Une commissaire de la SEC reconnaît qu’ils devraient être plus coopératifs avec le secteur crypto

Partager l’article
EN BREF
  • Une commissaire de la SEC estime que l'agence ne fournit pas assez d’efforts pour collaborer avec les entreprises crypto dans l'établissement des réglementations auxquelles elles devront se conformer.

  • Hester M. Peirce a mis l’accent sur les problèmes auxquels les petites entreprises seraient confrontées si elles étaient globalement réglementées de la même manière que les grandes entreprises financières.

  • Malgré les critiques de Madame Peirce, la SEC a pris des mesures ces derniers jours pour intégrer davantage les cryptomonnaies au sein des marchés réglementés.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Une commissaire de la SEC a affirmé que l’agence ne fournit pas assez d’efforts pour collaborer avec les entreprises crypto dans la mise en place des réglementations auxquelles elles devront se conformer.

Sponsorisé Sponsorisé

“Je pense qu’il est prudent de dire que la taille du marché crypto va augmenter”, a déclaré Hester M. Peirce dans une interview avec le Wall Street Journal. “Je pense donc que tout ce que nous ferons maintenant pour contribuer à la construction d’un cadre raisonnable portera ses fruits à l’avenir”.

Les petites entreprises sont désavantagées

Mme Peirce a mis l’accent sur les problèmes auxquels les petites entreprises seront confrontées si elles sont réglementées de la même manière que les grandes entreprises financières. Cette affirmation nous montre d’ailleurs pourquoi la SEC devrait jouer un rôle plus actif dans la collaboration avec les entreprises crypto. Pour les startups, le processus de conformité aux règles de la SEC serait “extrêmement difficile”, a souligné la commissaire de la SEC.

Selon Peirce, la plupart des entreprises supervisées par la SEC ont une relation solide avec elle, étant elles-mêmes des entités financières solides et bien établies. En règle générale, lorsque ces entreprises souhaitent introduire un nouveau produit ou service, elles ont les moyens financiers leur permettant d’attendre la fin du long processus réglementaire, a-t-elle souligné. Malheureusement, lorsque les fonds collectés sur lesquels s’appuient les petites entreprises sont épuisés, celles-ci ne peuvent pas se permettre d’attendre ce genre de processus.

Sponsorisé Sponsorisé

En outre, grâce à leurs relations solides avec la SEC, les grandes entreprises peuvent facilement se rapprocher de la SEC pour l’élaboration d’un cadre réglementaire viable. “Nous ne sommes évidemment pas ceux qui donnent des conseils juridiques, mais les gens viennent nous parler, nous proposent des idées et essaient de travailler avec nous pour créer un cadre qui fonctionnera pour un produit ou un service particulier”, a ajouté la commissaire.

Cependant, Mme Peirce pense que la difficulté posée par ce processus alambiqué intimide également les petites entreprises. “Je pense que beaucoup de gens évitent d’essayer de construire des choses avec la SEC, car il est tellement difficile de se retrouver dans cet espace”, a-t-elle précisé. Cette affirmation vient compléter ses précédentes critiques concernant le refus de la SEC de fournir des orientations plus claires aux entreprises crypto.

La SEC approuve un ETF Bitcoin

Malgré les critiques de Madame Peirce, la SEC a pris des mesures ces derniers jours pour intégrer davantage les cryptomonnaies au sein des marchés réglementés. La semaine dernière, le régulateur a approuvé le premier fonds négocié en bourse (ETF) de contrats à terme sur Bitcoin, qui a été lancé en début de cette semaine. D’autres devraient être approuvés dans les prochains jours.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.

Sponsorisé
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:[email protected]">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant