Voir plus

Plongée dans la DeFi : Cosmos vise à améliorer l’interopérabilité des blockchains

4 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Cosmos est un écosystème qui permet l'interopérabilité et l'évolutivité des blockchains.
  • Cosmos utilise l'algorithme de consensus classique BFT (Byzantine Fault Tolerance).
  • Afin de parvenir à la prochaine étape d'adoption par le grand public, Cosmos sert de force unificatrice dans le secteur de la blockchain.
  • promo

La technologie de la blockchain profite à toutes les parties concernées, permettant le partage de registres sans autorité centrale. Cependant, des limitations comme l’interopérabilité restent problématiques.

C’est ce problème que Cosmos tente de résoudre. En tant que réseau décentralisé de blockchains parallèles indépendantes, Cosmos est un écosystème qui permet l’interopérabilité et l’évolutivité des blockchains.

En établissant la communication entre celles-ci, Cosmos permet le libre échange d’actifs et de données entre des blockchains souveraines et décentralisées grâce à son protocole Inter-Blockchain Communication (IBC).

La vision du protocole est de faciliter la construction de blockchains pour les développeurs tout en faisant disparaître les barrières entre ces chaînes.

En ouvrant les canaux de communication et l’interopérabilité par le biais de l’IBC, Cosmos permet aux blockchains de maintenir leur souveraineté, d’effectuer des transactions rapides et d’optimiser leurs propres écosystèmes.

Dans cette revue en détails d’un protocole DeFi, nous nous pencherons sur ce système et examinerons pourquoi il s’agit d’une approche novatrice dans ce domaine.

Brève histoire de Cosmos

Surnommé “l’Internet des blockchains” (IOB) par les développeurs, Cosmos a commencé son aventure en 2014, lorsque le développeur Jae Kwon a créé Tendermint. Au fil du temps, M. Kwon a commencé à travailler aux côtés de deux autres développeurs crypto très respectés, Ethan Buchman et Zarko Milosevic.

Ensemble, en avril 2017, ils ont sécurisé la cryptomonnaie que nous connaissons sous le nom de Cosmos, par le biais d’une offre initiale de pièces (ICO). À cette époque, ils ont atteint leur objectif financier en moins de 30 minutes.

Suite à cela, ils ont commencé les tests majeurs du réseau en décembre 2018 via la sortie de Game of Stakes. Le 14 mars 2019, le mainnet a été lancé.

Comment l’écosystème fonctionne-t-il ?

Cosmos est une plateforme de preuve d’enjeu (PoS, ou proof-of-stake) et vise à résoudre les problèmes inhérents aux réseaux de cryptomonnaie de preuve de travail (PoW ou proof-of-work). Parmi ces problème, on peut citer le manque d’évolutivité, les ralentissements de la vitesse des transactions et l’incapacité à être interopérable.

Comme l’espace DeFi continue de progresser et d’évoluer rapidement, l’interopérabilité est cruciale pour assurer que ces obstacles de PoW puissent être surmontés.

En tant que première étape de l’écosystème croissant du protocole IBC, Cosmos utilise l’algorithme classique de consensus Byzantine Fault Tolerance (BFT). Ce consensus BFT garantit qu’un réseau peut continuer à fonctionner sans problème, même si jusqu’à un tiers des nœuds tombent en panne ou s’avèrent malveillants.

L’un des principaux obstacles à la création de blockchains, jusqu’à récemment, était l’obligation d’en construire les trois couches à partir de zéro. Ces couches comprennent la mise en réseau, le consensus et l’application.

Le BFT Tendermint est une solution qui combine les couches réseau et consensus de la blockchain dans un moteur générique.

Il permet ainsi aux développeurs de se concentrer sur le développement d’applications. En conséquent, cela réduit le temps de développement d’une blockchain de plusieurs années à quelques semaines. Cependant, il reste toujours la tâche difficile d’établir une app ABCI sécurisée à partir de zéro.

La plateforme a créé Cosmos SDK pour remédier à ce problème, fournissant un cadre généralisé pour favoriser un processus simplifié de création d’applications blockchain à partir de Tendermint BFT.

Cosmos SDK émet des modules permettant aux développeurs de créer facilement des blockchains spécifiques aux applications, en se basant sur deux principes majeurs : la modularité et la sécurité basée sur les capacités. Les capacités imposent des limites de sécurité entre ces modules pour mieux raisonner les modules de modularité tout en limitant la portée des interactions malveillantes et/ou inattendues.

L’ATOM est le token de Cosmos. Il s’est échangé en moyenne entre 1,7 et 6 dollars de valeur tout au long des années 2019 et 2020, mais a depuis atteint des sommets supérieurs à 20 dollars. Au moment de la rédaction de cet article, l’ATOM est évalué à 24,26 dollars, selon Trading View.

Un cosmos unifié

Jusqu’à présent, Cosmos a conclu une série de partenariats et d’intégrations. De même, de nombreuses applications ont été créées par le biais de sa plateforme et son écosystème. Le protocole a donc établi une solide interopérabilité blockchain. Voici quelques-unes des intégrations que Cosmos a réalisées jusqu’à présent :

  • L’intégration de Binance, l’un des plus grands exchange de cryptomonnaies au monde, témoigne de l’avance technologique de Cosmos. Binance Smart Chain et Binance DEX sont tous deux construits à partir de l’écosystème Cosmos.
  • Comme Binance, OKEx est une autre plateforme d’échange de cryptomonnaies qui tente de bâtir sa propre blockchain, baptisée OKChain. Pour ce faire, OKEx s’appuie sur Cosmos SDK et supporte la création d’applications décentralisées (dApps).
  • Une autre plateforme, Band Protocol 2.0, a introduit un réseau de livraison de données (D3N), une blockchain distincte construite et lancée sur Cosmos SDK, ce pour supporter l’oracle de données sur d’autres blockchains.
  • De plus, Loom Network a créé un fork du système Tendermint pour établir sa propre startup d’interopérabilité blockchain. Son équipe reconnait à quel point les écosystèmes Tendermint et Cosmos ont été cruciaux pour créer leur propre technologie d’interopérabilité entre blockchains.

L’avenir de Cosmos

Pour atteindre la prochaine étape d’adoption par le grand public, Cosmos sert de force unificatrice dans l’industrie de la blockchain.

Cette unification comprend le développement de Cosmos et de la communauté crypto en général. Le résultat est mutuellement bénéfique pour toutes les parties impliquées, en plus d’une évolution de la technologie pour les développeurs.

Grâce au protocole IBC, les projets DeFi et les blockchains de toutes sortes peuvent être reliés et établir les canaux de communication interopérables tant attendus. Le tout en conservant leur propre souveraineté.

De plus, sa technologie et son écosystème de plateforme continuent de se développer et d’ouvrir un tout nouvel espace pour la crypto. À mesure que d’autres blockchains et entités utilisent et s’appuient sur Cosmos, l’écosystème continuera probablement à ouvrir de nouvelles voies pour l’avenir de l’économie DeFi.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : conformément aux directives de The Trust Project, cet article d’opinion présente le point de vue de l’auteur et ne reflète pas nécessairement les opinions de BeInCrypto. BeInCrypto s’engage à fournir des informations transparentes et à respecter les normes journalistiques les plus strictes. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu.

30425651_415345225595530_3284441433212056637_o.jpg
Emmanuel Young
Emmanuel est entré dans l'espace de la cryptomonnaie en 2013 en tant que courtie. Crypto-enthousiaste, entrepreneur et investisseur, il a construit et dirigé plusieurs projets et communautés dans l'espace. Emmanuel s'intéresse notamment à la DeFI, aux CBDC et à l'investissement.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé