Binance Smart Chain : les problèmes de réseau de la BSC donnent du fil à retordre aux développeurs

Partager l’article
EN BREF
  • Binance Smart Chain (BSC) a donné du fil à retordre aux développeurs ces derniers temps.

  • Le réseau a pris un coup récemment en termes de performance.

  • Le réseau a été "surchargé", ce qui a allongé la durée des transactions.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Binance Smart Chain (BSC) a donné du fil à retordre aux développeurs ces derniers temps. Les performances du réseau ont été mises à mal par l’augmentation du volume de transactions.

Sponsorisé

Sponsorisé

Le réseau BSC, qui a été construit comme un clone et un rival d’Ethereum, a été un véritable fouillis au cours du mois de mai. Les serveurs RPC ont échoué et se sont désynchronisés. Les utilisateurs ont rencontré des difficultés pour effectuer des transactions, les fournisseurs de données ayant pris du retard sur des blocs de plus de quelques minutes pendant près d’une heure.

Même le plus grand projet du réseau, PancakeSwap, a déclaré qu’il était “surchargé”. 

Sponsorisé

Sponsorisé

Les plaintes des utilisateurs de la BSC s’accumulent

Les utilisateurs ne se sont pas retenus alors que ces défaillances ont persisté. Les plaintes n’ont cessé de s’accumuler, notamment sur le GitHub de Binance Chain.

Un nombre croissant d’utilisateurs se sont plaints de l’échec de transactions et de messages d’erreur lors de l’utilisation du DEX. Sur le groupe Telegram “Binance Chain (BC) & Binance Smart Chain (BSC) – Developments Discussion Group”, les utilisateurs se sont plaints d’une série de problèmes. 

“Mon nœud, qui était capable de se synchroniser hier, ne peut maintenant pas synchroniser les 15 dernières minutes d’état”, a déclaré l’un d’eux.

Un autre s’est joint au groupe pour parler d’un problème différent.

“Aujourd’hui, j’ai transféré des fonds (BUSD) dans mon portefeuille de la chaîne Binance et j’ai attendu 3 – 4 heures pour que le transfert soit confirmé, mais je ne peux toujours pas les utiliser”, a-t-il écrit.

“Je pouvais voir le bon montant BUSD dans la section reçue du portefeuille et même le voir sur PancakeSwap, mais je ne peux rien faire avec ces pièces pour le moment.”

Un autre voulait savoir ce qu’il en était de la chaîne, car ils “attendaient un dépôt depuis environ 1h…” Un deuxième utilisateur a rapporté une expérience similaire : “BSC pas crédité jusqu’à maintenant, plus d’une heure.” 

Certains utilisateurs ont affirmé que la panique s’installait alors que les gens continuaient à poster des messages tels que “Je viens d’échanger des BNB vers BSC, l’argent a disparu.” 

Un autre a écrit : “Réparez ces foutus nœuds, vos problèmes provoquent la panique dans tout l’espace :D”.

Des baisses dans tous les domaines pour Binance Smart Chain

Les utilisateurs ont également signalé que BscScan, l’explorateur de blocs utilisé sur BSC, similaire à Etherscan, était en retard ou en panne. BscScan a répondu en assurant que “les fonds sont en sécurité”.

Il s’agit d’un jeu de mots sur une erreur antérieure, lorsque les gens ont cru que Binance avait été piraté. En effet, le PDG de Binance, Changpeng Zhao (qui se fait appeler “CZ”), a probablement fait une erreur de frappe sur le mot “safe”, pressant “envoyé” alors que le tweet indiquait “safu”.

Pendant ce temps, le pont BSC, qui permet aux utilisateurs de créer des actifs enveloppés d’autres tokens blockchain, a affiché une erreur 404.

“Mon nœud BSC semble avoir un retard de 2 392 blocs au cours des dernières 24 heures. Je suis actuellement en train d’exécuter m5.xlarge (4 CPU, 15 Go de mémoire à environ 75 % de moyenne CPU)”, a écrit un utilisateur.

Un autre utilisateur a déclaré :

“De gros transferts de BNB vers des portefeuilles de chaînes intelligentes sont manquants. Envoyer .05… à .2… pas de problèmes… envoyer 1bnb ou plus… dit succès. Mais ils n’apparaissent jamais dans le portefeuille… quelqu’un de la BSC est en train de nous arnaquer… “

Plus tard, un tweet de Binance a suggéré que le réseau était de nouveau opérationnel. 

Trouver la cause

Binance a déclaré que la surcharge de la BSC pouvait être attribuée à un “intérêt massif pour les projets qui s’appuient sur ce réseau”.

En effet, l’un des projets DeFi récemment lancés, SafeMoon, a affirmé que le volume de ses utilisateurs était la véritable raison pour laquelle le réseau a subi des défaillances.

Cependant, on ne sait pas clairement ce qui spécifiquement provoqué cette panne du réseau. Certaines personnes ont affirmé que le projet avait trop d’état ou de congestion dans sa base de données.

L’indexeur de graphe PancakeSwap, qui est la façon dont la dApp organise les données, a pris 1 million de blocs de retard à un moment donné, et l’implémentation de Geth a ralenti.

Geth est l’abréviation de “Go Ethereum”, une interface de ligne de commande pour l’exécution des nœuds Ethereum en langage Go. 

Avec Geth, les développeurs rejoignent le réseau Ethereum, transfèrent l’ETH entre les comptes, vont jusqu’à miner de l’Ether. Le BSC est un clone d’Ethereum à bien des égards. Par conséquent, les mêmes règles s’appliquent. 

Cependant, Ethereum a abordé la question du moment des transactions lorsque la demande est élevée par le biais de frais de gaz ; si vous voulez qu’une transaction soit effectuée rapidement alors que la chaîne est occupée, cela vous coûtera plus cher. Binance a fait l’inverse.

Le système de Binance fonctionne en réduisant les frais de gaz à mesure que la demande augmente et en ajustant la taille des blocs pour permettre encore plus de transactions.

Spéculation sur la centralisation

Ce n’est pas la première controverse pour la BSC depuis le début de son lancement. L’infrastructure blockchain a fait face à des critiques du chercheur Ryan Watkins concernant la centralisation de son corp de validateurs.

“Chaque cycle, les gens se font berner par la dernière solution centralisée à tous les problèmes des blockchains”, a tweeté Watkins.

“À chaque cycle, les influenceurs utilisent ces récits pour faire monter les cours afin de pouvoir se décharger sur les traders de détail naïfs lorsque c’est terminé.”

La raison pour laquelle la BSC est considérée par certains comme centralisée est due à sa sélection de validateurs connus qui sont censés être approuvés par Binance. Il existe une poignée de validateurs publiquement connus sur le protocole Binance Smart Chain, notamment Certik, 1inch, Ankr, et des noms comme Alan Turing, Infinity Stones, Avengers.

Sa croissance perdure malgré les problèmes

Néanmoins, Binance Smart Chain (BSC) s’impose rapidement comme l’un des réseaux blockchain les plus reconnus pour l’exécution d’applications basées sur des contrats intelligents.

La plateforme a été conçue pour créer des dApps, et les utilisateurs peuvent gérer leurs actifs numériques sur plusieurs blockchains.

La BSC fait actuellement l’objet d’un fork à partir de la récente version Geth 1.10.2 (c’est-à-dire Berlin d’Ethereum), apportant des améliorations de performance à Ethereum.

S’agira-t-il d’un autre cas de copier-coller de Binance, Ethereum sauvera-t-il la situation pour ramener une forme de stabilité à la BSC, ou Binance Smart Chain restera-t-elle intenable ? 

Il est probable qu’il y ait encore beaucoup de problèmes avec le consensus sur la chaîne. Les validateurs signant les blocs dans le désordre, le même bloc est diffusé plusieurs fois.

Les problèmes ne vont pas s’estomper. Par exemple, plusieurs des mêmes blocs sont diffusés comme étant signés, avec des hachages différents, des comptes de transactions différents, et Geth doit ensuite dénouer les transactions invalides. Il reste à voir comment Binance réagit à ces problèmes.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

With a background in IT spanning Software Engineering, Business Analysis and Intelligence and Infrastructure Architecture, CryptoShark first found the Cryptocurrency space through mining Ethereum from a spare gaming computer and later developed the popular decentralized charting platform, ChartEx. Working in the FinTech industry, it wasn’t long before he started applying his analytical skills, coupled with a software engineering background to build tools to analyse trading data from emerging exchanges. This led CryptoShark to build ChartEx, a leading provider of full candlestick charting and other widely used trading tools for markets in the largest exchanges in the industry.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous