvent tester des smart contracts sur Goerli en utilisant une crypto-monnaie de test, GoETH, disponible sur des “robinets”. Le jeu des robinets GoETH a donné lieu à des spéculations selon lesquelles le réseau de test pourrait bientôt être abandonné au profit d’un nouveau, Holli.

Depuis décembre 2020, les utilisateurs peuvent bloquer 32 ETH dans un contrat de staking sur la couche de consensus Beacon Chain d’Ethereum. Cela leur permet de devenir des validateurs qui sécurisent le réseau. En retour, ils reçoivent des récompenses, qu’ils pourront retirer lorsque les développeurs déploieront Shapella sur le mainnet d’Ethereum.

Après la fusion d’Ethereum, connue sous le nom de 💻 The Merge, chaque validateur et opérateur de node standard exécute un logiciel client de consensus et d’exécution, lequel communique via une API Engine. Différentes équipes écrivent et maintiennent le code du logiciel client dans divers langages de programmation. Ce dans le but de renforcer la sécurité d’Ethereum.

Consensus couplé et exécution client | Source: Ethereum.org

Parmi les exéction de logiciels clients les plus populaires, on trouve Geth, écrit en langage Go, Nethermind, codé en C#, Besu, Erigon, et Akula. Les clients de consensus les plus connus sont Lighthouse, Lodestar, Nimbus, Prysm et Teku.

Les validateurs non approuvés testent les fonctions sur des réseaux de test éphémères

Sepolia étant un réseau de test à autorisation, des mesures ont été prises pour créer des réseaux de test de court terme. Ils permettront aux validateurs de tester la configuration de leur node avant le déploiement de Shapella sur le réseau principal. Ces testnets permettent ainsi aux utilisateurs de s’inscrire en tant que validateurs, de valider des transactions et de 💵 retirer entièrement leurs fonds pour ne plus avoir à sécuriser le réseau.

Pour éviter une vague de vente massive des tokens ETH, les développeurs ont limité les validateurs pouvant effectuer des retraits. Ils ne pourront s’excéder de 57 600 retraits partiels par jour. Ces retraits partiels leur permettront de retirer les récompenses accumulées tout en laissant leurs 32 ETH sur le réseau. En outre, pour dissuader de multiples retraits complets des fonds en ETH, les développeurs augmenteront la période d’attente. Cela, au fur et à mesure que des validateurs rejoindront la file des retraits.

Le développeur en chef d’ETH, Tim Beikp, a récemment confirmé la création d’un nouveau testnet appelé Holli. De même, le lancement est prévu plus tard dans l’année. Les développeurs doivent encore déterminer comment se distribuer les ETH du testnet de la nouvelle blockchain. Ce, afin de transférer les projets sur le réseau.

Morale de l’histoire : les plus sages sauront attendre Shanghai, qu’il vente ou qu’il pleuve.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé