Voir plus

Alors, quelle est la crypto la plus éco-friendly entre Bitcoin, Cardano et Solana ?

8 mins
Par Bary Rahma
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Quel est l'impact environnemental de Bitcoin, Cardano et Solana ?
  • La forte consommation énergétique de Bitcoin contraste avec celle de Cardano et de Solana.
  • Certaines innovations dans le secteur des cryptovisent à réduire son empreinte écologique.
  • promo

L’essor des monnaies numériques a suscité un important débat concernant l’impact des cryptomonnaies sur l’environnement. Avec différentes technologies de blockchain, notamment Bitcoin, Cardano et Solana, les implications environnementales de chacune doivent être prises en compte avant toute adoption massive.

Avec une réglementation de plus en plus stricte à échelle mondiale, il est important d’étudier les effets environnementaux de la crypto et de déterminer celles qui pourraient avoir les conséquences les plus graves sur notre planète.

Le débat environnemental autour de la crypto

À mesure que la crypto gagne en popularité, les inquiétudes concernant leur impact sur l’environnement se font de plus en plus vives.

Afin de sensibiliser le public aux conséquences écologiques du minage de Bitcoin, Greenpeace s’est associée à l’artiste activiste Benjamin Von Wong dans le cadre de son initiative “Changez le code, pas le climat”. Cette campagne a pour objectif de militer pour un changement de la méthode de consensus de Bitcoin vers un modèle de preuve d’enjeu (PoS), jugé plus écologique.

Le 23 mars, Greenpeace a ainsi dévoilé l’œuvre d’art qu’elle avait commandée, intitulée “Satoshi’s Skull” (le crâne de Satoshi). Cette œuvre frappante représente un crâne de 3,3 mètres de haut, orné de l’emblème de Bitcoin et d’yeux laser rougeoyants.

Construit à partir de déchets électroniques recyclés, le crâne est orné de “cheminées fumantes” représentant le “combustible fossile et la pollution par le charbon” générés par le minage de Bitcoin. Il est également composé par des “millions d’ordinateurs” utilisés pour vérifier les transactions sur le réseau.

satoshi's skull
Le Crâne de Satoshi. Source: Greenpeace

La consommation d’énergie, le matériel de minage et le soutien aux énergies vertes occupent une place prépondérante dans le secteur de la crypto-monnaie. Même les sociétés américaines de minage Bitcoin, comme Terawulf, s’orientent vers des installations fonctionnant à l’énergie nucléaire afin de minimiser l’impact des actifs numériques.

Toutefois, de nombreux facteurs doivent être pris en compte lors de l’évaluation de l’empreinte environnementale des crypto-monnaies ce afin de comprendre comment cela peut influer sur leur adoption.

L’impact des cryptos à preuve de travail sur l’environnement

Bitcoin

Bitcoin, la première et la plus connue des crypto-monnaies. Elle utilise le mécanisme de consensus de Proof of Work (PoW, ou preuve de travail). Ce mécanisme exige des “mineurs crypto” qu’ils résolvent des problèmes mathématiques complexes pour valider les transactions du réseau.

Ce processus consomme d’importantes quantités d’énergie et l’utilisation de matériel minier ASIC spécialisé a suscité de plus en plus de préoccupations environnementales.

Monero

Monero, autre crypto-monnaie de PoW, utilise pour sa part l’algorithme RandomX, qui se concentre sur le minage par CPU. Il s’avère ainsi plus décentralisé et plus respectueux de l’environnement.

En utilisant des ordinateurs personnels plutôt que des centres de minage ASIC, Monero réduit à la fois la consommation d’énergie et la production de déchets électroniques.

L’impact de la preuve d’enjeu

Cardano

Cardano utilise le mécanisme de consensus Proof of Stake (PoS, ou preuve d’enjeu). Ce dernière s’avère généralement plus efficace en termes d’énergie que la PoW.

Dans la PoS, les participants valident les transactions en fonction du montant de crypto-monnaie qu’ils détiennent et qu’ils sont prêts à placer “en staking“, en tant que garantie. Le mécanisme de staking de Cardano ne requiert pas de délaisser la garde de ses tokens placés ou de risquer de les perdre. Cela le rend unique parmi les crypto-monnaies de PoS.

Polkadot

Polkadot utilise également un système de PoS. Mais avec un risque de perte de leurs fonds pour les validateurs qui soumettent des transactions frauduleuses.

Si les cryptomonnaies de PoS comme Cardano et Polkadot sont généralement plus économes en énergie que les mécanismes de PoW, leur impact sur l’environnement dépend également de la distribution initiale des pièces et de la centralisation de la propriété.

PoW versus. PoS. Source: LeewayHertz

L’horloge décentralisée de Solana

Solana a pour sa part adopté une approche innovante en utilisant une horloge décentralisée. Ce, afin de permettre un traitement plus rapide des transactions et sans avoir recours à des mineurs ASIC.

En ayant recours à un processeur à cœur unique et en se concentrant sur la preuve du temps, Solana parvient ainsi à accroître son efficacité et à réduire son impact sur l’environnement.

Voici un aperçu de l’approche de l’horloge décentralisée de Solana :

  • La preuve d’histoire (PoH) : La PoH, ou encore Proof of History en anglais, est l’épine dorsale de l’approche décentralisée de l’horloge de Solana. Il s’agit d’une technique cryptographique qui permet au réseau de générer un horodatage vérifiable et infalsifiable pour chaque transaction. Ainsi, tous les participants au réseau peuvent se prononcer sur l’ordre et le moment des transactions sans dépendre d’une autorité centralisée.
  • Un mécanisme d’horloge décentralisé : dans les systèmes de blockchain traditionnels, les validateurs ou les mineurs doivent parvenir à un consensus sur l’ordre des transactions au sein de chaque bloc. Cela peut entraîner des limitations de vitesse en raison de la nécessité d’une communication et d’un accord entre les nœuds. Cependant, le mécanisme d’horloge décentralisé de Solana permet aux transactions d’être traitées indépendamment, sans attendre le consensus, ce qui augmente considérablement la vitesse du réseau.
  • L’horodatage des transactions : En attribuant un horodatage unique à chaque transaction, Solana garantit que l’ordre des transactions soit maintenu dans tout le réseau. Il n’est donc pas nécessaire que les validateurs parviennent à un consensus sur l’ordre des transactions, ce qui accroît davantage la vitesse et l’efficacité du réseau.
  • Son évolutivité : L’approche décentralisée de l’horloge de Solana permet au réseau de gérer un volume élevé de transactions par seconde, ce qui en fait une plateforme idéale pour les applications décentralisées (dApps) ainsi que dans d’autres cas d’utilisation qui nécessitent un débit élevé et une faible latence.
  • La sécurité : Le mécanisme de PoH garantit que les transactions soient horodatées en toute sécurité, ce qui empêche les acteurs malveillants de manipuler l’ordre des transactions ou de créer des horodatages frauduleux. Cela renforce la sécurité globale et la fiabilité du réseau Solana.

Une comparaison de l’impact environnemental des cryptos Bitcoin,Cardano et Solana

Leur consommation énergétique

Alors que Bitcoin est connu pour sa forte consommation d’énergie, Cardano et Solana sont beaucoup plus modestes. Notamment en raison de leurs mécanismes de consensus différents.

Les systèmes de PoS, comme celui de Cardano, sont généralement plus efficaces sur le plan énergétique que les systèmes de PoW tels qu’on les trouve dans Bitcoin.

Matériel de minage

La dépendance de Bitcoin à l’égard du matériel minier en ASIC spécialisé contribue à son impact environnemental.

En revanche, Monero, Cardano et Solana se concentrent sur l’utilisation d’un matériel plus répandu, comme les processeurs dans le cas de Monero et de Solana, et le système de PoS dans le cas de Cardano. Cela permet de réduire l’empreinte environnementale associée à la production et à l’élimination du matériel de minage crypto.

Soutenir une énergie plus propre

Si le minage de Bitcoin est mis en avant pour sa consommation d’énergie, il a également conduit à une adoption accrue de sources d’énergie verte, notamment l’énergie éolienne et solaire. Certaines opérations minières utilisent également l’énergie excédentaire provenant de sources renouvelables, ce qui atténue leur impact environnemental.

Consommation énergétique de Bitcoin. Source: DigiConomist

Cardano et Solana, moins gourmands en énergie, ont également le potentiel de soutenir l’énergie verte. De même, l’impact de ces cryptomonnaies sur l’environnement n’est pas aussi important que celui de Bitcoin.

L’avenir est aux cryptos respectueuses de l’environnement

À mesure que s’intensifient les préoccupations environnementales liées aux crypto-monnaies, le développement de nouvelles technologies et de nouveaux mécanismes de consensus plus respectueux de l’environnement devient de plus en plus important.

Consommation énergétique d’Ethereum. Source: DigiConomist

Des innovations telles que le système RandomX de Monero, le système unique de staking de Cardano et l’approche décentralisée de l’horloge de Solana peuvent ainsi ouvrir la voie à des monnaies numériques plus durables et plus économes en énergie.

Comment choisir une crypto eco-friendly ?

Lorsque vous décidez de soutenir ou d’utiliser une crypto-monnaie, tenez compte des facteurs suivants :

Sa vitesse

La vitesse de traitement des transactions constitue un élément essentiel. L’approche unique de Solana permet des transactions plus rapides. Tandis que le système de PoS de Cardano offre également une efficacité accrue par rapport aux crypto-monnaies de PoW comme Bitcoin.

Sa sûreté

Évaluez les caractéristiques de sécurité de chaque crypto-monnaie, telles que le mécanisme de consensus et les vulnérabilités potentielles. Le système unique de staking de Cardano ne requiert pas d’abandonner la garde de ses actifs ou de risquer de les perdre. Il s’agit là d’un exemple d’approche sûre et innovante.

Sa décentralisation

La décentralisation est une caractéristique essentielle de la crypto. L’accent mis par Monero sur le minage par processeur ainsi que l’approche de Solana basée sur un processeur à cœur unique contribuent à en accroître la décentralisation. Ces solutions permettent d’éviter les problèmes de centralisation associés aux centres de minage d’ASIC.

L’impact de la crypto sur l’environnement

Prenez en compte l’empreinte environnementale de chaque crypto, y compris sa consommation d’énergie, le matériel de minage requis et le recours à l’énergie verte. Cardano et Solana sont généralement plus respectueuses de l’environnement que Bitcoin. Ce, en raison de leurs mécanismes de consensus et de l’importance qu’elles accordent à un matériel plus accessible.

Et à l’avenir ?

Alors que Bitcoin est connu pour son considérable impact sur l’environnement. Des alternatives telles que Cardano et Solana offrent des options plus durables. Ce, en raison de leurs mécanismes de consensus uniques et de leurs exigences en matière de matériel informatique.

Lorsque vous optez pour une crypto-monnaie, tenez compte de facteurs tels que la vitesse, la sécurité, la décentralisation. Mais également de l’impact sur l’environnement afin de pouvoir prendre une décision en toute connaissance de cause.

  • La consommation d’énergie de Bitcoin : Le mécanisme de consensus de Proof of Work (PoW) de Bitcoin, très énergivore, a suscité des inquiétudes quant à son impact sur l’environnement. De nombreux leaders du secteur préconisent une transition vers un modèle plus respectueux de l’environnement.
  • L’alternative verte de Cardano : Le mécanisme de consensus Proof of Stake (PoS) de Cardano offre une alternative plus respectueuse de l’environnement que Bitcoin. Il permet ainsi de réduire considérablement la consommation d’énergie et les émissions de gaz carbonique.
  • L’approche décentralisée de l’horloge de Solana : Le mécanisme unique de preuve de l’historique (PoH) de Solana permet à son réseau d’effectuer des transactions à grande vitesse. Cependant, il maintient une empreinte énergétique inférieure à celle de Bitcoin.

Qu’il s’agisse de campagnes artistiques de sensibilisation ou de la transition des sociétés de minage crypto vers des infrastructures fonctionnant à l’énergie renouvelable, le mouvement en faveur de l’adoption de pratiques plus écologiques et plus durables dans l’espace crypto est de plus en plus important.

À mesure que le paysage crypto évolue, il est essentiel de garder un œil sur les nouvelles technologies et solutions qui minimisent l’impact des monnaies numériques sur l’environnement.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé