Le fondateur de Zcash fait l’éloge du système de preuve d’enjeu, qu’il considère comme un garant d’un avenir plus vert

4 août 2021, 22:08 CEST
Mis à jour par Célia Simon
4 août 2021, 22:41 CEST
EN BREF
  • Zooko Wilcox se tourne vers le PoS (Proof-of-Stake) pour assurer un avenir plus vert à Zcash
  • Au moment où les préoccupations environnementales augmentent, le PoS devient un sujet de conversation phare au sein de la communauté crypto
  • Il met également l’accent sur la sécurité supplémentaire qu’apportera ce changement de réseau
  • promo

Le fondateur de Zcash, Zooko Wilcox, a affirmé que le Proof-Of-Stake (preuve d’enjeu) peut constituer une solution aux transactions coûteuses et aux pratiques énergivores engendrées par le modèle de Proof-of-Work (preuve de travail).

Wilcox était l’un des premiers adeptes du Bitcoin. Connu sur les forums électroniques sous le pseudonyme Satoshi Nakomoto, il connaît bien les tenants et les aboutissants des cas où la technologie derrière la cryptomonnaie fonctionne ou ne fonctionne pas. Le pionnier du domaine crypto a qualifié la confidentialité de “principale proposition de valeur”.

Cependant, avec la généralisation de Bitcoin, les lacunes du concept du Proof-of-Work sont devenues de plus en plus visibles. La sécurité sur la blockchain n’est pas aussi sûre qu’on le pensait initialement, les transactions sont coûteuses et l’ensemble du système n’est pas respectueux de l’environnement.

À ses débuts (2010), Wilcox a travaillé avec une équipe de scientifiques pour trouver une solution au problème de la vie privée. La solution est aujourd’hui nommée zk-SNARK.

Zk-SNARK est une preuve à divulgation nulle de connaissance (en anglais Zero-knowledge proof) non-interactive. Plus explicitement, il s’agit d’un moyen de prouver qu’un secret est connu, sans pour autant révéler le secret. Extrêmement crypté, ce modèle garantit que personne dans la blockchain ne sache qui a envoyé quelque chose, ni quel est le contenu de ce quelque chose.

Initialement, Satoshi espérait intégrer Zk-SNARK dans le réseau. Cela n’est jamais arrivé. Satoshi a également anticipé l’importante empreinte carbone causée par le succès de Bitcoin, mais n’a pas révélé le plan détaillé de sa solution.

Toutefois, comme solution au premier problème, Zcash a été lancé. Zcash et d’autres “dark coins” ont intégré Zk-SNARK pour fournir des solutions de sécurité et de confidentialité, certaines plus fiables que d’autres. Pour le deuxième problème, Wilcox envisage de grandes transformations.

Un avenir plus vert avec la preuve d’enjeu

Dans un article publié par Forbes, Wilcox a annoncé qu’il plaide pour que Zcash s’éloigne du PoW et passe à une solution de PoS plus respectueuse de l’environnement. Il a en outre cité des cas concrets d’utilisation de la preuve d’enjeu, tels que Cardano et Tezos.

Si les causes environnementales sont importantes, la sécurité joue également un rôle important. Wilcox a déclaré à Forbes :

“Je pense que le proof-of-work présente des failles de sécurité, comme l’ont démontré attaques de 51% qui se sont produites (lorsqu’un mineur contrôle la majorité de la puissance de calcul sur le réseau et peut voler des tokens), et je pense que le proof-of-stake peut fournir un type de sécurité beaucoup plus puissant et à moindre coût.”

Pour le fondateur de Zcash, la PoS est la meilleure approche globale à adopter au moment où la crypto progresse. Bien qu’une transition facile de Zcash vers la PoS ne signifie pas nécessairement qu’il en sera de même pour Bitcoin.

Alors que les raisons ci-dessus sont celles que la plupart invoquent pour justifier le passage de la PoW à la PoS, Wilcox a mis l’accent sur l’état actuel de la confidentialité dans un monde de plus en plus surveillé par les gouvernements et les grandes entreprises. Malgré le mécontentement de la communauté crypto qui s’exacerbe avec l’arrivée des CBDC, il pense que Zcash et zk-SNARK pourraient être utiles pour tout le monde.

“Nous pourrons certainement les aider à proposer des améliorations ou des alternatives et des preuves à divulgation nulle de connaissance qui leur permettront d’atteindre leurs objectifs. Mais nous ne le ferons que si cela pourrait revenir vers le ZEC, qui est le moteur de notre mission [qui] est de soutenir et libérer tout les gens à travers le monde”

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.